La célébration de la journée internationale de l’enseignant a mobilisé plusieurs éducateurs et acteurs de la société civile à l’Amphithéâtre du complexe ENI-CFP de Labé, hier, jeudi 5 octobre 2017, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Dans son discours circonstance, la directrice préfectorale de l’éducation (DPE) de Labé, Hadja Aïssatou Diouldé Diallo a rappelé l’importance des enseignants dans l’édification de la Nation Guinée : « nous sommes les bâtisseurs de la nation. Vive les enseignantes et bonnes fêtes à tous les enseignants de Guinée ».

Le porte-parole de l’intersyndical de l’éducation, Mouctar Diallo a réclamé le payement, en fin de ce mois d’octobre, la prime de documentation de l’année scolaire 2017-2018, ainsi que la revalorisation effective et le paiement de la prime de zone à tous les ayants droit. Il a, au même moment, ajouté le maintien de la valeur monétaire au point d’indice à 1030.

Quant au gouverneur Sadou Keita, il dira que pour aller de l’avant dans la région de Labé, « nous devons prendre d’abord notre métier au sérieux. Qu’on sache qu’une seule absence de l’enseignant à l’école fait perdre à toute une nation un cadre bien formé. L’Etat est très conscient des conditions dans lesquelles vous travaillez, vive l’enseignant ».

Il faut toutefois noter que la journée internationale de l’enseignant est célébrée chaque année par l’UNESCO depuis le 5 Octobre 1994. Elle commémore la signature de la recommandation concernant la condition du personnel enseignant, le 5 Octobre 1966 par l’UNESCO et l’organisation internationale du travail. Cette année, cette journée a été célébrée sous le signe « améliorer et valoriser les enseignants et améliorer leurs conditions leurs statut ».

De Labé, Alpha Boucar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments