Mines et Géologie : l’ANIGEM a désormais un nouveau bureau

20 février 2019 à 20 08 29 02292

L’Association Nationale des Ingénieurs Géologues et des Mines de Guinée (ANIGEM), a organisé ce mercredi, 20 février 2019, sa toute première assemblée générale élective. Ce congrès a été organisé dans un réceptif hôtelier de Conakry, en présence des représentants du gouvernement, de la société civile et de Fadi Wazni de la SMB, parrain de l’association. Il a abouti à la mise en place d’un bureau exécutif composé de 21 membres, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Outre les observateurs et la commission d’organisation, cette élection a connu la présence de 91 personnes, tous membres de l’ANIGEM. A l’issue de ce scrutin, co-présidé par l’ancien Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré et Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOCS-G), c’est Morciré Sylla, ingénieur géologue, qui a été porté à la tête de l’organisation.

Morciré Sylla

Dans son discours, le nouveau président de l’ANIGEM a dit sa reconnaissance à ses camarades pour la confiance portée en sa personne pour diriger l’organisation. Mesurant l’immensité de la tâche qui attend son équipe, monsieur Sylla a promis de travailler au bénéfice de tous les acteurs qui évoluent dans le domaine minier. « Les priorités, comme cela est dit dans les objectifs de notre association, il s’agit d’abord de battre le rappel de tous les professionnels Mines et Géologies et professions affiliée, pour que nous nous retrouvions, afin qu’on puisse parler d’une même voix. Ensuite, nous allons procéder à la tenue d’un registre qui va regrouper tous les professionnels avec niveaux de compétences, et aussi des indications sur les adresses pour qu’en cas de besoin, on puisse contacter les intéressés. Nous allons également faire en sorte que la profession puisse se déclarer sur les grandes questions nationales, que ça soit soumis à notre association ou bien que l’association même s’autosaisisse », a annoncé le président de l’ANIGEM.

En outre, Morciré Sylla a dit que son association va travailler en synergie avec les sociétés minières implantées en Guinée. « Avec les sociétés minières, il faut dire déjà, nous allons ouvrir des fenêtres pour les sociétés minières. Puisque la plupart des travailleurs de ces sociétés minières sont des gens supposés normalement appartenir à l’ANIGEM, c’est-à-dire des géologues et des mineurs. Alors, nous allons travailler de commun accord avec eux pour réaliser leur projet mais aussi, pour faire en sorte que les objectifs poursuivis par l’Etat guinéen puissent être atteints en termes de développement durable et responsable».

Fadi Wazni

De son côté, monsieur Fadi Wazni, président du Conseil d’Administration du Consortium SMB-Wining, a dit sa joie d’avoir été honoré pour parrainer cette première réunion de l’ANIGEM. Pour lui, d’énormes efforts ont été faits cers dernières années dans la gouvernance minière. « Aujourd’hui, la bauxite guinéenne est devenue la plus importée en Chine ; plus de 60% des importations chinoises sont d’origines guinéenne, contre zéro il y a trois (3) ans. Mais, pour que ce miracle ait lieu, il a fallu au départ qu’on libéralise le domaine et qu’on libère le cadastre minier. Ce qui a été fait par le ministre Ibrahima Soumah. Je dois vous remercier parce que j’ai aussi beaucoup d’admiration pour les ingénieurs, les ingénieurs sont des bâtisseurs, le monde a été construit par les ingénieurs ».

Par ailleurs, le parrain de la cérémonie a dit que d’énormes défis restent à relever dans le secteur des mines en Guinée, notamment chez les géologues. « Nous avons des défis, vous avez des défis. Premièrement, en ce qui vous concerne, c’est-à-dire il faut absolument insérer l’ensemble des ingénieurs guinéens dans les projets miniers et ça, dès le premier jour. Donc, il faut qu’on ait une tendance naturelle dans le département d’insérer les ingénieurs dès le début. Et pour cela, il y a que deux (2) conditions : la première condition, c’est la compétence technique, académique ; et la deuxième, c’est les qualités humaines, c’est-à-dire l’honnêteté et la sincérité. Par la création de cette association, nous allons veiller à ce que le niveau de nos ingénieurs soit en adéquation avec la puissance économique minière de notre pays. Et pour cela, le Consortium SMB-Winning UMS prend l’engagement solennel devant vous que nous allons donner un appui financier permanant et continu pour la formation de nos élites et la formation de nos ingénieurs », a promis Fadi Wazni.

Diakité Wahab

Au nom du ministre des Mines et de la Géologie, monsieur Diakité Wahab, directeur général adjoint du Bureau de Stratégie et de Développement (BSD), a dit son espoir de voir se perpétuer les œuvres déjà entreprises dans le secteur. « J’ose espérer que la jeune génération s’inspirera des exemples de nos devanciers pour mettre en œuvre les reformes ardues qui ont été initiées et entreprises sous la troisième République pour faire de ce secteur la véritable locomotive de transformation structurelle de l’économie nationale. Je convie ceux qui sont élus et tous les autres de la profession à plus de cohésion, d’unité dans l’action, d’entente pour mieux organiser et dynamiser la profession. Ceci permettrait à la corporation de s’insérer dans le tissu économique du pays. Le ministère des Mines et de la Géologie pour sa part avait besoin d’interlocuteurs légitimes, de représentants émanant des Mines, Géologie et professions annexes avec qui l’administration minière va échanger sur la question minière dans laquelle les locaux, les nationaux, doivent réellement s’insérer et prendre part ».

A noter que le mandat du bureau exécutif de l’ANIGEM est de quatre (4) ans, renouvelable.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

Anniversaire de l’UA : le Mouvement Sékhoutouréiste appelle à investir plus dans la jeunesse

26 mai 2018 à 8 08 08 05085

L’Union Africaine a célébré le cinquante cinquième anniversaire de sa création à Addis-Abeba, hier,  vendredi 25 mai 2018. En Guinée, c’est par un carnaval géant que le Mouvement Sékhoutouréiste a célébré cet événement, en organisant une marche du pont 8 novembre au palais du peuple, au quartier Tombo, dans la commune de Kaloum, a constaté sur place Guineematin.com, à traves un de ses reporters.

Lire

Massacre du 22 Janvier 2007 : Dansa Kourouma s’attaque à ceux qui ont « monnayé leur lutte pour des postes »

22 janvier 2018 à 19 07 56 01561

Le 22 janvier 2007, une marche organisée par le mouvement social guinéen, en marge de la grève générale  de janvier et février, était réprimée dans le sang par le régime du général Lansana Conté. Onze (11) ans après cette marche, de nombreux acteurs de la vie nationale se souviennent de cette journée sanglante. Dr Dansa Kourouma, actuel président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne, était à l’époque membre actif du forum des jeunes de la société civile. Il a accordé ce lundi 22 janvier 2018 un entretien à deux reporters de Guineematin.com pour revenir sur cette page sombre de l’histoire de la Guinée.

Lire

Vers les élections locales en Guinée : tous les acteurs résolument engagés à la réussite du processus

30 août 2017 à 20 08 50 08508

Attendues depuis 2010, les élections locales tardent encore à être organisées en Guinée. Pourtant, il y a des signaux qui laissent entrevoir un pas dans la bonne direction. Des signaux qui font espérer la tenue d’élections locales pacifiques et participatives dans les mois à venir. Chaque acteur est entrain de jouer sa partition, tant bien que mal, pour conférer à ces consultations électorales le succès tant souhaité. L’application progressive du contenu de l’accord politique inter-guinéen du 12 octobre 2016 participe de cet élan vers ces élections locales, a constaté sur le terrain Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Promesses présidentielles : Alpha Condé épinglé par la société civile guinéenne

16 décembre 2016 à 19 07 29 122912

Alpha CondéLes acteurs de la société civile guinéenne multiplient les actions de veille et de suivi de la gouvernance du pouvoir en place. C’est dans cette dynamique que quatre organisations de la société civile ont lancé ce vendredi 16 décembre 2016, le Mouvement de Suivi des Services Publics (MOSSEP), a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Election de Trump: « c’est aux africains de s’adapter au nouvel ordre mondial », dit Dansa Kourouma

9 novembre 2016 à 10 10 56 115611

Dansa KouroumahAprès que les urnes aient livré leur verdict aux Etats-Unis d’Amérique avec l’élection de Donald Trump, les réactions comment à se faire entendre. Interrogé ce mercredi 09 novembre 2016 par un reporter de Guineematin.com, Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC) dit respecter le choix du peuple américain. Mais, cet acteur la société civile invite nos gouvernants à revoir leur copie.

Lire