Faranah, recompositionComme nous vous l’annoncions précédemment, la mairie de Faranah est toujours gouvernée par des élus de 2005, contrairement à l’accord du 20 août 2015. Mais,  cet état de fait est mal apprécié par l’écrasante majorité des responsables de toutes les deux sections du RPG arc-en-ciel qui ont parlé à Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Au cours de nos entretiens dans l’après-midi de ce mercredi 11 novembre 2015, les responsables de ces deux sections n’ont pas caché leurs frustrations. Tous soutiennent qu’au cours d’une réunion tenue chez le gouverneur de région, monsieur Raoul Camara, ce dernier a demandé à se prononcer sur le maintien ou non de l’actuel équipe. A l’issue d’un vote, parmi les 56 présents, seulement trois personnes ont exprimé leur volonté de  voir la même équipe de 2005 continuer.

Ensuite, poursuit monsieur Laye Sylla, secrétaire administratif de la section Faranah 1, « nous avons laissé la latitude au préfet et au gouverneur de choisir sept personnes pour représenter le RPG arc-en-ciel au sein de la nouvelle équipe ».

Mais, la liste qui a été proposée et approuvée par les responsables du Rpg et  envoyée à Conakry n’aurait pas été prise en compte alors qu’elle reflétait la décision légitime de la base.

« Nous avons voulu nous retirer de la préparation de l’élection. Mais, ils nous disent de continuer et qu’après les élections notre volonté serait faite. Seulement, jusqu’à présent, rien n’est fait », renchérit un autre qui accusera le gouverneur et le préfet d’incapacité de jouer leur rôle qui consiste à faire installer les personnes désignées par la base.

Au moment de clore cet entretien, Monsieur Kerfalla Camara, membre de la section Faranah 2 s’est introduit dans la pièce où nous échangions avec les autres. « Nous ne comprenons pas comment trois personnes seulement (Saïbou Camara, secrétaire général de la section 2, son secrétaire administratif, monsieur Yédi Samoura et une dame) puissent primer sur ce que le reste a décidé », s’est-il exclamé.

« Le seul problème que nous avons ici est cette affaire de la mairie. Sinon, de nos jours toutes, les deux sections sont d’accord », nous ont-ils confié. Il y a quelques mois, ces deux sections traversaient une crise entretenue par certains responsables administratifs et politiques de la région.

Monsieur le gouverneur, Raoul Camara, mis en cause dans ces témoignages, est en séjour à Conakry. « Je suis venus à Conakry, je suis malade », nous a-t-il répondu au téléphone. Quant au préfet, monsieur Mamadou Cissé, que nous avons tenté d’interviewer à sa résidence, il a préféré ne pas s’exprimer.

Nous y reviendrons !

De Faranah, Thierno Amadou Camara, envoyé spécial de  Guineematin.com 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin