C’est à l’occasion de sa conférence de presse de ce lundi 10 avril 2017 que le nouveau ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a fait cette annonce. Depuis quelques temps, Ibrahima Kalil Konaté ne cachait pas son aversion contre ces notes qui sont quelques fois gonflées, notamment dans les lycées privés, pour favoriser un bon classement des candidats au baccalauréat.

Bref, désormais, les notes des cours ne sont plus comptabilisées au baccalauréat, annoncent les nouvelles autorités de l’éducation.

A suivre !

Du ministère de l’Enseignement, Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin