Après les secteurs des médias,  des TIC, de la citoyenneté et des droits humains en novembre 2017, l’association des blogueurs de Guinée  (ABLOGUI) a publié son troisième rapport d’évaluation des promesses du président Alpha Condé et de son gouvernement.  

Au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée le mercredi, 13 juin 2018, l’association a annoncé que cette troisième évaluation partielle sur sa plateforme www.lahidi.org, a concerné les secteurs des mines et de la santé publique. Dans ces deux secteurs, 29 promesses ont été tenues par le président Alpha Condé et son gouvernement depuis 2015, et 6 seulement ont été respectées, a appris guineematin.com à travers un de ses reporters.

Santé publique : 20 promesses tenues, 4 respectées

Selon Alpha Diallo, assistant du chef projet Lahidi, « Le secteur de la santé publique compte vingt (20) promesses dont huit (8) issues du programme de gouvernance 2015-2020, six (6) de la déclaration de politique générale de l’ancien Premier ministre, Mamady Youla, et six (6) autres promesses faites  par le président Alpha Condé dont les sources sont des médias ».

Sur ces 20 promesses, il indique que 20% seulement ont été réalisées, soit 4 promesses sur 20 ; 45% ont connu un début d’exécution sans arriver à terme ; et aucune action significative n’a été engagée pour la mise en œuvre des 35% restants, soit 7 promesses sur 20.

« La promesse qui a retenu l’attention dans l’évaluation de ce secteur concernent la part de la santé dans le budget national. Le président de la république avait promis dans son programme de gouvernance 2015-2020, de relever la part de la santé dans le budget national à près de 15% à l’horizon 2020. Dans sa déclaration de politique générale de l’ancien Premier ministre, Mamady Youla, a revu cet objectif à la baisse en ciblant 10 % du budget national d’ici 2020 », a dit Alpha Diallo qui souligne que cette promesse attend toujours d’être concrétisée.

Mines : 9 promesses tenues, 2 réalisées

En ce qui concerne le secteur des mines, l’assistant du chef projet Lahidi indique que 9 promesses ont été tenues. Six (6) issues du programme de gouvernance 2015-2020 et trois (3) de la déclaration de politique générale de l’ancien Premier ministre Mamady Youla. « Le résultat de cette évaluation montre que dans ce secteur seulement 22 % des promesses ont été réalisées, soit deux (2) promesses sur les neuf (9).

Néanmoins, le département des mines a posé au moins une action pour la réalisation de 78 % des promesses le concernant. On peut en déduire donc que seulement 22 % des promesses restantes n’ont pas été entamées. Au contraire, ce taux est plus élevé dans les autres secteurs évalués à savoir 46 % pour les secteurs des médias et TIC réunis,  55% pour celui des sports, de la culture et du patrimoine historique », a-t-il mentionné.

Le chef projet Lahidi en même temps président de l’Ablogui a profité de cette occasion pour évoquer les difficultés que sa structure rencontre dans le suivi des promesses tenues au niveau des départements ministériels concernés. Fodé Sanikayi Kouyaté a dénoncé la violation de l’article 7 de la constitution qui garantit le droit d’accès à l’information publique. Il a demandé au Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, de veiller à ce que les membres de son gouvernement fassent preuve de transparence en collaborant avec la société civile.

A rappeler que la plateforme de suivi et d’évaluation des promesses électorales du président de la République de Guinée et de son gouvernement www.lahidi.org, mise en place par l’Ablogui en 2015, a recensé 415 promesses qu’elle suit et évalue périodiquement.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com 

Tél. : (00224) 620848501

Facebook Comments

Guineematin