Déclaration suite à la séquestration de notre journaliste Saidou Barry par le Tribunal de Dixinn

13 novembre 2014 à 21 09 24 112411

Mamadou Saïdou Barry, journalisteAlors que notre reporter Mamadou Saidou Barry s’était rendu au Tribunal de Première Instance de Dixinn, ce lundi 10 Novembre 2014 pour couvrir l’audition d’un artiste, au compte du site www.afriquezoom.info , il a été arrêté, coupé de toute communication extérieure et détenu pendant toute la journée avant d’être inculpé pour « complicité d’outrage au chef de l’Etat ». Ce, sans l’avoir adressé aucun mandat au préalable.

Lire

TPI du Kaloum : Un gendarme condamné à 8 mois de prison pour avoir giflé un journaliste !

13 novembre 2014 à 21 09 17 111711

journaliste, Lynx, David BangouraCONAKRY,12 NOVEMBRE 2014-Margis-Chef Abdoulaye Diallo, un gendarme guinéen, a été condamné ce mercredi par défaut à une peine de 8 mois d’emprisonnement ferme, pour avoir administré une paire de gifle à David Tchöpnn Bangoura, un reporter de la radio Lynx FM. L’incident s’était produit au mois de septembre dernier alors que le journaliste couvrait une manifestation des clients de la BADAM devant le Palais Sekoutoureya.

Lire

Validation du plan de reforme : la Guinée s’apprête à vivre 15 ans avec un cabinet international pour redresser son administration !

13 novembre 2014 à 18 06 01 110111

Les ministres de la Fonction publique, Sékou Kouroumah, de la justice, Cheick SackoDans le souci de renforcer la fonction publique, un atelier de validation sur la méthodologie et le plan de reforme de l’administration s’est ouvert hier, mercredi 12 novembre 2014 à Conakry. Objectif ? Partager avec les principaux acteurs de la  vie politique, sociale, et économique du pays, sur la problématique de la réforme du secteur public.

Lire

Beurre de Karité : après une formation à l’institut américain de Shea Butter des promoteurs guinéens reviennent sur les avantages de la plante

13 novembre 2014 à 16 04 42 114211

Satisfecit, GOHA, Atlanta, Amérique, Beurre, Karité, Ce jeudi 13 novembre 2014, l’équipe des promoteurs guinéens qui a séjourné à Atlanta du 06 au 18 octobre 2014, a organisé une rencontre de restitution de la formation sur  le beurre de karité. Une formation reçue à Atlanta, aux Etats Unis et qui a été organisée par un institut spécialisé en matière de beurre de karité (l’institut américain de Shea Butter). La restitution s’est tenue  au siège du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires) à COSA, commune de Ratoma.

Lire

TPI de Labé à Mamou : Abdourahmane Bakayoko est condamné à deux mois de prison et deux millions GNF !

13 novembre 2014 à 16 04 05 110511

Abdourahmane Bakayoko, les Démocrates Guinéens« C’est inacceptable ! », a soupiré l’avocat du jeune leader opposant, Maître Bernard Feindouno, qui plaidait tantôt une relaxe pure et simple. Le président du tribunal de première instance de Labé, monsieur Amadou Sagnane, du retour des délibérations, a annoncé la sentence : Abdourahmane Bakayoko est condamné à deux mois de prison ferme et d’une amande de deux millions de francs guinéens.

Lire

En direct du procès de Bakayoko à Mamou : le procureur réclame un an de prison ferme et 2 millions GNF d’amande…

13 novembre 2014 à 15 03 46 114611

TPI MamouMonsieur Malick Marcel Oularé, le procureur du tribunal de première instance de Labé, qui siège actuellement à Mamou, vient de requérir un an de prison ferme et deux millions de francs guinéens contre le président du parti « Les Démocrates Guinéens », Abdourahmane Bakayoko, qu’il accuse d’avoir offensé le Chef de l’Etat, Alpha Condé, dans sa communication lors d’une émission débat à Labé, à la radio GPP Fm, la semaine dernière.

On se rappelle que des proches du président de l’UFDG avaient, eux, vandalisé le véhicule 4×4 de Bakayoko avant de le calciner. « Gardé » à  la radio pour éviter la vindicte populaire, le jeune et très téméraire leader politique ne sortira qu’avec les agents de la sécurité qui ne l’ont toujours pas quitté, puisqu’il est, depuis, emprisonné.

Par crainte d’un affrontement entre les proches du chef de file de l’opposition (qui incendié son véhicule et menacé de le tuer) et les proches de ce jeune leader de l’opposition guinéenne, qui ont fait circuler des rumeurs pour « envahir » le tribunal à l’occasion de ce jugement, le tribunal de première instance de Labé a « déménagé » à Mamou pour ce brûlant dossier. « Ils ont appelé ça audience foraine », a précisé au téléphone une des « oreilles » de Guineematin.com dans ce tribunal.

Devant le juge et président du TPI de Labé, qui préside cette audience foraine, Amadou Sagnane et le greffier, Ousmane Kabé, le procureur, Malick Marcel Oularé, a requis un an de prison ferme et deux millions de nos francs contre le jeune leader de l’opposition.

Son avocat (puisqu’il en a un aujourd’hui, contrairement au premier jour), Maître Bernard Feindouno, a demandé une relaxe pure et simple de son client, Abdourahmane Bakayoko, après une plaidoirie qui se ferait applaudir dans les villes et campagnes de Guinée si on donnait la possibilité aux médias de les immortaliser. Mais, hélas !

Aux dernières minutes, le tribunal s’est retiré pour ses délibérations…

Guineematin.com a ses yeux et oreilles bien en éveil pour vous aider à ne rien rater de ce procès qui fera date dans le processus démocratique de notre cher pays.

 De Mamou, Idrissa Sampiring Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Lire

Craintes d’affrontement entre des ressortissants de Tougué et de Labé : le procès de Bakayoko transféré à Mamou

13 novembre 2014 à 15 03 05 110511

Abdourahmane Bakayoko, les Démocrates GuinéensComme nous l’annoncions dans nos dépêches précédentes, le procès du jeune et fougueux leader politique, Abdourahmane Bakayoko se tient ce jeudi pour situer ses responsabilités dans ce que le procureur du Tribunal de première instance de Labé a appelé « offenses au Chef de l’Eat ». Mais, au lieu de Labé, comme initialement prévu, ce procès tant attendu a commencé à Mamou, il y a quelques heures, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

Le procès a commencé à 11 heures au tribunal de première instance de Mamou, relevant du chef lieu de la région du même nom.

Par ailleurs, on apprend que certains ressortissants de Tougué s’apprêteraient à se mobiliser pour soutenir leur audacieux fils ce jeudi 13 novembre 2014. Et, c’est pour éviter une confrontation entre les supporters de Bakayoko et ceux de Cellou Dalein Diallo qui ont brûlé son véhicule 4×4 en plein cœur de Labé, que les autorités judiciaires auraient préféré transférer ce procès à Mamou.

Les craintes de conflits communautaristes semblaient surtout inquiéter quand tous les décideurs de l’UFDG ayant donné de la voix dans les médias ont semblé applaudir les malheurs qui s’abattaient sur Bakayoko.

Ce souci d’éviter une confrontation entre pros Cellou Dalein et pros Bakayoko justifierait également la discrétion du tribunal sur son « déménagement » à Mamou pour ce procès qui fera date dans l’histoire, ô combien tortueuse, de notre cher pays.

En effet, c’est la première fois que le président de la République et le chef de file de l’opposition s’allient et se liguent contre un jeune leader de l’opposition. Quel poids politique avait Bakayoko pour être si durement combattu ?

A suivre

Idrissa Sampiring Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com au TPI de Mamou

Lire

Les premiers essais cliniques de traitement contre Ebola débuteront dans des projets MSF en décembre (communiqué)

13 novembre 2014 à 14 02 17 111711

vaccin contre Ebola, tests, MSFGenève, le 13 novembre 2014 – En l’absence de traitement spécifique  contre la maladie à virus Ebola, l’organisation médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières (MSF) vient d’annoncer que trois de ses centres de traitement Ebola en Afrique de l’Ouest  vont accueillir  des essais cliniques. Ces études distinctes seront menées par trois différents partenaires de recherche, et visent à identifier rapidement un traitement efficace contre ce virus qui a d’ores et déjà causé la mort de près de 5 000 personnes depuis le début de l’épidémie dans la région.

Lire

Des actions judiciaires contre l’Etat à Womey ? Voici, en vidéo, l’intégralité de la conférence de presse du comité de crise

13 novembre 2014 à 13 01 58 115811

Grève de soutien aux populations de WomeyAprès sa grève de la fin, le comité de crise sur Womey annonce l’envoie d’un huissier de justice pour faire le constat dans le village afin de pouvoir intenter des actions judiciaires. Selon Maïtre Koné Labilé de l’ONG « Avocats sans frontières », si les tribunaux guinéens ne disent pas le droit, un recours pourra être envisagé à l’international.

Lire

Football : l’annonce de la reprise du championnat national de ligue 1 inquiète en ces temps d’épidémie d’Ebola

13 novembre 2014 à 11 11 48 114811

Ebola, Football, Guinée, Conakry, fédération La fédération guinéenne de football et les clubs engagés dans le championnat national de ligue 1 ont décidé de fixer la reprise de la compétition au 14 décembre prochain. Cette annonce intervient à un moment où la fièvre hémorragique à virus Ebola inquiète plus d’un citoyen. Surtout que les écoles guinéennes (de l’élémentaire à l’université) restent fermées.

Lire

Comment Ebola a contaminé le Mali ? « Disparition » d’un médecin suspecté d’Ebola à Kaloum ! Dernières statistiques…

13 novembre 2014 à 9 09 32 113211

Ministère de la Santé, contrôle d'EbolaEbola continue ses ravages humains en Guinée ! Officiellement, il y a déjà près de deux mille (2 000) cas en Guinée avec  mille cent soixante six (1 166) morts ! Et, contrairement aux discours officiels (chaque jour plus rassurant que la veille, alors que la tendance est à l’inverse), mêmes les médecins ne croient pas aux messages officiels sur la maladie, sur les moyens de prévention et de lutte.

Lire

Fin du mouvement de grève de la faim pour soutenir les populations de Womey (notre audio sur les discours et débat avec la presse)

13 novembre 2014 à 1 01 09 110911

Grève de soutien aux populations de WomeyA la fin de leur mouvement de grève organisé au palais du peuple, à Conakry, les leaders politiques, acteurs de la société civile et autres citoyens ont clôturé leurs actions de soutien aux populations de Womey par une conférence de presse improvisée pour informer l’opinion sur les raisons de la suspension de leur mouvement.

Lire