Après l’atelier de formation, de sensibilisation et d’éducation qui s’est tenu le samedi 21 Janvier dernier, dans la salle de conférence de la préfecture de Mamou et qui avait connu la participation d’une cinquantaine d’acteurs venus des secteurs de la sécurité, de la santé, de l’éducation, de l’administration public, du syndicat des transports, de la croix rouge, du syndicat des taxi-motos et de la presse, l’ONG ‘’Organisation pour la promotion de la santé, sécurité, environnement au travail et dans la communauté (SSE/Guinée)’’ a entrepris, ce Lundi 3 Avril 2017, une série d’activités visant à promouvoir la sécurité routière dans la ville carrefour, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

« Le meilleur conducteur est celui qui arrive toujours à destination sans se blesser, blesser ses passagers et/ou endommager le véhicule », peut-on lire sur la banderole que l’ONG (SSE/Guinée) a officiellement remis, tôt ce matin, à la direction de l’école primaire de la conserverie. Un établissement scolaire choisi par l’ONG pour devenir ‘’l’école pilote de la sécurité routière’’ à Mamou.

Après cette remise qui s’est déroulée en présence du chargé de la formation continu à la direction préfectorale de l’éducation de Mamou, monsieur Mamadou Bassirou Baldé, représentant de monsieur le DPE, l’ONG SSE/Guinée a conféré avec les officiers et les agents de la gendarmerie routière de la ville carrefour. Cette rencontre avec les hommes en uniforme était axée sur la restitution des acquis de l’atelier de formation, de sensibilisation et d’éducation du 21 janvier dernier, en vue d’une large vulgarisation de  la notion d’insécurité routière auprès de ceux qui sont chargés à la fois ‘’d’éduquer et réprimer’’ les contrevenants aux dispositions réglementaires sur la sécuritaire en Guinée.

Au cours des exposés, les surcharges des personnes et des bagages, le manque maintenance des véhicules, le non-respect de la hauteur des bagages, le transport mixte (bagages et passagers à bord d’une même voiture), la vétusté des véhicules, les charges hors gabarit ont été cités, entre autres, par les agents de la compagnie sécurité routière de la gendarmerie de Mamou, comme des facteurs à haut risque pouvant entraîner des accidents de la circulation. « Il y a des véhicules qui sont vieux au point que les sociétés d’assurances ne les prennent plus en charge », rappelle le capitaine Kadiatou Soumah.

Dénonçant l’incivisme des chauffeurs et l’insouciance de certains citoyens qui s’embarquent dans de vieux véhicules où ils s’entachent comme des ‘’sardines’’ pour se rendre dans les marchés hebdomadaires, les gendarmes de la routières ont plaidé en faveur d’une large communication autour des notions de la sécurité routière afin de faciliter leur travail sur le terrain.

Présent à cette rencontre, le commandant Koïkoï Goïpogui, commandant de la compagnie sécurité routière de gendarmerie de Mamou, a invité ses hommes à resserrer la ceinture et lutter efficacement contre l’insécurité routière. « Nous avons la mission d’éduquer et de réprimer. Si nous fermons les yeux sur les mauvaises pratiques des chauffeurs et des usagers de la route, nous serons moralement responsables des évènements », prévient le commandant Koïkoï Goïpogui.

Pour répondre aux préoccupations des agents et lutter contre l’insécurité routière, le président de l’antenne de l’ONG SSE/Guinée à Mamou, monsieur Alpha Ousmane Cissé mise sur la collaboration et la sensibilisation de tous les acteurs, notamment les syndicats des transporteurs (CNTG et USTG). Car, explique-t-il, « Quand les véhicules sont mal chargés ou que le syndicat accepte qu’on met les bagages et les hommes dans le même véhicule, en cas d’accident les dégâts humains et matériels seront important. C’est pourquoi nous devons sensibiliser les chauffeurs, les syndicats et les citoyens sur l’insécurité routière et ses conséquences ».

A noter que d’autres séances de restitution de la formation du 21 janvier dernier portant sur la promotion de la sécurité routière sont prévus dans les prochains jours au niveau des différents bureaux des syndicats de transporteurs de Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin