L’élection présidentielle se déroulait ce mardi 8 août au Kenya. Des chiffres provisoires sont déjà publiés mais le décompte est toujours en cours. Malgré des mesures prises par les autorités pour garantir la crédibilité du scrutin et l’attente des résultats définitifs, certains dénoncent déjà des irrégularités.

Quelles mesures ont été prises pour éviter les bugs et soupçons de fraude pendant l’élection et après l’annonce des résultats en cas de contestation ?

Est-ce que des dispositifs de sécurité sont envisagés en cas de tensions après l’annonce des résultats ?

Sébastien Németh, correpsondant de RFI au Kenya, répond aux questions de Pierre à Kinshasa.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin