Déclaration : L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG félicite et encourage tous les Travailleurs du système Éducatif.

L’Intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG informe les autorités à tous les niveaux que si elles ne cessent pas les intimidations et les menaces nous serons dans l’obligation d’élargir le mouvement de grève à d’autres fédérations syndicales.  L’Intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG met en garde les autorités du système Educatif quand aux menaces qu’elles sont entrain de proférer à l’endroit des Enseignants notamment le Recteur des Géomines de Boké qui a demis de ses fonctions l’enseignant chargé des Services Informatiques.

Nous exigeons à ce qu’il revienne sur sa décision immédiatement. Faute de quoi L’Intersyndicale se réserverait le droit d’user les moyens légaux à sa disposition.

L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG sait compter sur la  mobilisation de ses militants et de ses  sympathisants  jusqu’à la victoire finale.

Les cotisations pour le soutien à la grève sont toujours attendues.

Au jour d’aujourd’hui voici la liste des Préfectures et Communes ayant contribué à la caisse de grève par ordre d’arrivée :

  1. N’zérékoré
  2. Coyah
  3. Kindia
  4. Kankan
  5. Mamou
  6. Conakry
  7. Mali
  8. Labé

9.      Siguiri

10. Mandiana

11. Tougué

12. Kamsar

13. Lélouma

14. Koundara

Mention spéciale pour Siguiri qui a battu le record dans la quête, la réaction des Camarades des autres Préfectures est vivement souhaitée.

Les Secrétaires Généraux  des Bureaux Nationaux de l’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG restent les seules références valables pour la levée ou la suspension du mot d’ordre de grève.

La grève continue, tenons bon.

« Ensemble nous vaincrons ! »

Conakry, le 16 Février 2017

Commentaires

No Comments