Le président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo, accompagné de quelques cadres de son parti et de l’ancien ministre de la Communication, Alhousseny Makanera Kaké, poursuit sa tournée entamée le mercredi dernier. En allant trouver, prendre son temps et discuter suffisamment avec les populations à la base, le chef de file de l’opposition guinéenne entend ainsi être en phase avec les citoyens de la Guinée Forestière et de la Haute Guinée.

Accueilli hier, vendredi 21 avril 2017, à cinq kilomètres de la ville de Kissidougou, le président de l’UFDG et sa suite ont été accompagnés jusqu’au siège fédéral du parti, au quartier Limanyah où il a animé son meeting.

Dans son discours de bienvenue, Richard Mory Kamano, le secrétaire fédéral de l’UFDG et vice-maire de la commune urbaine de Kissidougou, a réaffirmé l’accompagnement et le soutien des populations locales aux idéaux et au programme de société de l’UFDG.

De son côté, madame Camara Mama Condé, secrétaire fédérale du PEDN et coordinatrice des partis de l’opposition à Kissidougou, a rassuré Elhadj Cellou Dalein Diallo de la bonne entente et de la parfaite collaboration entre les partis de l’opposition dans cette préfecture. « Monsieur le président, nous vous rassurons que nous les partis politiques de l’opposition à Kissidougou, nous restons un et indivisible ! Rien ne pourra nous diviser ; car, nous visons tous un même objectif. L’un de nos objectifs est d’abord la promotion de la paix et la quiétude entre la population et toutes les composantes ethniques de Kissidougou. Ensuite, nous œuvrons pour la justice et l’égalité pour toutes les sensibilités politiques à Kissidougou en particulier et pour toute la Guinée en général », a-t-elle expliqué.

Prenant la parole sous un tonnerre d’applaudissements, Elhadj Cellou Dalein Diallo a dit sa satisfaction de l’accueil chaleureux et la forte mobilisation qui lui ont été réservés à Kissidougou. Convaincu de son élection à la présidence de la République en 2020, Cellou Dalein Diallo dit être venu au contact des populations afin de connaître leurs difficultés pour pouvoir les résoudre une fois qu’il sera au pouvoir. Déplorant la gestion actuelle des affaires en Guinée, le principal opposant au régime Alpha Condé dit vouloir gouverner autrement, en laissant les citoyens appartenir au parti de leur choix. Cellou Dalein a aussi promis de travailler à la réconciliation des guinéens, etc.

« Un fois au pouvoir, je vais redonner la confiance aux guinéens ; car, la Guinée est un tout. Le gouvernement doit veiller à la sécurité des guinéens partout où ils se trouvent (…). Aujourd’hui, notre situation vous la connaissez, tout le monde souffre sauf l’entourage d’Alpha Condé. Et, lorsqu’on vous dit que ce n’est pas le RPG qui bénéficie nécessairement, croyez-moi… Les détournements et la corruption que nous connaissons aujourd’hui, ce sont des gens pour la plupart qui n’étaient pas du RPG, ils ne sont même pas guinéens pour certains. Ils sont venus, on leur a donné des marchés de gré à gré, ils surfacturent, on sort l’argent… », a notamment dénoncé, citant les projets d’infrastructures routières où des sociétés comme EBOMAF ont eu des marchés de gré à gré à des coup exorbitants : un million et demi d’euros au kilomètre carré…

Du siège de la fédération, le cortège du président de l’UFDG s’est ébranlé vers la grande mosquée pour la prière du vendredi, avant d’aller rendre visite au préfet de Kissidougou, Elhadj Mamoudou Cissé.

Face au préfet, Elhadj Cellou Dalein Diallo est d’abord revenu sur les raisons de sa tournée et de sa présence au bureau de l’autorité administrative locale. Comme à Faranah, le président de l’UFDG a invité le préfet de Kissidougou, à privilégier la cohésion sociale, l’égalité entre tous les citoyens guinéens, sans tenir compte de leur appartenance ethnique religieuse ou politique.

Selon le chef de l’opposant guinéenne, la démocratie ne saurait être renforcée si les guinéens, dans leur majorité, ne cultivent pas la cohésion.

« Les leaders passent, mais les peuples demeurent ! Pour construire la démocratie dont tous les guinéens rêvent aujourd’hui, il faut respecter les accords, il faut respecter la parole donnée, il faut respecter les contrats. C’est par ça qu’on construit l’Etat de droit », a notamment réitéré Elhadj Cellou dalein Diallo, rappelant que la violation de ces points précités peuvent être sources de violences…

De son côté, Elhadj Mamoudou Cissé, le préfet de Kissidougou, a dit avoir bien assimilé le message qui lui a été transmis par le président de l’UFDG et que ce conseil corrobore aux réalités qui prévalent à Kissidougou. Ainsi, il a invité les autres partis à faire comme le leader de l’UFDG, c’est-à-dire donner des cours de civisme à leurs militants. « La collaboration entre les élus locaux et moi même est très bonne. Nous faisons comme vous le faites à Conakry (…). Sachez que depuis ma prise de fonction, il y a moins d’un an, chaque fois, je convoque des réunions entre ces élus locaux et moi. Mais, j’avoue que la collaboration est parfaite entre les représentants des partis politiques et moi », a rassuré monsieur le préfet, Elhadj Mamoudou Cissé.

Le cortège de l’opposant a quitté Kissidougou dans la matinée de ce samedi pour Guékédou. Après un arrêt dans la sous-préfecture de Yendè Milimou (chez Passy Condé), le cortège du chef de file de l’opposition a été accueilli à dix kilomètres de Guékédou où un meeting et des rencontres de ce genre sont au programme.

A suivre !

De Kissidougou, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin