Accord politiqueAccord politique de sortie de crise en Guinée ! Comme indiqué dans les précédentes dépêches de Guineematin.com, l’opposition guinéenne et le pouvoir ont trouvé un accord de sortie de crise dans la soirée de ce mercredi, 8 août 2018. Cette bonne nouvelle annoncée au QG de l’UFDG, à la veille d’une manifestation que les opposants ont finalement annulée, permettra ainsi d’installer les élus locaux qui s’impatientaient depuis leur élection, le 04 février dernier.

Ainsi, le pouvoir, la mouvance présidentielle et l’opposition ont décidé, premièrement de concéder à l’opposition la désignation des présidents des conseils des quartiers et districts dans les 22 quartiers et districts réclamés par l’opposition ;

Deuxièmement, la désignation des maires des communes rurales de Ouendé Kénéma, Bignamou, Thiasso, Thindoye, Manfara et Bissikirima ; et, du maire de la commune urbaine de Kindia également à l’opposition ;

Troisièmement, la désignation du maire de la commune urbaine de Dubréka a été concédée à la mouvance présidentielle ;

Et, quatrièmement, il a été convenu que les exécutifs des quarte autres communes urbaines litigieuses restantes (à savoir Matoto, Matam, Ratoma et Dixinn) seront élus conformément aux dispositions légales.

Concernant l’indemnisation des victimes ou « l’assistance aux victimes », l’honorable Amadou Damaro Camara qui a présenté l’accord à la presse a indiqué que « la délégation gouvernementale a informé l’opposition de l’existence dans la loi des finances 2018 des crédits destinés à cette assistance ». Et, le président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle de préciser que « les deux parties ont convenu de diligenter la mise en oeuvre effective de cette assistance ».

Enfin, concernant la libération des prisonniers politiques (militants et responsables arrêtées suite aux manifestations lors de la crise post électorales), la délégation gouvernementale a promis de rechercher une issue diligente à cette situation.

A rappeler que cet accord de sortie de crise a été signé par le Général Boureima Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation au compte du Gouvernement, l’honorable Amadou Damaro Camara au compte de la mouvance présidentielle et par Elhadj Cellou Dalein Diallo au compte de l’opposition.

Ibrahima Sory Diallo et Alpha Mamadou Diallo étaient au QG de l’UFDG pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin