Les manifestants de la BADAM en accrochage avec des agents des forces de l'ordre à Kaloum, ce jeudi 14 août 2014

Les manifestants de la BADAM en accrochage avec des agents des forces de l’ordre à Kaloum, ce jeudi 14 août 2014

Dans la matinée de ce jeudi 14 août 2014, les usagers de la Banque Africaine pour Développement Agricole et Minier (BADAM) ont occupé encore l’avenue de la République à Kaloum. C’était à l’occasion d’une marche pacifique pour le paiement de leur argent qu’ils réclament depuis la faillite de ladite banque, il y a 3 ans, a assisté guineematin.com

Le regroupement des manifestants a commencé dans les environs de 8 heures, au siège de la BADAM, sise en face de la pâtisserie centrale, dans la commune de Kaloum. C’est à 10 heures 47 minutes que les marcheurs, avec une banderole tenue par des femmes, ont quitté la banque en destination du Palais Sékoutouréya pour, disent-ils, rencontrer le Président Alpha Condé afin qu’il s’implique pour le paiement de leur argent.

Dans cette banderole, on pouvait lire ‘’L’association des usagers de la Badam réclame le paiement intégral de leur argent’’. Dans le parcours, d’autres slogans s’y ajoutaient comme : ‘’Le président Alpha Condé aidez nous’’ ; ‘’Nous ne sommes pas des voleurs, rendez nous notre argent’’ ; ‘’C’est de l’argent qu’on a cherché sous la pluie et le soleil, peuple de Guinée aidez nous’’.

Arrivée en face du cyber Mouna Group, le cortège a été stoppé par une colonne de gendarmes et policiers voulant les contraindre à rebrousser chemin. Ce fut une vive altercation suivie d’une bagarre entre jeunes manifestants et forces de l’ordre. Le bilan fait état d’un blessé léger au niveau de l’orteil, du côté des manifestants. La ceinture d’un policier coupée…

A 11 heures 18 minutes, les marcheurs ont réussi à forcer le barrage et continuer jusqu’au carrefour de la BCRG d’où des discours ont été tenus par le président de l’Association des Usagers des Banques (AGUB), Lansana Diawara, suivi de Madame Hadja Fatou Fofana, à chaudes larmes et d’Elhadj Moussa Camara, tous victimes.

La marche a pris fin à 11 heures 45 minutes juste après la fin des discours, qui ont été tous adressés au chef de l’Etat, Alpha Condé, auquel les manifestants demandent le remboursement de leur argent. Présent sur les lieux, le Gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, a fait des promesses aux manifestants victimes de la BADAM.

Mamadou Alpha Baldé pour guineematin.com

Commentaires