Deux militaires qui assurent le gardiennage, deux ouvriers et plusieurs autres personnes ont été arrêtés dans la nuit du Mercredi au jeudi 18 mai 2017 à la base logistique de la Société EBOMAF, à 20 km de Kankan, sur la route de Kissidougou, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Interrogé hier jeudi à la gendarmerie, le directeur des travaux de la société EBOMAF, Jean Onivon a dit être victime de vol récurrent. Mais, c’est seulement la nuit précédente qu’ils ont pu mettre main sur le présumé voleur.

« Nous avons remarqué un cas de vol de fer à béton au niveau de la base de la société EBOMAF et l’information nous est parvenue depuis un moment, mais c’est hier qu’ils sont tombés dans le piège. Malgré la présence des gardiens, les vols continuent dans l’enceinte du siège d’EBOMAF. Hier Mercredi, quatre tonnes et demi d’acier ont été saisies », a expliqué Jean Onivon.

Dans ses explications, monsieur Onivon ajoute que malgré le changement des gardiens, les vols persistaient : « dans notre base, nous avons des militaires gardiens. Avant, c’était des gendarmes. Suite à une série de vols, nous les avons remplacés par des militaires mais, ça continu. Hier, un camion DAF est entré pour charger ces fers à béton et tenter de partir. Nous les avons saisis avec quatre (4) tonnes et demi d’acier et nous sommes entrain de faire l’inventaire de tous les matériels volés afin de saisir la justice », a précisé le directeur.

Sur le nombre de personnes arrêtées est déféré à la gendarmerie territoriale le directeur a apporté des éclaircissements : «le chauffeur du camion DAF et un autre, notre magasinier principal du nom de Moussa Condé, notre gérant de carburant qui s’appelle Lanfia Kourouma, et nos deux gardiens militaires dont j’ignore le nom », a-t-il cité.

De son côté, le colonel Mohamed Diané, commandant du camp Soundiata Keita, s’est dit prêt à accompagner la justice militaire pour faire la lumière sur les deux hommes en uniforme concernés.

Aux dernières nouvelles, les présumés voleurs et leurs ainsi que le camion saisi, sont à la disposition de la gendarmerie.

Les quarte tonnes et demi de barres de fer volés sont constitués comme suit : Fer de 12 (190 barres),
Fer de 10 (57 barres), Fer de 14 (45 barres), Fer de 8 (160 barres), morceaux de Fer de 14 (12), morceaux de Fer de 10 (15).

Nous y reviendrons !

De Kankan, Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tel : 628 42 16 32

Commentaires