Le Président de la République, Professeur Alpha Condé, a fait la traditionnelle adresse à la nation de fin d’année ce dimanche, 31 décembre 2017. Un discours d’un peu plus de 10 minutes, dans lequel le chef de l’Etat a présenté brièvement le bilan de l’année 2017 et évoqué quelques perspectives pour l’année 2018. Et, peu après ce discours, Guineematin.com a cherché à faire réagir les acteurs politiques du pays.

Après le président du PUP, Elhadj Fodé Bangoura, le président du parti PTS, Honorable Mamadi Diawara a été la deuxième personnalité à accepter de nous confier son analyse de ce discours présidentiel

Décryptage !

C’est comme d’habitude, le chef de l’Etat a ramassé les bouts et les perspectives. J’insiste sur les perspectives avec les nouvelles donnes économiques, les guinéens peuvent s’en sortir avec une nouvelle politique qu’il va mettre en œuvre j’espère dès le début de l’année, c’est-à-dire dès le mois de janvier. Il a en tout cas donné de l’espoir à ceux qui pensaient que les difficultés vont s’accumuler.

Nous sommes en face d’une croissance et nous tendons vers une croissance positive, ce qui est une bonne chose. Nous avons des possibilités de financement, c’est à nous maintenant d’être à la hauteur de nos ambitions en ayant notamment des projets bancables et finançables immédiatement.

Il a parlé aussi des infrastructures routières prévues et qui devraient nous permettre de pouvoir faire le tour de la Guinée en moins de 24 heures. Il a insisté également sur le banditisme qui est devenu un fléau qu’il faut juguler très rapidement pour donner confiance à la société.

Il a souhaité aussi que les partis politiques dialoguent sans pour autant donner plus de précisions là-dessus.

Bref, comme vous le savez, on ne peut pas tout dire dans un discours, on fait juste un ramassé. Donc, globalement le discours est rassembleur et il est positif.

Propos recueillis par Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments