Général Mathurin Bangoura à la barre : l’affaire renvoyée

4 février 2019 à 18 06 57 02572
Général Mathurin Bangoura, poursuivi pour poursuivi pour abus d’autorité

La suite des débats était attendue ce lundi, 04 février 2019, au tribunal correctionnel de Kaloum dans le procès opposant les Forces Sociales de Guinée au Général Mathurin Bangoura. Le gouverneur de la ville de Conakry est poursuivi pour abus d’autorité et entrave au droit de manifester. Mais, sur la demande de la partie civile, le dossier a été renvoyé à quinzaine, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le général Mathurin Bangoura, gouverneur de la ville de Conakry, bien qu’attendu au tribunal, ne s’est pas présenté à l’audience de ce lundi. La partie civile a jugé nécessaire de demander un renvoi à cause de l’état de santé de l’avocat du Balai Citoyen, maitre Salifou Béavogui. Une demande acceptée par le juge, Ibrahima Kabélé Bangoura, qui a renvoyé l’affaire au 18 février 2019.

Sékou Koundouno

Selon Sékou Koundouno, un des animateurs des Forces Sociales de Guinée, « le week-end, notre avocat, Me Salifou Béavogui, a eu quelques malaises. Il est actuellement du côté de Dakar pour des soins. Il sera de retour en fin de semaine. Compte-tenu de la pertinence et de l’intérêt qu’il apporte à ce dossier, il a jugé nécessaire que son assistant, maître Condé, demande le renvoi du dossier jusqu’à son arrivée ».

De son côté, maître Ké Touré, avocat du Général Mathurin Bangoura, s’est dit confiant quant au dénouement de cette procédure. « Pour nous, nous sommes confiants que le juge, lorsqu’il prendra sa décision, ne pourra pas retenir le Général Mathurin Bangoura dans les liens de la prétention parce que justement, l’article 643 sur lequel les poursuites sont fondées contre lui, n’a pas prévu des actes attentatoires à la liberté collective. Voilà les raisons pour lesquelles nous sommes conscients pour penser déjà que Mathurin sera relaxé dans cette procédure pour délit non constitué par rapport à ce qui est dit dans l’article 643 du code pénal », a déclaré Me Ké Touré.

Pour rappel, les Forces Sociales de Guinée ont voulu organiser une marche contre la hausse impopulaire et unilatérale du prix du carburant à la pompe le lundi 16 juillet 2018. Mais, le gouverneur de Conakry avait interdit ladite marche. C’est cette interdiction qui vaut aujourd’hui au général Mathurin Bangoura d’être à la barre du tribunal de Kaloum.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77 / 662 73 05 31

Lire

Incendie et affrontement au marché de Mamou : plusieurs personnes arrêtées, 7 autres blessés

21 décembre 2018 à 11 11 11 121112

Comme annoncé dans une précédente dépêche de Guineematin.com, des affrontements ont éclaté hier, Jeudi 20 décembre 2018, entre les agents des forces de l’ordre et des jeunes en colères qui voulaient en finir avec les sapeurs-pompiers, après l’incendie survenu au marché central de Mamou. Ces affrontements ont fait des blessés et plusieurs personnes ont également été arrêtées par les forces de l’ordre.

De sources médicales, contactées par Guineematin.com ce vendredi, il y a eu sept personnes, au moins, qui ont été reçues dans la soirée d’hier, jeudi, aux urgences de l’hôpital régional de Mamou. « Certains des patients étaient blessés, notamment deux personnes avaient des plaies un peu graves, alors que d’autres étaient asphyxiés (après l’inhalation du gaz lacrymogène) ». Ils ont été traités et libérés par l’équipe de garde qui se trouvait aux urgences, nous a-t-on expliqué.

Selon les témoignages de certains citoyens qui se trouvaient au lieu de l’incendie pendant les affrontements entre les forces de l’ordre et les jeunes qui voulaient s’attaquer au commissariat de police en guise de représailles contre les sapeurs-pompiers, « des jeunes ont été sévèrement molestés par les agents qui ont même procédé à des interpellations sur le terrain ».

Sidiki Camara, Procureur de Mamou

Egalement contacté par Guineematin.com, le parquet du tribunal de première instance de Mamou confirme ces arrestations, même si on se réserve encore d’évoquer le nombre de personnes concernées. « Oui ! C’est vrai qu’il y a eu des interpellations. Mais, je vous reviendrai pour vous dire le nombre de personnes qui ont arrêtées », a confié le procureur, Sidiki Camara, joint au téléphone par notre rédaction à Mamou.

Nous y reviendrons !

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Lire

Marche de l’opposition : circulation normale sur la route Le Prince

29 novembre 2018 à 9 09 43 114311

L’opposition républicaine appelle ses partisans à une marche pacifique ce jeudi de Dixinn au Palais du Peuple, quelques jours après la militarisation de certaines parties de la ville de Conakry. La circulation routière est normale ce matin entre Cosa-Bambeto-Hamdallaye, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Répression des jeunes de l’axe avec des armes : l’opposition dénonce les propos de Damaro Camara

20 novembre 2018 à 10 10 16 111611

Hon. Amadou Damaro Camara

Déclaration : L’opposition républicaine dénonce, avec inquiétude, le danger que représente Amadou Damaro Camara, Président de la mouvance présidentielle, pour l’équilibre de la nation guinéenne. Son discours, arrogant et irresponsable, ne cesse de se radicaliser avec des ingrédients qui peuvent conduire notre pays à la guerre civile.

Lire

Marche de l’opposition : un jeune blessé à Hamdallaye

15 novembre 2018 à 16 04 23 112311

Abdoul Razzak Diallo, âgé de 20 ans, a été blessé par un projectile dont la nature n’est pour le moment pas précisée par le médecin qui l’a reçu à l’hôpital Jean Paul II de Taouyah, dans la commune de Ratoma, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Lire

Siguiri : des manifestants perturbent le travail de la direction de l’habitat

10 septembre 2018 à 19 07 57 09579

Un groupe de jeunes est allé manifester ce lundi, 10 septembre 2018, dans la cour de la direction préfectorale de l’habitat de Siguiri. Les manifestants qui disent être partis protéger le premier responsable de la direction, ont empêché le travail sur les lieux, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Manif à N’Zérékoré : des femmes en colère chassent le sous-préfet de Gouécké

17 juillet 2018 à 8 08 11 07117

Des femmes de la sous-préfecture de Gouécké, située à quarante deux (42) kilomètres de N’Zérékoré, ont bruyamment manifesté hier, lundi 16 juillet 2018. Elles accusent le sous-préfet de chercher à opposer les communautés de la localité. L’administrateur territorial a fini par prendre la poudre d’escampette, rapporte Guineematin.com, à travers son correspondant dans la région.

Lire

Dixinn Centre 1 : manifestation contre « la vente de la maison des jeunes »

6 juin 2018 à 15 03 11 06116

Plusieurs jeunes du quartier Dixinn Centre1 ont manifesté ce mercredi, 06 juin 2018 pour dénoncer ce qu’ils qualifient de tentative d’expropriation de leur maison de jeunes. Ils sont allés protester dans les locaux de la mairie de la commune pour réclamer leur lieu de loisir, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Vente d’un cimetière à Kindia : accusé, le président du district de Comoyah se défend

1 juin 2018 à 19 07 11 06116

Les jeunes du district de Comoyah, dans la commune rurale de Damakanyah, à Kindia, ont manifesté leur colère le mardi, 29 mai 2018, contre la vente d’une partie du cimetière du coin. Ils accusent les autorités de la localité d’être complices de la vente de ce cimetière à des particuliers. Des accusations que rejette en bloc le chef dudit district, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

Lire

Colère des citoyens à Kantoumanina (Mandiana) : un jeune tué par balle…

19 mai 2018 à 10 10 58 05585

Des débits de boisson détruits à Kantoumanina ce samedi, 19 mai 2018

Dans la matinée de ce samedi, 19 mai 2018, les populations de la sous-préfecture de Kantoumanina (située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Mandiana) étaient en colère, suite à l’assassinat d’un jeune étudiant, a appris Guineematin.com des sources locales.

Lire

Humaniser la prise en charge des femmes enceintes et les accouchements en milieu hospitalier

18 mai 2018 à 13 01 55 05555

Dans un mémorandum déposé ce vendredi, 18 mai 2018, le collectif pour une prise en charge humanisée des femmes enceintes et des accouchements (Collectif PEHFA) a laissé éclater sa colère : « Avec un taux de mortalité maternelle de 679 décès pour 100 000 naissances vivantes , donner la vie pour une femme guinéenne comporte presque autant de risques que de perdre la sienne », s’inquiètent ces femmes.

Lire

Manifestation pacifique à Mandiana : ce que demandent les citoyens

10 avril 2018 à 10 10 21 04214

Comme indiqué par une précédente dépêche de Guineematin.com, une manifestation des citoyens est en cours à Mandiana, une préfecture située au Nord-Est de la République de Guinée, dans la région administrative de Kankan, à proximité des frontières ivoirienne et le malienne.

Lire

Urgent : les citoyens de Mandiana dans la rue

10 avril 2018 à 9 09 04 04044

Selon des informations confiées à Guineematin.com, les populations de la ville de Mandiana sont sorties massivement dans la matinée de ce mardi, 10 avril 2018, pour manifester contre la gouvernance du président Alpha Condé faite de fausses promesses, de corruption et de détournement de deniers publics.

Lire

L’opposition répond au Gouverneur de Conakry : « nous marcherons sur l’autoroute »

21 mars 2018 à 22 10 19 03193

image d’archive

A l’issue de sa dernière réunion au QG de l’UFDG, le vendredi 16 mars 2018, l’opposition républicaine avait annoncé comment elle comptait occuper la semaine en cours : le lundi consacré à l’enterrement des 4 opposants tués par balles lors de la manifestation du mercredi 14 mars, le mardi à une journée ville morte, le mercredi à l’organisation d’un sit-in des femmes devant le ministère de la Justice à Kaloum, et le jeudi, 22 mars 2018, à l’organisation d’une marche pacifique sur l’autoroute Fidèle Castro de Conakry.

Lire

Assassinat des opposants à Conakry : Cellou Dalein chez la famille de feue Mariama Bah

17 mars 2018 à 8 08 38 03383

Comme indiqué précédemment, une nouvelle personne est décédée ce vendredi 16 mars 2018, suite à une balle qu’elle a reçu à l’occasion de la manifestation de l’opposition guinéenne le mercredi 14 mars dernier. Cette quatrième victime de cette journée, Mariama Bah, 31 ans, a été atteinte par une balle perdue devant sa maison dans le quartier Hamdallaye 1.

Lire

Manifestation des femmes de Bonfi contre le régime : « Alpha Condé zéro » (vidéo)

8 mars 2018 à 12 12 28 03283

Depuis hier, très en colère, les femmes de Guinée se déchaînent contre le régime actuel. Un peu partout dans la capitale, Conakry, elles barricadent les rues et marchent, munies de bidons vides, de boites et autres objets pour faire le maximum de bruit possible en criant des slogans : « Alpha Condé, zéro ! », « A bas le pouvoir d’Alpha Condé »…

Lire