Les négociations entre le Syndicat Libre des Enseignants- Chercheurs de Guinée (SLECG) et le gouvernement guinéen ont repris ce mercredi, 29 août 2018, autour des 8 millions exigés comme salaire de base pour chaque enseignant. Mais, cette rencontre qui s’est tenue au ministère de la Fonction publique s’est encore buttée sur les préalables. Un autre rendez-vous a donc été annoncée pour le mardi prochain, a appris un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Au sortir de la rencontre, qui n’a duré que deux heures, Dr Alia Camara, Inspecteur général du travail, a indiqué que les débats de ce mercredi ont été accès sur plusieurs préalables posés par les syndicalistes. « La partie gouvernementale a pris acte des préalables ; et, nous allons nous retrouver le mardi prochain », a-t-il promis.

Pour sa part, Mohamed Bangoura (qui a porté aujourd’hui la parole du SLECG) est revenu sur l’ensemble de ces préalables. Ce sont : l’arrêt de l’ingérence administrative dans les affaires syndicales, le virement des salaires des enseignants engagés en 2017 et 2018 par la Fonction publique, l’engagement des dix enseignants homologués de l’université de Kindia, le rétablissement des enseignants des universités de Labé, Kindia et Gamal Abdel Nasser mutés pour leur appartenance au SLECG.

A ces différents préalables sont venus se greffer deux autres points à savoir : la poursuite judiciaire de ceux qui ont vandalisé les locaux du SLECG le 08 août dernier, le reclassement des admis au deuxième certificat et leur prise en charge par la Fonction publique. « La partie Gouvernementale a demandé une période moratoire afin de pouvoir statuer et questionner ses techniciens. Du côté des syndicats, nous avons accepté à condition que le gouvernement vienne le mardi prochain avec des propositions concrètes », a dit Mohamed Bangoura.

A en croire le porte parole du SLECG, au cours des débats, il a aussi été question du payement des primes de négociations, même si aucun montant n’a été révélé aux journalistes présents. Comme pour dire que ces syndicalistes-négociateurs ont vraiment hâte de toucher à leurs millions de francs guinéens d’augmentation dès la rentrée scolaire attendue dans moins d’un mois…

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin