Lansana Keïta fédéral du RPG en Sierra-Leone : « l’ambassadeur Fodé Camara est là pour diviser les Guinéens »

Comme nous l’annoncions précédemment, le secrétaire fédéral du RPG arc-en-ciel en Sierra-Leone a accordé une interview à des journalistes guinéens dont l’envoyé spécial de Guineematin.com à Freetown. Avec lui, nous avons abordé plusieurs sujets, notamment l’implantation du parti en Sierra-Leone, les relations entre les ressortissants guinéens et l’ambassadeur de Guinée, le du troisième mandat pour Alpha Condé entre autres.

Décryptage !

Guineematin.com : Bonjour monsieur Lansana Keïta, vous êtes le secrétaire fédéral du RPG arc-en-ciel en Sierra-Leone. Dites-nous comment se porte le parti dans ce pays ?

Lansana Keïta : Alhamdoulilahaye, le RPG se porte bien ici. Depuis son implantation en 1991, Dieu merci, tout se passe bien, nous organisons nos meetings sans problème et nous n’avons aucun problème avec un autre parti politique ici.

Guineematin.com : souvent, la cohabitation entre partis politiques est très difficile. Est-ce que vous avez ces genres de problèmes ici ?

Lansana Keïta : le RPG et les autres partis politiques, notamment entre nous et l’UFDG, c’est l’entente parfaite. Nous guinéens, nous sommes une nation indivisible, nous sommes du même père et de la même mère. La politique ne doit jamais nous séparer. Le problème qu’il y a eu un moment à l’ambassade de Guinée en Sierra-Leone comme quoi les militants de l’UFDG auraient attaqué l’ambassade. Monsieur Fodé Camara, ambassadeur de la Guinée en Sierra-Leone, m’a appelé alors que je revenais de la Guinée pour me dire que l’UFDG a attaqué l’ambassade. Je lui ai dit de ne pas parler ainsi ; car, les militants de l’UFDG sont aussi des guinéens. L’ambassadeur m’a dit à nouveau de venir à l’ambassade, ajoutant que cette affaire est une affaire de racisme. J’ai dit non. Notre président, le professeur Alpha Condé, a toujours œuvré pour la paix, fais en sorte que les guinéens soient unis. J’ai pris un exemple sur lui qui est issu d’une mère peule, originaire de Mamou. Je lui ai dit qu’il se doit d’échanger avec eux en poular. Il m’a dit qu’il ne peut rien faire et m’a même raccroché au nez. J’ai été obligé d’aller voir Elhadj Sadio (un responsable de la fédération locale de l’UFDG, Ndlr) habillé en t-shirt à l’effigie du président Alpha Condé. Finalement, on s’est entendu, et on a compris que c’est l’ambassadeur qui était derrière toute cette manigance.

Guineematin.com : à vous écouter, on comprend que vous ne vous entendez pas aussi avec l’ambassadeur Fodé Camara ?

Lansana Keïta : oui, l’ambassadeur Fodé Camara ne mérite pas sa fonction d’ambassadeur et son attitude là vise à humilier le président Alpha Condé. Le président lui a dit que sa mission, c’est d’unir tous les guinéens et les défendre lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés. Ce que j’ai à dire au président Alpha Condé, moi, je ne suis pas un enfant et personne ne peut me dire ce que je dois dire où faire. Cet ambassadeur n’est pas venu en Sierra Léone pour aider les guinéens, il est venu pour opposer les ethnies les une contre les autres. Donc, ce que j’ai à ajouter l’état dans lequel le président a trouvé la Guinée et aujourd’hui ne sont pas les mêmes. Il y a un développement. Mais, le président doit comprendre que notre ambassadeur n’est pas bon. Aujourd’hui, les gens ne vont plus à l’ambassade parce que quand tu y vas, c’est pour t’insulter et t’humilier. Moi, je suis celui qui a implanté le RPG en Sierra-Leone, je suis donc un militant à 100%. Entre l’UFDG et nous, c’est le sanakouya. D’ailleurs, quand le président de la République, le professeur Alpha Condé vient à Freetown, je vais à la fédération de l’UFDG pour leur dire que votre président est arrivé (rire…). La politique n’est pas la guerre, et c’est ça la vision du chef de l’Etat, il a toujours prôné la paix, la réconciliation et l’entente entre tous les fils du pays.

Guineematin.com : à vous écouter, on comprend que vous ne vous entendez pas avec l’ambassadeur. Vous voulez donc son départ ?

Lansana Keïta : Oui ! Et, ce n’est pas pour demain, je veux qu’il aille aujourd’hui-même. Je veux qu’il soit remplacé par un ambassadeur capable de réunir tous les fils du pays. Si vous voyez le drame de Regent, plusieurs guinéens y ont perdu leur vie, on parle de huit cent et quelques ; mais, personne n’est allé à l’ambassade. Les gens sont totalement déçus de lui. Il a épousé une femme peule qui est aujourd’hui aux États-Unis avec ses enfants. Pourquoi alors opposer les guinéens ? Cette attitude de l’ambassadeur a faillit me pousser à quitter la politique.

Guineematin.com : vous vivez à Freetown. Quel est votre appréciation de la situation sociopolitique du pays ?

Lansana Keïta : Notre souhait, c’est que les élections locales se passent dans les meilleures conditions. Les politiques doivent unir les citoyens ; car, nous sommes tous des frères et sœurs. Alhamdoullilahaye, le temps que le professeur Alpha Condé a fait au pouvoir, il a fait beaucoup de choses parce que quand il venait au pouvoir l’économie nationale était à terre. Il a sorti la Guinée de la dette, il a fait des infrastructures, il a électrifié le pays. Le seul problème, c’est l’impunité qui prévaut dans le pays. Quand les lois de la République ne sont pas respectées, c’est le président qui est vu en première position. Un pays où les lois ne sont pas respectées, ce pays va tomber dans l’anarchie. Au temps de Sékou Touré, les lois étaient respectées, quand tu viole les dispositions contenues dans les textes, tu subis la rigueur de la loi. Moi, je suis de Kouroussa, ma mère s’appelle Aïcha Camara, c’est dire que je connais la politique guinéenne. C’est cet handicap que j’ai relevé sous le magistère du président Alpha Condé. Mon message pour le président de l’UFDG puisqu’il est le chef de file de l’opposition et aspire gouverner donc le pays, il doit unir les guinéens.

Guineematin.com : cette affaire de troisième mandat pour le président Alpha Condé fait débat à Conakry, notamment des hauts cadres. Quelle est votre position ?

Lansana Keïta : Non ! Ce sont des mensonges qui sont entrain d’être distillées en Guinée, le professeur Alpha Condé n’a jamais dit qu’il veut un troisième mandat. Le guinéen ne dit jamais la vérité. Monsieur Diallo, comme je disais tantôt, depuis la mort de Sékou Touré, le guinéen n’a jamais dit la vérité. Les guinéens sont habitués à mentir depuis maintenant 25 ans. Ce que tu n’as pas entendu du chef, est-ce que tu dois aller dire ça partout ?

Guineematin.com : en tant que secrétaire fédéral du RPG en Sierra-Leone, vous, quelle est votre position sur cette affaire de troisième mandat ?

Lansana Keïta : Non ! Je suis contre un troisième mandat pour le professeur Alpha Condé. On a parlé de démocratie, le professeur Alpha Condé est un démocrate. Depuis plus de 40 ans, il se bat pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. Donc, il ne va jamais être tenté de violer la constitution. Le professeur Alpha Condé est un démocrate, j’en suis persuadé qu’il va respecter la constitution. Laissons donc les gens continuer à mentir. Moi, je suis serein ; car, je n’ai jamais entendu le professeur Alpha Condé exprimer son désir de s’accrocher au pouvoir.

Guineematin.com : merci monsieur Lansana Keïta d’avoir répondu à nos questions.

Lansana Keïta : merci à vous aussi.

Propos recueillis et décryptés à Freetown (République de la Sierra-Leone) par Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS