stade régional de LabéDepuis son arrivée à Labé en qualité de gouverneur de la région administrative, Sadou KEÏTA n’a pas réussi à faire réhabiliter le stade régional actuellement dans un état de délabrement très avancé, a appris Guineematin.com de l’intéressé lui-même.

Construit en 1998 par feu Lansana CONTE alors Président de la République et Chef de l’Etat, le stade régional de Labé se trouve aujourd’hui dans un état piteux : insalubrité, pelouse dégradée dégageant de la poussière chaque qu’un joueur son pied sur la terre, cabines de reportage détruites, loge officielle non entretenue, grillages servant de barrières entre les footballeurs et le public sportif arrachées par endroit, odeur nauséabonde se dégageant dans les vestiaires, des armoires devenues des nids de souris et chats. A tout cela, il convient d’ajouter la puanteur des toilettes non fréquentables même pour le citoyen atteint de diarrhée.

Interpellé sur cet état déplorable du stade régional de Labé, le gouverneur Sadou KEÏTA atteste avoir mené beaucoup de démarches pour la réhabilitation de cette infrastructure sportive auprès du ministère de la jeunesse et des sports au temps de Sanoussy Bantama SOW : « le stade régional constitue vraiment une préoccupation. Dès que j’ai été installé il y a 4 ans, j’ai remarqué l’état de dégradation de ce stade. En ce moment, c’est monsieur Bantama SOW qui était ministre de la jeunesse. J’ai du le saisir rapidement pour qu’il nous assiste à réhabiliter ce stade.»

Plus loin, le gouverneur de la région administrative de Labé justifie la non intervention de l’Etat par le manque de ressources financières : « Mais, sa réhabilitation appelle des gros moyens. Or, dès l’instant que nous vivons de recettes maigres de l’Etat et nous n’avons pas des appuis extérieurs parce que, imaginez, de 2011 à 2014, nous étions dans des agitations politiques. Les bailleurs ne venaient pas. On ne comptait que sur les ressources internes pour payer des salaires, pour régler quelques questions liées à la vie directe de nos populations. Ce n’était donc pas possible de dégager quelque chose pour réaliser un stade de ce genre. »

Ainsi, l’autorité régionale garde espoir sur l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 en Guinée : « jusqu’au moment où la Guinée a été retenue pour l’organisation de la CAN 2023, le stade de Labé a été ciblé pour être réhabilité le plutôt et la construction d’un autre stade dans la sous-préfecture de Daara-Labé. C’est sur ces axes qu’on compte maintenant, parce que nous sommes d’abord en fin du mandat du Président en fonction. Nous sommes à la veille de l’élection présidentielle. Mais, on attend que cette élection passe pour qu’on relance encore la mise en œuvre des dispositions préparatoires de la Coupe des Nations, parce que c’est maintenant et dès maintenant qu’il faut réhabiliter ce stade régional et construire l’autre dans la sous-préfecture de Daara-Labé. »

En attendant, Sadou KEÏTA promet de se battre après l’élection présidentielle pour avoir au moins des moyens de maintien du stade dans un état acceptable.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 622 269 551 & 660 11 35 15  

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin