Mamadou Yaya Diallo, le principal du Collège de Sagalé, dans la préfecture de Lélouma, ne digère pas encore le mauvais résultat qu’il a réalisé au BEPC de l’année dernière et jure de tout mettre en œuvre pour inverser la tendance dans le futur, rapporte un observateur de Guineematin.com dans la préfecture.

Le principal du Collège de Sagalé, Mamadou Yaya Diallo a confié son amertume à Guineematin.com lors du passage de son observateur dans cette sainte cité, relevant de la préfecture de Lélouma, à l’occasion de la supervision de la rentrée des classes pour l’année scolaire 2017-2018.

« Les résultats de l’année dernière son un peu satisfaisants. Mais, moralement, moi, je ne suis pas à l’aise par ce résultat. On a présenté 51 candidats au BEPC, session 2017. Mais, nous n’avons eu que onze (11) admis. Ce résultat ne me met pas à l’aise. Je vais relever ce défis », a promis le chef de l’établissement.

Seulement, il a du pain sur la planche quand on sait qu’au moment de notre passage dans son école, la semaine dernière, quatre (4) enseignants manquaient encore à l’appel.

« A l’heure qu’il fait, nous sommes 5 professeurs présents sur les 9 en situation de classe dans notre établissement. Les élèves viennent à compte goutte ; mais, le pourcentage des présents commence à s’élever », a indiqué le principal de Sagalé.

C’est sans doute en raison de ces faiblesses non négligeables que M. Mamadou Yaya Diallo demande l’implication effective des parents d’élèves pour la réussite de l’année scolaire. « Je souhaite une implication effective des parents d’élèves pour qu’on puisse réussir pour les années à venir », a-t-il indiqué.

De Lélouma, Amadou Sadio DIALLO pour Guineematin.com