Préfet de Lélouma, Samba Héry Camara menacé par les activistes de la société civileLe préfet Samba Héri CAMARA qui était censé attendre à Labé l’arrivée d’une mission gouvernementale  a passé la nuit à Lélouma, a appris le correspondant local de Guineematin.com d’un responsable de la société civile de la préfecture.

Selon le Vice-Président de la Section OGDH de Lélouma, Amadou Sadio DIALLO, c’est aux environs de minuit que le préfet est rentré dans la commune urbaine. Notre source ajoute que le cortège qui a ramené Samba Héri CAMARA à Pétel Lélouma était composé de deux véhicules.

On sait qu’en début de la semaine dernière les préfets du pays et gouverneurs de région ont bénéficié de nouvelles voitures de commandement. Ce don du gouvernement est intervenu à un moment où le préfet de Lélouma est confronté à une contestation populaire qui réclame son départ de son poste d’administrateur territorial de la préfecture.

Sadou Kéita, gouverneur de LabéSuite à ce retour en catimini du préfet Samba Héri CAMARA, les forces vives de Lélouma ont convoqué une réunion de crise placée sous les auspices de l’Union des Jeunes de la préfecture.

Cette rencontre aura lieu, dit-on, ce lundi 1er décembre à 15 heures très précises à Pétel.
Une autre source non officielle a expliqué à Guineematin.com que trois membres du gouvernement sont attendus à Lélouma, demain mardi 2 décembre. Cette importante mission gouvernementale viendra, dit-on, exprimer à la population de Lélouma les sentiments du pouvoir central sur les revendications des citoyens de la préfecture.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Commentaires