Nomination de Jacques Diouf : l’opposition proteste contre une violation de la Constitution

3 janvier 2016 à 19 07 08 01081

Fodé Oussou FofanaAprès la nomination du sénégalais, Jacques Diouf, comme au poste de conseiller spécial du président de la République, le vice-président du principal parti de l’opposition guinéenne proteste. Lors d’un échange téléphonique avec Guineematin.com dans l’après-midi de ce dimanche 3 janvier 2016, Docteur Fodé Oussou Fofana  a dénoncé une violation de la Constitution ! « On ne nomme pas un étranger par décret », a dit le député, conseillant les juridiques du président d’ouvrir leurs codes et la constitution…

Lire

L’UFDG : une assemblée générale mal organisée avec des sujets sans intérêt !

3 janvier 2016 à 17 05 53 01531

UFDGComme nous l’écrivions précédemment, l’UFDG a tenue hier, comme à ses habitudes, l’assemblée générale ordinaire au siège nationale de son parti, à la Minière. Et, comme la semaine dernière, c’est monsieur Bano Sow qui a dirigé la rencontre de ce samedi 02 janvier 2016, a constaté Guineematin.com à travers deux de ses reporters qui étaient sur place.

Lire

Sidya Touré applaudit son décret, mais attend que « tout cela soit défini »… pour mieux parler

3 janvier 2016 à 14 02 29 01291

Sidya Touré, président de l'UFR.jpg 1.jpg 2Nommé hier à la tête d’un poste qui n’existait pas et qui n’a pas été créé par un décret précédent, le président de l’UFR, Sidya Touré a plutôt bien accueilli le choix porté sur sa personne pour être Haut Représentant du Chef de l’Etat, même si lui même s’attend à une définition de ce poste pour mieux connaître ses nouvelles fonctions.

Lire

Les Guinéens baissent de 12 à 10 millions, selon un décret : l’UFDG réclame des explications

3 janvier 2016 à 14 02 00 01001

Bano Sow UFDGA l’occasion de son assemblée générale ordinaire d’hier, samedi 2 janvier 2016, le président de la séance, Docteur Bano Sow, a attaqué le décret du Président Alpha Condé fixant le nombre de la population guinéenne (y compris les étrangers vivant en Guinée) à un peu plus de 10 millions d’habitants, a appris Guineematin.com à travers ses reporters qui étaient sur les lieux.

Lire

Nouvel an 2016 : les vœux de Mouctar Diallo (NFD)

3 janvier 2016 à 10 10 20 01201

Mouctar Diallo, NFDGuinéennes et Guinéens

Par ma voix, les membres du Parti Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) vous souhaitent une excellente année 2016.

Avant tout, nous rendons grâce à Dieu et nous le prions d’accueillir dans son paradis tous ceux qui ont perdu leur vie en 2015. Aussi, nous réexprimons nos pensées et prières aux victimes d’Ebola, aux victimes des violences de l’Etat et aux victimes de l’immigration clandestine ainsi qu’à leurs familles.

Egalement nous adressons nos hommages mérités à tous les Guinéens qui se battent pour une Guinée meilleure et notre profonde reconnaissance à la communauté internationale et aux amis de la Guinée pour leurs soutiens à notre cher pays.

Mes chers compatriotes

L’idéal qui nous anime et qui suscite notre participation au combat pour l’ouverture démocratique depuis le début des années 90, au prix de notre vie, est tellement fort qu’il ne sera jamais ébranlé par les épreuves de la lutte. Soyez sûrs que nous ne reculerons pas dans cette noble mission pour la Guinée car notre engagement est bétonné par la constance, la patience et l’honnêteté.

Soyez rassurés que nous continuerons le combat avec tous les patriotes de tous les bords pour une Guinée débarrassée de l’ethnocentrisme et de l’ethno stratégie, pour une Guinée débarrassée des viols de femmes, d’une Guinée où les jeunes manquent d’emplois et souffrent d’un déficit de formation, d’une Guinée où les ouvriers sont oubliés, d’une Guinée où les paysans manquent du soutien de l’Etat, d’une Guinée où la culture et le Sport sont logés dans les oubliettes, d’une Guinée où l’Etat n’assure pas la sécurité sanitaire, physique et juridique à ses citoyens, d’une Guinée où les Institutions ne jouent pas correctement leurs rôles, d’une Guinée où la paresse et la médiocrité sont institutionnalisées, d’une Guinée où nos jeunes pensent que pour réussir il faut prendre le chemin de l’exil, d’une Guinée qui n’accorde pas la priorité à l’éducation et à la recherche scientifique pourtant nécessaires pour son émergence, bref d’une Guinée de mal gouvernance.

Mes chers compatriotes,

Nous sommes à votre droite, nous sommes à votre gauche et vous êtes au centre de nos préoccupations. Le peuple de Guinée, est notre essence et nous ferons en sorte qu’il jouisse des ses droits convenablement.

Nous nous adressons aux Guinéens dans leur diversité et dans leur complémentarité, aux Guinéens de tous les bords, de toutes les sensibilités, de toutes les communautés, de toutes les religions. Nous nous battrons pour que notre pays soit véritablement démocratique et respectueux des principes de l’Etat de droit. Car nous sommes des Républicains convaincus et nous le demeurerons malgré tout et contre tout.

Nous vous invitons à regarder ensemble vers l’avenir pour redresser notre République qui doit être fondée sur l’effort, sur l’excellence et sur des valeurs. Pour cela, nous renouvelons notre engagement d’assumer notre responsabilité et d’accomplir notre mission.

L’engagement de n’avoir jamais peur : la peur de faire face aux défis, la peur de l’autre, la peur de l’avenir, la peur qui nourrit le rejet et la violence ;

L’engagement de refuser de perdre confiance et de redonner confiance aux guinéens entre eux et envers la politique. Car les Guinéens ne se font plus confiance et semblent ne plus croire dans la politique ;
L’engagement d’apprendre aux enfants et aux jeunes que la réussite est la récompense de l’effort ;

L’Engagement de dire à tout citoyen : « pour avoir des droits, il faut remplir ses devoirs. » ;

L’engagement d’encourager l’entrepreneur qui crée de l’emploi et qui crée des richesses ;

L’engagement de soutenir les artistes, les créateurs, les écrivains pour valoriser la culture guinéenne ;

L’engagement d’être à côté des braves femmes pour leur émancipation économique, sociale, intellectuelle et politique ;

L’engagement de continuer à oeuvrer dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée et pour que la Guinée soit une véritable famille une et indivisible ;

L’engagement de participer à l’effort collectif pour Guinée réconciliée avec elle-même et soudée par la confiance. Une Guinée moderne où il fait bon vivre. Et ensemble nous le réussirons.

Encore une fois, à tous les Guinéens de l’extérieur et de l’intérieur, à tous les étrangers vivant en Guinée et à tous les amis de la Guinée, nous vous souhaitons le meilleur pour 2016.

Vive la République des valeurs !

New York, le 1er Janvier 2016.

Mouctar Diallo,

Président de NFD

 

Lire