prisonniers Nouhou Thiam et CieLes six militaires emprisonnés depuis 2011 dans une affaire dite de « désertion et de non respect de consigne » dans le cadre du putsch manqué du 19 juillet 2011. Espéré le 21 janvier dernier, leur verdict avait été renvoyé au jeudi 25 février 2016, puis à ce jeudi 3 mars 2016. Et, c’est à 11 H TU que les six prisonniers sont entrés au tribunal militaire, a indiqué le reporter de Guineematin.com qui est sur place.

Comme on le sait, le Général de Division Nouhou Thiam, ancien chef d’état-major général des Armée ; le lieutenant-Colonel Mamadou Bondabon Camara, ancien préfet de Dubréka ; l’adjudant Mohamed Condé, le lieutenant-Colonel Kémo Condé, le lieutenant Mohamed Condé et le Colonel Sadou Diallo n’attendent que le verdict pour rejoindre leurs domiciles respectifs.

En rappel, le procureur (militaire), le colonel Kaba Kourouma, a requis deux ans de prison ferme contre les six militaires, le maximum prévu par la loi qui fixe la peine entre six mois et deux ans. Ce qui fait que leur libération n’attend normalement que le prononcé du verdict, étant donné qu’ils ont déjà purgé plus de quatre ans de prison (beaucoup plus que le maximum possible, deux ans).

Abdoulaye Oumou Sow est au tribunal militaire pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin