Mines et de la Géologie : voici le discours d’investiture du ministre Magassouba

7 janvier 2016 à 21 09 29 01291

Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie« Je suis aujourd’hui animé d’un profond sentiment d’humilité face à la lourde responsabilité que le Président de la République, Pr. Alpha Condé, et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Mamady Youla, m’ont fait l’honneur de me confier », a introduit le tout nouveau ministre des Mines et de la Géologie, monsieur Abdoulaye Magassouba.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de ce discours :

Cérémonie de passation de service

Conakry – 7 janvier 2016

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre des Mines et de la Géologie,

Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement,

Excellences Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Messieurs les représentants de la Chambre des Mines de Guinée,

Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers,

Chers hauts cadres, employés et agents du secteur des mines,

Honorables invités,

Chers parents et amis,

Je suis aujourd’hui animé d’un profond sentiment d’humilité face à la lourde responsabilité que le Président de la République, Pr. Alpha Condé, et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Mamady Youla, m’ont fait l’honneur de me confier. Je tiens à les remercier et à les assurer de mon engagement ferme à honorer cette confiance par chaque acte que je vais poser dans ce ministère pour le développement effectif de notre secteur minier afin que ce dernier puisse pleinement jouer son rôle de levier de développement de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

Le chemin que nous allons parcourir ensemble avec toutes les parties prenantes de ce secteur, au bénéfice de tous, ne sera pas facile, mais l’intérêt commun qui guidera nos actions nous galvanisera certainement vers l’atteinte de l’objectif d’un développement accéléré de ce secteur. Chacun devra y trouver son compte. Les investisseurs doivent être traités avec le plus grand égard pour que les espoirs se transforment en projets créateurs d’emplois viables pour nos populations et de richesse pour les partenaires et pour la nation toute entière. Cela n’est possible que dans un environnement protecteur des investissements et dans un cadre de partenariats mutuellement bénéfiques. L’attraction des investissements dans le secteur est la clef vers cette prospérité.

Chers travailleurs du secteur des mines,

Pour attirer les investissements dans un cadre mondial de compétitivité entre les pays, nous avons besoin que les acteurs publics du secteur délivrent un service de qualité exclusivement motivé par l’intérêt commun.

Pour tirer pleinement parti des possibilités actuelles et futures, il est nécessaire de mettre en place des politiques gouvernementales robustes et coordonnées qui permettront l’essor du secteur qui est le point d’ancrage devant faciliter la diversification économique de notre pays. L’accent sera mis sur la bonne gouvernance, la transparence et la performance.

La responsabilité de chacun est engagée dans la réussite de la réforme du secteur.

Pour notre part, nous avons pour responsabilité première de créer les conditions de travail nécessaires à la délivrance de ce service public exemplaire. Nous avons aussi la responsabilité d’un traitement juste et équitable des travailleurs de ce département.

Chacun devra être jugé par ses actes, par ses résultats.

L’efficacité de votre action sera appréciée à travers l’amélioration substantielle de la contribution de ce secteur à la transformation de l’économie guinéenne conformément à la vision du Président de la République. La qualité de cette contribution, dont tous les guinéens bénéficieront, y compris chacun d’entre nous, sera principalement fonction de la rigueur, la créativité, le patriotisme que vous mettrez dans chacun de vos actes. Je compte sur vous pour que chacun soit un exemple qui inspirera au-delà du secteur des mines. J’investirai toutes mes forces, toute ma détermination, pour arriver à ce résultat avec vous.

Honorables invités,

Beaucoup a été fait par mon prédécesseur, le Ministre d’Etat, Dr Kerfalla Yansané, qui n’a pas compté son temps et son énergie pour continuellement poser les bases d’un développement du secteur. Nous le remercions pour le travail abattu. J’ai eu le privilège d’assister du premier rang à cette entreprise. Nous devons maintenant nous consacrer à parachever les réformes engagées et à accélérer le développement du secteur.

Pour réussir les chantiers de la réforme, nous avons besoin d’entreprises minières responsables dans la réalisation diligente de leurs projets dans le respect des règles en vigueur, avec un comportement d’acteurs de développement en plus de leur objectif légitime de satisfaction de leurs actionnaires. Nous avons besoin de véritables entreprises citoyennes, mesurant la responsabilité partagée qu’elles portent dans la réussite du développement de notre secteur minier et au-delà, de notre économie.

Nous nous assurerons, pour notre part, que l’Etat prendra pleinement ses responsabilités pour garantir que toutes les parties prenantes honorent leurs engagements respectifs et, plus largement, pour poursuivre les efforts d’amélioration du climat d’investissement en Guinée.

Honorables invités,

Le secteur minier, plus que tout autre secteur, est exposé aux aléas de l’environnement économique et financier mondial que l’administration minière ne peut ignorer. En étant à l’écoute les uns des autres, chacun doit inévitablement comprendre les défis engendrés par les vicissitudes des marchés internationaux.

Pour la Guinée, la seule façon d’éviter de continuellement subir les chocs de ces marchés est de les anticiper, de créer plus de résilience et d’y renforcer notre présence. C’est pourquoi au-delà de l’accélération des projets en cours, notre objectif sera aussi de diversifier les ressources minières exploitées, de faciliter la création et le développement de nouveaux projets. Nous devons saisir les opportunités à temps pour ne pas demeurer éternellement observateurs de marchés dont notre potentiel unique en Afrique et dans le monde nous prédestine à devenir un leader clé. Nous devons donc devenir maîtres de notre destin pour garantir un impact effectif du secteur sur le développement de notre pays.

Au-delà des revenus pour l’Etat et les communautés, le véritable impact du secteur minier réside inévitablement dans la création d’une expertise locale au niveau de la main d’œuvre et des PME guinéennes avec pour objectif, non seulement la création d’effets multiplicateurs sur les autres secteurs, mais aussi l’établissement de la Guinée comme pays exportateur d’expertise en Afrique et ailleurs. Une main d’œuvre locale qualifiée, et la compétitivité des autres facteurs de production, permettront aussi d’attirer plus d’investissement dans le pays. Tout en ayant à l’esprit les contraintes légitimes d’approvisionnement et de calendrier, j’encouragerai vivement toutes les entreprises du secteur à un comportement volontariste dans la promotion des capacités locales qui sont moins onéreuses.

 

Ces capacités locales et le développement du secteur de l’énergie seront aussi la base viable pour la transformation locale de nos matières premières. Nous devons avec les partenaires privés, dans notre intérêt commun, continuer à travailler pour aller vers cette transformation locale de nos minerais.

Chers partenaires,

Chers membres des organisations professionnelles et de la société civile,

Chers collègues et collaborateurs,

Nous devons tous travailler ensemble pour arriver à une vision partagée et assumée du rôle de ce secteur dans le développement de la Guinée pour en tirer les meilleurs bénéfices pour toutes les parties prenantes. C’est cela la mission que le Président de la République m’a assignée. Tout se fera pour assurer une meilleure harmonie, un meilleur dialogue, un meilleur équilibre des relations, dans les partenariats entre toutes les parties prenantes. Parce que la santé de nos partenariats est la clef du succès. La stabilité et la viabilité de nos relations repose sur un véritable équilibre des intérêts, car un partenariat qui n’est pas équilibré est par essence instable à terme.

Travaillons donc ensemble parce que nous ne pouvons réussir qu’ensemble.

En travaillant de concert, dans une confiance mutuelle, nous pouvons engager de façon irréversible la Guinée sur la voie de la transformation de cette promesse que notre secteur minier a toujours été, en une réalité faite d’emplois et de prospérité pour le peuple guinéen et pour les partenaires.

Il est bien d’être reconnu pour son potentiel, mais il est encore mieux de l’être pour sa prospérité.

Vive la Guinée.

Je vous remercie.

Discours transmis par le service de communication du Gouvernement 

 

Lire

Décès de Georges Gandhi Faraguet Tounkara : les condoléances de l’UFDG

7 janvier 2016 à 20 08 23 01231

George Gandhi.jpg et CellouLa Direction Nationale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a appris avec beaucoup de regret le décès, ce Jeudi, 07 Janvier 2016, de M. Georges Gandhi Faraguet Tounkara, président de l’UGDD.

Cette disparition constitue une énorme perte pour le peuple de Guinée tout entier, pour l’UGDD et la famille du défunt.

Lire

Communiqué : Madame Fatoumata Binta a retrouvé son fils Mamadou Gando

7 janvier 2016 à 19 07 37 01371

Gandho et mamanDisparu du domicile familial de Sonfonia T8 depuis le 29 décembre 2015, Mamadou Gando Diallo, 7 ans, a été retrouvé ce jeudi 7 janvier 2016. Il avait été retrouvé par une femme du nom de Mariama Touré « Bâté » du côté des Grands Moulins et qui s’est bien occupée du jeune pendant tout ce temps.

Lire

Décès de Georges Gandhi Tounkara : voici le témoignage du SG de l’UGDD

7 janvier 2016 à 19 07 12 01121

Nestor Kabadouno, SG de l'UGDDPeu après l’annonce de la mort de l’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Georges Gandhi Faraguet Tounkara, également président du parti l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD), un reporter de Guineematin.com s’est rendu au domicile du défunt, situé au quartier Nongo Contéya, dans la commune de Ratoma. Parmi les témoignages recueillis sur place, celui du secrétaire général de l’UGDD, Nestor Kabadouno.

Lire

Décès de Georges Gandhi Tounkara : « il a eu une crise cardiaque », dit un proche

7 janvier 2016 à 16 04 40 01401

Georges Gandi TounkaraC’est une très mauvaise nouvelle pour les responsables et militants de l’UGDD, les responsables, élèves et étudiants qui ont côtoyé l’ancien candidat de l’UGDD à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. Georges Gandhi Faraguet Tounkara aurait succombé à une crise cardiaque, selon un de ses proches que nous avons joint dans l’après-midi de ce jeudi 07 janvier 2016.

Lire

Nouhou Thiam : « on m’a brutalisé au PM3 » ; « il n’y a pas de désertion pour un général »

7 janvier 2016 à 15 03 17 01171

Le général Nouhou ThiamFace au juge Elhadj Sékou Kéita et au procureur militaire, le colonel Kaba Kourouma, l’ancien chef d’état-major général des Armées, le général Nouhou Thiam, s’est plaint d’avoir été maltraité au PM3 où les organisations de défenses des droits de l’Homme et le procureur Fernandez l’auraient trouvé à sang. Mais, le général Thiam a dit avoir été bien traité partout ailleurs, avant de considérer comme non fondé le délit qu’on lui reproche : « il n’y a pas de désertion pour un Général », a-t-il martelé. 

Lire

Ministère des Mines et de la Géologie : Abdoulaye Magassouba prend la tête

7 janvier 2016 à 14 02 15 01151

Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la GéologieA 39 ans, monsieur Abdoulaye Magassouba, économiste, ancien conseiller à la présidence de la République et expert des grands projets d’investissements, notamment miniers, a pris service à la tête du très stratégique Département des Mines et de la Géologie, a constaté Guineematin.com ce jeudi 07 janvier 2016, à travers un de ses reporters.

Lire

Tribunal militaire : le général Nouhou Thiam à la barre

7 janvier 2016 à 13 01 50 01501

Le général Nouhou ThiamC’est finalement ce jeudi 07 janvier 2016 (à 13 heures 40 minutes) que l’ancien chef d’état-major général des forces armées guinéennes, le Général de Division Nouhou Thiam a été appelé à la barre par le tribunal militaire chargé de le jugé, ainsi que cinq autres militaires accusés de désertion ou/et de non respect de consigne lors de l’attaque du domicile privé du chef de l’Etat, le 19 juillet 2011.

Lire

Tribunal militaire : un avocat se plaint d’un musellement de la défense

7 janvier 2016 à 13 01 25 01251

Général Nouhou Thiam, prisonniers et avocatsOuvertes depuis le mercredi 23 décembre 2015, à la Cour d’Appel de Conakry, les audiences du tribunal militaire sont présidées par un juge civil, Elhadj Sékou kéita, avec un procureur militaire, le colonel. Evidemment, avec la présence des avocats de la partie civile et de la défense. Mais, selon Maître Mohamed Traoré, avocat de la défense (par ailleurs bâtonnier), le tribunal impose des restrictions contre les avocats de la défense, a appris Guineematin.com sur place.

Lire

Tribunal militaire : le Général Nouhou Thiam et le colonel Sadou Diallo à la barre

7 janvier 2016 à 11 11 36 01361

Nouhou Thiam et cieComme prévu, le tribunal militaire a repris ses audiences dès onze heures, ce jeudi 07 janvier 2016, après les fêtes de fin d’année. Déjà, c’est le colonel Sadou Diallo qui est appelé à la barre. Et, la demande de liberté provisoire en faveur du lieutenant Colonel Mamadou Bondabon Camara sera débattue après, a appris Guineematin.com à travers son reporter qui suit ces audiences.

Lire