Les derniers actes des 27 ans de règne Compaoré

1 novembre 2014 à 22 10 23 112311

conseil des ministres, Burkina Faso, OuagadougouAlors que le peuple Burkinabè le menaçait s’il ne retirait pas son projet de modification de la constitution, Blaise Compaoré a présidé un conseil des ministres le mercredi 29 octobre, la veille de la grande mobilisation à la place de la Nation, rebaptisée désormais place de la révolution.

Lire

De son exil, Blaise Compaoré salue la France et les USA : « mes proches ont été humiliés et leurs biens pillés »

1 novembre 2014 à 21 09 34 113411

Blaise Compaoré, YamoussokroDe son exil ivoirien, l’ancien président ivoirien a dit pardonner à tous « même à ceux là qui ont failli et m’ont trahi », écrit Blaise Compaoré sur son compte twitter (en 25 tweets), entre 22 et 23 heures hier, et sur son compte facebook aujourd’hui, aux environs de 17 heures. L’ancien président qui salue les puissances occidentales (USA et France) dit accepter « s’il le faut d’être l’agneau du sacrifice de l’union nationale »…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, cet appelle de l’ancien président au peuple Burkinabè, le premier de son exil à Yamoussokro :

PEUPLE BURKINABÈ

FILLES ET FILS DU FASO

AMIS DU BURKINA FASO

J’ai accepté de rendre ma démission de la Présidence du Faso.


J’ai décidé de quitter le Pouvoir face à la tragédie que courait mon pays.

J’ai refusé de voir couler le sang de mes compatriotes, le sang des filles et fils du Burkina Faso.

J’ai quitté le Pouvoir bien que Président démocratiquement élu, légal et légitime, en vertu du droit constitutionnel du Burkina Faso, pour sauvegarder les acquis de notre évolution démocratique et notre progrès socio-économique .

J’ai quitté le Pouvoir parce que l’intérêt supérieur du Burkina Faso passe au dessus de tout y compris de ma personne.

À la stabilité de la sous région ouest-africaine, à l’Afrique, à la paix internationale, j’ai constamment essayé de donner le meilleur de moi-même.

Je voudrais à cet instant grave pour l’avenir de notre pays d’abord m’incliner devant la mémoire de tous les morts occasionnés par cette crise sordide.

Je voudrais remercier les militants du CDP, mes collaborateurs, tous les Burkinabè, très nombreux qui ont continué, même dans l’épreuve, à me faire confiance et surtout ont su faire preuve de retenue.

Je salue le courage de mes proches et partisans humiliés et dont les biens ont été pillés et incendiés.

J’admire l’humilité de tous les Burkinabè qui sont restés attachés à la paix.

Que tous demeurent en prière pour notre pays afin que de l’union sincère des cœurs pour que l’avenir des générations futures ne soit pas hypothéqué par cette crise.

J’implore à cet instant les filles et les fils du Burkina Faso, en vertu des valeurs d’intégrité et de pardon qui régissent nos traditions, à s’unir comme un seul homme autour de l’intérêt supérieur du pays, pour que la paix et la démocratie règnent au plus vite.

Je demande aux filles et fils du Faso de s’unir, même contre moi, pour que l’essentiel soit sauf.

J’accepte s’il le faut d’être l’agneau du sacrifice de l’union nationale.

Sauvez le pays, préservez le. Je vous le demande de toutes mes forces.

Aux puissances étrangères notamment les USA et la France je dis ma reconnaissance.

A l’Union Africaine, à la Cedeao je dis ma gratitude.

Notre sous région ouest africaine a plus que jamais besoin du soutien de la communauté internationale pour garantir son intégrité et la paix.

Burkinabè de tous âges, unissez vous, unissons nous pour la patrie, pour que demain nos paroles fassent honte à nos actions.

Enfin je pardonne sincèrement à tous et même à ceux là qui ont failli et m’ont trahi. J’en appelle au pardon de tous.

J’accepte d’avance toutes les vexations qui vous paraîtront nécessaires. Mais de grâce restez unis.

VIVE LE PEUPLE BURKINABÈ.

QUE DIEU PROTÈGE LE BURKINA FASO.

BLAISE COMPAORE

Lire

Transition au Faso : Zida soutenu par l’armée ; l’ONU, l’UA et la CEDEAO communiquent à 18 H

1 novembre 2014 à 15 03 38 113811

Déclaration des forces armée

Lieutenant-Colonel Isaac Zida, président de la Transition au Burkina Faso avec le soutien de la société civile

Lieutenant-Colonel Isaac Zida, président de la Transition au Burkina Faso est désormais soutenu par les forces armées

Selon une déclaration signe du chef d’état-major de l’armée, le général de division Honoré Nabré Traoré, le Lieutenant Colonel Isaac Yacouba Zida « a été retenu à l’unanimité pour conduire la transition », réglant ainsi la division qui semblait naître au sein des forces armée après la démission de l’ancien président Blaise Compaoré, désormais à Yamoussokro, en Côte d’Ivoire. 

Lire

Où est passé l’argent des contrôleurs d’Ebola ? « On blague avec la vie des gens », dixit un agent

1 novembre 2014 à 12 12 38 113811
Ebola en Guinée, contrôle, défaillance, aéroport, frontière, C’est ce jeudi 30 octobre que Guineematin.com a enregistré l’appel d’un gendarme qu’on avait rencontré quelques jours plutôt lors d’un reportage à la frontière guinéeo-leonaise, à Pamelap. « Mon frère, ils nous ont abandonné ici sans argent ! Personne ne nous appelle au moins pour savoir ce qui se passe… », a-t-il introduit notre conversation.

Lire

Burkina Faso : 1er discours du Lieutenant-Colonel Isaac Zida, en tant que président de la Transition

1 novembre 2014 à 10 10 22 112211
Lieutenant-Colonel Isaac Zida, président de la Transition au Burkina Faso avec le soutien de la société civile

Lieutenant-Colonel Isaac Zida, président de la Transition au Burkina Faso avec le soutien de la société civile

Les Burkinabè et l’opinion internationale n’oublieront pas de sitôt la journée tumultueuse de vendredi où le pays des Hommes intègres a eu a connu trois chefs d’Etat : Blaise Compaoré, Honoré Nabré Traoré et finalement Isaac Yacouba Zida ! Sans oublier que la plus part des manifestants de la place de la Nation (désormais place de la révolution) avaient un autre choix : le général à la retraite Kouamé Lougué.

Lire

Le Canada refuse son visa à la Guinée, au Liberia et à la Sierra Léone sont interdit (le communiqué intégral)

1 novembre 2014 à 0 12 42 114211

CanadaLes Guinéens continuent d’être punis de la négligence, puis de la mauvaise gestion de la maladie à Ebola dans notre pays. Après l’Australie, le Canada annonce son refus de délivrer de visas aux résidents et citoyens de pays d’Afrique de l’Ouest touchés par le virus Ebola, notamment la Guinée, la Sierra Léone et le Liberia..

Lire