banjulC’est le président ghanaéen (qui a récemment perdu l’élection présidentielle face à son opposant Nana Akufo-Addo), John Dramani Mahama qui a annoncé sur son compte twitter son arrivée à Banjul avec les autres chefs d’Etat de la sous-région Ouest africaine dans le but de chercher une sortie de crise post électorale.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a dépêché ce mardi, 13 décembre 2016, une mission composée de quatre chefs d’Etat. La présidente en exercice de la CEDEAO et présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf (cheffe de la délégation) les présidents du Nigéria, Muhammadu Buhari, de la Sierra-léonais, Ernest Bai Kourouma et du Ghana, John Dramani Mahama, sont chargés de convaincre Yahyah Jammeh de laisser le pouvoir à Adama Barrow.

Seulement, comme on le sait, la même CEDEAO a également menacé d’utiliser les armes pour déloger le dictateur gambien au cas où la persuasion ne donne pas satisfaction. Ce qui risque de rentre compliquer les négociations avec le maître de la Gambie depuis le 22 juillet 1994, Eladji Docteur Yahya Abdul-Aziz Jemus Junkung Jammeh…

A rappeler que notre pays n’a toujours fait aucune communication officielle sur la situation gambienne où l’époux d’une de nos compatriotes est de plus en plus critiqué. Seul son beau-frère, Tibou Kamara, ancien ministre et proche du président Alpha Condé en a fait des commentaires personnels. Mais, c’était pour se féliciter de l’acceptation de la défaite par Yahya Jammeh. Depuis, rien !

A suivre !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin