Cimetière de Bambéto : Cellou Dalein prie pour la paix, mais les militants réclament des fusils

UFDG BambétoComme nous l’écrivions précédemment, le principal parti de l’opposition guinéenne, l’UFDG, enterre l’un de ses agents de sécurité, Mamadou Saidou Bah, un des 20 prisonniers, suite au meurtre du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo. « Que Dieu unisse les Guinéens et bannisse l’ethnocentrisme dans notre pays », a prié Cellou Dalein Diallo, à la fin de son discours au cimetière de Bambéto, a constaté Guineematin.com, à travers ses trois reporters déployés sur place.

Dans son discours de circonstance, le chef de file de l’opposition guinéenne a dénoncé l’acharnement qui vise son parti politique, la haine quelques fois ethnique et la stigmatisation qui visent ses militants et sympathisants. Cellou Dalein Diallo a protesté avec vigueur contre l’impunité accordée aux assassins de ses 73 partisans sous le régime Alpha Condé et encouragé ses militants à se battre pour mettre fin à cette situation.

« Vous connaissez Alpha Condé, il faut donc qu’on se batte », a dit l’opposant, disant ne pas vouloir se battre pour simplement le pouvoir, mais se battre pour obtenir « la justice, l’équité, la paix et une Guinée où tous les citoyens sont heureux de vivre ensemble sans aucune forme de discrimination… ».

Clôturant son discours par des prières pour le repos de l’âme de Mamadou Saidou Bah et de l’ensemble des victimes, la paix et la concorde nationale, Cellou Dalein Diallo a de nouveau été interpellé par des jeunes qui criaient fort pour que tout le monde comprenne leur message : « Pinka ! Pinka ! Pinka »… Lisez : « fusil ! Fusil ! Fusil ! »… Ce qui ne peut que faire froid au dos…

À suivre !

Du cimetière de Bambéto, Ibrahima Sory Diallo, Mamadou Mouctar Barry et Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS