Le corps sans vie d’une femme en état de putréfaction avancé a été découvert hier vendredi, 13 Octobre 2017, au quartier Poudrière II, dans la commune urbaine de Mamou. Selon les informations recueillies sur place, il s’agit du corps de Fatoumata Sow, âgée de 55 ans. La défunte, mère de quatre enfants, était vendeuse de fruits et légumes au marché central de Mamou, rapporte le correspondant local de Guineematin.com basé dans la ville carrefour.

A en croire le président du conseil de quartier de la Poudrière II, qui cite des sources médicales, Fatoumata Sow est morte il y a quatre jours et son corps a été découvert aux environs de 15 heures par un de ses enfants. « C’est Abdourahamane Sow, le fils de la défunte, qui est venu chercher sa mère dont il n’avait pas les nouvelles ces derniers jours. Au marché, tout comme dans le quartier où habite sa mère, tout le monde disait la même chose : on n’a pas vu Fatoumata ces derniers jours. Le garçon est allé taper vainement à la porte de la chambre de sa mère. Mais quand il a appelé le numéro de cette dernière, le téléphone a sonné à l’intérieur de la chambre. C’est ainsi qu’il a cassé la porte et découvert sa mère allongée dans un grand lit de quatre places. Elle était morte et des mouches rodaient autour du corps en état de putréfaction très avancé. Abdourahamane s’est alors mis à crier et les gens ont immédiatement  accouru sur les lieux », a expliqué Mamadou Dian Diallo.

Monsieur Diallo précise que la défunte vivait seule dans cette chambre qui fait partie d’un grand bâtiment de quatre chambres, toutes occupées par d’autres individus.

A la question de savoir si les autres occupants de ce bâtiment s’y trouvaient ces derniers jours, le président du conseil de quartier de Poudrière II est affirmatif : « ils étaient là, mais ils ont dit qu’ils n’ont pas su que cette femme est décédée dans sa chambre, malgré les odeurs qui s’y dégageaient », a-t-il dit.

Informés, des agents de la brigade de recherche de la gendarmerie et une équipe médicale se sont rendus sur les lieux. Après l’expertise effectuée sur le corps, explique Mamadou Dian Diallo, « l’équipe médicale a dit que la femme est morte depuis quatre jours ».

Sur ordre du procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mamou, apprend-on, le corps de Fatoumata Sow a été rendu à sa famille qui l’a convoyé à Daïlan, village d’origine de la défunte, pour son inhumation.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel.  622 97 27 22

Facebook Comments

Guineematin