AIPSLa tradition qui veut que l’on procède tous les deux ans à la remise des cartes de l’AIPS (association internationale de la presse sportive) aux journalistes, techniciens et photographes de sport a été respectée. La cérémonie s’est déroulée dans la matinée du mercredi 23 mars 2016 à l’académie olympique, au stade du 28 septembre, sous la présidence d’honneur de monsieur Cheik Fantamady Condé, secrétaire général de la cour constitutionnelle, ancien ministre, ancien président de l’Union des journalistes sportifs africains, entouré de ses complices de la belle époque Gaoussou Diaby et Oumar Dieng.

Le secrétaire général du ministère des Sports, de la culture et du patrimoine historique, Fodéba Isto Keira, ainsi que des représentants des fédérations sportives nationales et d’anciennes gloires du sport national ont également assisté à la dite cérémonie.

Il reviendra au président de l’association nationale de la presse sportive de Guinée de prendre la parole pour dégager l’importance de la carte AIPS qui est en quelque sorte le passeport international du journaliste et un moyen de facilitation de l’obtention des accréditations pour la couverture des grandes manifestations sportives.

Amadou Diouldé Diallo à invité tous ses confrères à se procurer la carte AIPS qui coûte 10 dollars pour une validité de 2 ans renouvelables avant d’insister sur le rôle pionnier joué par la presse sportive guinéenne dans la création en 1970 au Soudan de l’union des journalistes sportifs africains dont seul notre pays a présidé deux fois aux destinées à travers feu Pathé Diallo et Ckeik Fantamady Condé.

C’est pourquoi, insistera Amadou Diouldé Diallo, la nouvelle génération des journalistes sportifs guinéens doit s’approprier tous les outils de la profession par une formation assidue afin de maintenir haut le flambeau reçu des anciens.

Très ému par l’honneur qui lui a été fait de présider la cérémonie de remise des cartes AIPS l’éminent journaliste et homme de culture Ckeik Fantamady Condé s’est réjoui de constater que la relève est assurée. il a rappelé les glorieux moments de la presse sportive guinéenne et salué le travail continu de l’AIPS dans l’affirmation de la corporation sans laquelle le sport serait sans saveur et sans ferveur donc indigeste et méconnu.

Le 4e président de l’union des journalistes sportifs africains devenu de nos jours AIPS/ Afrique a vivement remercié l’association nationale de la presse sportive de guinée pour cet hommage appuyé et cette reconnaissance faite aux anciens de leur vivant et à chargé son président de transmettre ses amitiés au président de l’AIPS monsieur GIANI MERLO.

L’ancien footballeur international et capitaine de l’équipe nationale de guinée présent à la cérémonie a pour sa part salué cette considération à l’endroit de ces légendes du micro et chevaliers de la plume grands historiens de l’immédiat qui ont fait la fierté de la guinée en Afrique et dans le monde.

Monsieur Fodéba Isto Keira, secrétaire général du ministère des sports de la culture et du patrimoine historique à quant lui exprimé toute la satisfaction de son département à prendre part à une activité qui met en relief et en majesté ses hommes qui â un moment donné de l’histoire se sont brillamment illustrés dans l’accompagnement du sport.

Et, c’est justement pour immortaliser les journalistes sportifs guinéens Qui ne sont plus de ce monde que l’association nationale de la presse sportive de guinée se propose d’organiser cette année un symposium international sur la vie et l’œuvre  à leur mémoire tout en invitant le gouvernement à baptiser des édifices publics rues avenues ou boulevards à leurs noms.

Dans le même cadre toujours courant 2016 l’organisation d’une journée Boubacar Kanté sera organisée à Abidjan en côte d’Ivoire où le célèbre journaliste sportif guinéen fut assassiné, le 24 octobre 1997.

La cérémonie à pris fin par une photo de  famille.

Alpha Yagouba Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin