Un incendie s’est produit dans l’après-midi d’hier mardi, 20 mars 2018, à Amina Böfè, un district de la sous-préfecture de Siguirini. Il a ravagé 10 cases et leurs contenus. Des Donszos sont accusés d’être à l’origine de ce drame, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Il était 14 heures ce mardi, 20 mars 2018, lorsqu’un feu de brousse s’est propagé pour toucher le village d’Amina Böfè, situé à 150 km de la ville de Siguiri. Au moment des faits, tous les habitants du village étaient dans les mines d’or. Le feu a ravagé donc 10 cases et tous leurs contenus, avant que des habitants d’une localité voisine ne viennent stopper sa propagation.

Selon les victimes, ce sont des Donzos qui ont provoqué cet incendie. Ils auraient mis du feu en brousse à la recherche de gibiers sans l’éteindre. Le feu s’est propagé ainsi pour toucher le village, causant ces dégâts importants.

« J’étais dans les mines quand l’incendie s’est produit aux environs de 14 heures. A ce moment-là, personne n’était sur les lieux, nous étions tous dans la mine. Toutes les cases sont parties en fumée, rien n’est sorti. C’est le feu de brousse des chasseurs à la recherche de gibiers qui s’est propagé pour atteindre le village », témoigne Toumany Keita, victime.

Pour le moment, aucune mesure n’est annoncée par les autorités de Siguiri suite à ce drame.

De Siguiri, Bérété Lancei Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin