Lansanaya (Dinguiraye) : cohabitation difficile entre le sous-préfet et son adjoint

La sous-préfecture de Lansanaya, située à quelques 25 km du Chef-lieu de la préfecture de Dinguiraye, est administrée par un nouveau sous-préfet qui ne parvient à se faire comprendre avec son adjoint qui s’y est sédentarisé, a constaté sur place un envoyé spécial de Guineematin.com qui a récemment séjourné dans la localité.

La délégation préfectorale qui a accompagné le nouveau préfet de Dinguiraye, le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo dans sa tournée de prise de contact avec les collectivités à la base a été le témoin oculaire et auditif d’une vive tension entre le sous-préfet de Lansanaya, Sidiki Traoré et le Sous-préfet Adjoint de la localité, Mohamed Saliou Fofana. Les deux autorités sous-préfectorales ont failli se prendre aux collets à quelques minutes seulement du départ de la délégation préfectorale.

Interrogé sur les raisons de sa colère, le sous-préfet de Lansanaya, Sidiki Traoré a expliqué au micro de Guineematin.com avoir reçu un violent coup de la part de son adjoint.

« Il m’a donné un coup d’épaule quand je m’apprêtais à rejoindre le préfet dans le salon. J’ai été même déséquilibré. Je ne sais pas pourquoi. La première infraction qu’il a eu d’abord à faire c’est de prendre sa moto et aller seul jusqu’à Lolé pour recevoir le préfet. Pourquoi ? Il sait pertinemment que c’est le sous-préfet et le maire qui doivent recevoir des hôtes de marque dans la collectivité. C’est quelqu’un que j’ai trouvé ici. Il a fait près de 20 ans ici. Il s’accroche donc à tout sous-préfet qui vient ici. Il est soutenu par une minorité de personnes à Dinguiraye. Pour ne pas qu’on dise que j’ai brisé sa carrière, je préfère m’abstenir jusqu’à ce qu’on se sépare un jour » se lamente monsieur le sous-préfet.

Le sous-préfet de Lansanaya, Sidiki Traoré attribue cette haine de son adjoint Mohamed Saliou Fofana à une simple jalousie.

« Depuis le matin on était ensemble. Il n’y avait rien entre nous. Comme les gens disent maintenant ‘’félicitations ! Félicitations!’’, il n’est pas content de voir les gens m’apprécier. C’est tout hein !» ajoute l’autorité sous-préfectorale.
Pour sa part, le sous-adjoint, Mohamed Saliou Fofana explique au micro de Guineematin.com être allé à la rencontre de la délégation préfectorale dans simple but de sauver l’image de la collectivité.

« Vous savez, il y a deux portes d’entrée à Lansanaya en provenance de Gagnakaly. On ne savait pas le chemin par lequel la délégation préfectorale venait. Le sous-préfet a pris le maire pour aller attendre sans me dire au-revoir. Quelques instants après, j’ai proposé au commissaire de police d’aller avec moi vers le second chemin pour ne pas que nous soyons surpris par la mission. Malheureusement pour moi, le préfet est venu par le chemin où je l’attendais. J’ai alors appelé le sous-préfet pour lui dire que la délégation est venue. On n’est venu se rencontrer à la sous-préfecture. Je tiens à préciser qu’il savait aussi que j’attendais avec le commissaire de l’autre côté » se défend le sous-préfet adjoint.

Par rapport au coup d’épaule, Monsieur Mohamed Saliou Fofana précise : « il y avait beaucoup de monde. La délégation se restaurait. Les gens entraient et sortaient sans ordre et discipline. Au moment où je cherchais à sortir, il cherchait lui à entré. Je n’ai pas fait attention, on s’est croisé juste au niveau de l’escalier. C’est là que j’ai compris qu’il est fâché contre moi » conclu le pauvre adjoint.

Aux dernières nouvelles, les fonctionnaires en service dans la sous-préfecture ont organisé une rencontre de réconciliation entre les deux autorités locales, le samedi, 4 mars 2017.

« Les gens n’ont pas voulu qu’on s’explique. Ils nous ont tout simplement demandé de nous pardonner pour ce qui s’est passé et de tourner la page » indique, Mohamed Saliou Fofana.

Du côté de la préfecture, le préfet Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo et le Secrétaire Général des collectivités décentralisées, Faust Dopavogui sont bien conscients des difficultés de cohabitation entre les deux cadres à la tête de la sous-préfecture de Lansanaya.

« Pour avoir duré à Lansanaya, le sous-préfet adjoint connait le terrain plus que son chef qui vient d’y arriver. Malheureusement, le nouveau sous-préfet est régulièrement absent de son poste pour raison de santé. C’est son adjoint qui assure l’intérim. Mais, chaque fois qu’il y a des avantages, le sous-préfet qui est absent demande à son adjoint d’attendre jusqu’à son retour. On s’était proposé de déplacer l’adjoint pour Diatiféré. Je pense que nous allons réexaminer cette situation avec le nouveau préfet. Nous allons les séparer dans les meilleurs délais » rassure le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Dinguiraye.

Son idée est largement partagée par le nouveau préfet de Dinguiraye, Le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo qui compte trouver un point de chute pour le sous-préfet adjoint à partir du prochain conseil administratif préfectoral (CA) devant se tenir dans la collectivité rurale de Kalinko. En tenant compte bien sur de l’avis de son ministre, précise le préfet.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS