Kankan : 182 cas d’accidents de la circulation en 2016 (bilan de la police)

A la date de ce lundi 26 décembre 2016, il a été recensé un total de 182 cas d’accidents qui ont été enregistrés dans la préfecture de Kankan au cours de l’année 2016. C’est en tout cas ce qu’a dit le Commissaire Central Adjoint de la police de Kankan, Gérôme Kolié, au cours d’un entretien avec le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Parmi ces accidents, il y a eu sept (7) cas sont mortels, 24 cas de blessés graves, 58 blesses légers ,34 cas de dégâts matériels importants, 59 cas de dégâts matériels légers, a précisé le commissaire central adjoint de la police de Kankan.

Gérôme Kolié, Commissaire Central Adjoint de la police de Kankan

Concernant les causes des ces accidents, le Commissaire Gérôme Kolié a dit qu’elles sont multiples et variées, avant d’expliquer les statistiques. « Nous avons enregistré 34 cas d’accidents dus au nom respect de la distance de sécurité, 43 cas d’excès de vitesse, 21 cas de priorité à droite, 27 cas dépassement d’effectifs, 26 cas circulation à gauche, 24 cas de changement de direction sans précaution, 18 cas d’imprudence à la traversée ».

Interrogé sur les dispositions futures, le commissaire Gérôme Kolié a sollicité de la hiérarchie (ministère de la sécurité et de la protection civile), l’augmentation de son effectif, notamment pour la police routière, « au moins 30 agents », souhaite-t-il.

Commandant Mory Chérif, chargé de la police routière

De son côté, le Commandant Mory Chérif, chargé de la police routière, a annoncé l’élaboration d’une stratégie de la prévention routière pour l’année 2017. Il indiqué que 90 pour cent des accidents de la route sont causés par le mauvais comportement des usagers ; soit par erreur, faute, imprudence…

A préciser, la préfecture de Kankan avait enregistré 87 cas d’accidents en 2015. Ce qui veut dire que cette année (2016), Kankan a enregistré plus que le double des accidents de l’année passée (2015). C’est donc dans le but d’inverser cette courbe l’année prochaine (2017) que les responsables locaux de la police sollicitent suffisamment d’accompagnement de la hiérarchie. Espérons qu’ils soient entendus et qu’on parvienne enfin à réduire ou même éradiquer ces graves accidents…

De Kankan, Amadou Oury Souare pour Guineematin.com

Tél. : 628 42 16 32

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS