Conakry : une femme de 61 ans condamnée pour avoir manifesté contre un 3ème mandat d’Alpha Condé

1 avril 2020 à 21 09 12 04124

Âgée de 61 ans et mère de 5 enfants, Mabinty Camara a comparu ce mercredi, 1er avril 2020, devant le tribunal correctionnel de Mafanco. Cette commerçante était poursuivie pour « participation délictueuse à un attroupement ». Des faits pour lesquels elle a été reconnue coupable. Le tribunal l’a finalement condamnée à 6 mois de prison assortis de sursis, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a suivi cette audience.

Lire

Manifs à Labé : le journaliste Saifoulaye Diallo blessé par des gendarmes

26 mars 2020 à 20 08 02 03023

Saifoulaye Diallo, correspondant de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) à Labé, blessé par des gendarmes

Les exactions des forces de l’ordre sur les citoyens de Labé se poursuivent ave son lot de blessés. Le dernier cas en date remonte à hier mercredi, 25 mars 2020, avec l’agression du journaliste Saifoulaye Diallo, correspondant de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) à Labé. Selon lui, c’est des agents de la gendarmerie qui ont sciemment tiré une grenade lacrymogène sur son visage, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Référendum constitutionnel : le OUI l’emporte à 97, 54% à Kankan

24 mars 2020 à 13 01 56 03563

48 heures après le double scrutin contesté en République de Guinée, certaines circonscriptions électorales du pays ont commencé à afficher les résultats provisoires du référendum. C’est le cas par exemple à Kankan, réputée fief du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel. Sans surprise, le camp du OUI à la nouvelle constitution (qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat à la tête du pays) a largement remporté, avec 97, 54% contre 2, 46% pour le NON, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Lire

Double scrutin à Labé : le Oui l’emporte au référendum, le RPG loin devant à l’uninominal

24 mars 2020 à 13 01 02 03023

Alors que de nombreuses familles sont encore en deuil en Guinée suite aux violences meurtrières enregistrées le dimanche, 22 mars 2020, jour du scrutin législatif et référendaire, le dépouillement se poursuit sur le terrain. Dans la commune urbaine de Labé, les résultats tombent au compte gouttes avec le RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, qui se taille la part du lion à l’uninominal. C’est ce qu’a confié à un des correspondants de Guineematin.com, Elhadj Lamine Sangaré, le président de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) de Labé.

Lire

Lendemain électoral du 22 mars : Koundara transformé en une ville morte

23 mars 2020 à 18 06 56 03563

Ce lundi, 23 mars 2020, la ville de Koundara, située au Nord de la Guinée ressemble en une ville morte. A ce lendemain du très contesté double scrutin (législatif et référendaire), le commerce était quasiment fermé, la circulation très fluide et toutes les activités tournent au ralenti.

Lire

Boubacar Barry tué par balles à Bantounka 1 : la police pointée du doigt par sa famille

23 mars 2020 à 17 05 29 03293

Originaire de Ninguétéré, dans la sous-préfecture de Brouwal (préfecture de Télimélé) et âgé de 35 ans, Boubacar Barry a été fauché hier, dimanche 22 mars 2020, à Bantounka1 dans la commune de Ratoma. Ce jeune marchand a été tué par balle, en marge des heurts survenu ce weekend à Conakry entre les forces de l’ordre et des groupes de jeunes qui tenaient à empêcher la tenue du contesté double scrutin législatif et référendaire en Guinée. Ses proches accusent des agents de la police d’avoir ouvert le feu sur lui. Ils promettent d’ailleurs de porter plainte contre les auteurs de ce meurtre, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Labé : les CESPI sous la pression des autorités pour organiser les élections du 22 mars

20 mars 2020 à 17 05 05 03053

Suite à leur décision de démissionner à la veille du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020, les présidents des différentes CESPI de Labé ont été convoqués à une réunion au siège de la CEPI. Au cours de la rencontre, qui a eu lieu le jeudi 19 mars, leur tutelle aurait mis la pression sur eux pour qu’ils acceptent d’organiser les élections, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Scrutin du 22 mars : le FNDC-Kindia manifestera pour empêcher le vote

20 mars 2020 à 13 01 40 03403

L’antenne régionale du FNDC à Kindia s’active pour faire respecter l’appel à manifester lancé par la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution. Le FDNC-Kindia assure avoir pris toutes les mesures nécessaires pour que les habitants de la ville sortent massivement pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. C’est le coordinateur de cette antenne, Kémo Mali Fofana, qui l’a annoncé ce vendredi, 20 mars 2020, rapportent les correspondants de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Femme traitée comme bouclier à Wanindara : début du procès à Conakry

18 mars 2020 à 13 01 08 03083

Le dossier opposant Fatoumata Binta Bah, utilisée comme bouclier humain par des agentsde la police guinéenne a été ouvert ce mercredi, 18 mars 2020, par le tribunal correctionnel de Dixinn. Les trois agents, absents à la barre, sont poursuivis pour enlèvement, séquestration et coups et blessures volontaires. Cette première audience dans ce dossier a été consacrée à la fixation de la caution pour les frais de la procédure, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Alpha Condé : « la démocratie, ce n’est pas nécessairement l’alternance »

16 mars 2020 à 10 10 38 03383

Malgré la pression menée à l’interne par le FNDC mais aussi par la communauté internationale, le président Alpha Condé semble bien décidé à faire adopter son controversé projet de nouvelle Constitution, qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat. Le chef de l’Etat guinéen a réitéré sa position catégorique sur cette question au cours d’une interview qu’il a accordée au journal français Libération. Pour le contesté chef d’Etat, la démocratie ne signifie pas qu’il y ait forcément alternance, soulignant qu’il n’a pas leçon de démocratie à recevoir de personne.

Lire

Gel des salaires : la DPE de Boké, envahie par des enseignants en colère

13 mars 2020 à 20 08 08 03083

La tension était vive ce vendredi, 13 mars 2020, à la Direction Préfectorale de l’Education de Boké. Plusieurs enseignants grévistes ont pris d’assaut la cour de la DPE pour protester contre le gel de leurs salaires. Une chaude dispute s’est engagée entre eux et les autorités éducatives. Les forces de l’ordre ont été sollicitées pour s’interposer entre les deux camps, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Le FNDC-Mamou dans la rue : « bousculons, pédalons pour ne pas perdre l’allure ! »

12 mars 2020 à 19 07 52 03523

Suite à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), de nombreux citoyens de la ville de Mamou ont battu le pavé ce jeudi, 12 mars 2020. Les organisateurs ont mis l’occasion à profit pour dénoncer les velléités du président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir avant de réaffirmer leur soutien à leurs nombreux collègues détenus dans les prisons du pays, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Audit du fichier électoral par la CEDEAO : ce qu’en dit Souleymane Keïta du RPG

12 mars 2020 à 16 04 27 03273

Souleymane Keïta, conseiller chargé de missions du président Alpha Condé, coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel

La publication du rapport d’audit des experts électoraux de la CEDEAO sur le fichier électoral Guinéen hier mercredi est venue confirmée les nombreux doutes sur sa fiabilité. Ledit rapport fait état de 2 millions 438 mille 992 électeurs inscrits sans pièces justificatives. Joint au téléphone ce jeudi, 12 mars 2020, Souleymane Kéita, conseiller chargé de mission à la présidence et coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel, dit « prendre acte de ce rapport et du communiqué de la CENI qui a suivi quant à la mise en œuvre des recommandations de la CEDEAO ».

Lire

Résistance active du FNDC : paralysie relative des activités au marché de Madina

10 mars 2020 à 15 03 02 03023

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle ses partisans à une autre journée de résistance citoyenne active ce mardi, 10 mars 2020. La démarche vise à protester contre les multiples arrestations dans ses rangs. Cet appel a entraîné une paralysie relative des activités commerciales au grand marché de Madina, dans la commune de Matam, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Manifestation du FNDC : notre constat sur le tronçon Matoto-Aéroport

10 mars 2020 à 14 02 14 03143

Pour contraindre le président Alpha Condé à renoncer à son 3ème mandat et exiger la libération de certains de ses membres, le Front National de la Défense de la Constitution (FNDC) a appelé à une nouvelle manifestation ce mardi, 10 mars 2020, dans tout le pays. Cet appel n’a pas eu d’impacts sur l’autoroute Fidel Castro de Conakry, où les activités ont fonctionné quasi normalement, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le FNDC est très remonté contre le régime du président Alpha Condé qui se livre à de très nombreuses arrestations de ses partisans. L’arrestation et la mise sous mandat de dépôt de Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, membres de la coordination nationale du FNDC, ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Pour exprimer son mécontentement, le FNDC appelle ses partisans à une journée de résistance active citoyenne ce mardi. Mais, cet appel n’a pas été entendu sur l’axe Matoto-Aéroport, où aucun mouvement de protestation n’a été enregistré. Même les activités économiques n’ont pas connu une grande paralysie dans cette partie de la capitale guinéenne. Seules quelques grandes boutiques situées au marché de Matoto, les Banques et assurances qui sont fermées.

Les femmes étalagistes et quelques petits marchands sont visibles le long de la route. Des pharmacies, salons de coiffure et couture, stations-service sont également ouverts entre Matoto et l’Aéroport. Les citoyens vaquent librement à leurs occupations. La circulation est normale du marché de Matoto à l’Aéroport Gbessia, en passant par la Tannerie.

Au niveau de l’Aéroport, les activités tournent normalement. Les restaurants, les salons de coiffure et de couture sont ouverts. De nombreux cambistes sont visibles au carrefour.

Des pick-up de la police et de la gendarmerie sont déployés sur les points stratégiques de l’autoroute Fidel Castro et veillent au grain. Aucun incident n’est à signaler.

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Lire

Résistance active contre les arrestations : l’appel du FNDC ignoré à Kaloum

10 mars 2020 à 13 01 21 03213

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ne lâche pas prise dans son combat contre le changement de la Constitution. Les responsables de cette entité ont appelé leurs partisans à une nouvelle journée de résistance permanente et active ce mardi, 10 mars 2020, pour dénoncer les nombreuses arrestations dans ses leurs rangs. Dans la commune de Kaloum, centre administratif de Conakry, cet appel à manifester est ignoré par les citoyens, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Résistance citoyenne du FNDC : les activités au ralenti entre Cosa et Hamdallaye

10 mars 2020 à 13 01 09 03093

Le Front National pour la Défense de la Constitution ne baisse pas les bras dans son combat contre la nouvelle constitution qui pourrait ouvrir la voie à un 3ème mandat pour Alpha Condé. Pour protester contre les arrestations de ses membres et exiger leur libération, la structure a appelé à une nouvelle mobilisation citoyenne ce mardi, 10 mars 2020, à Conakry et à l’intérieur du pays.

Lire