Comme tous les samedis, l’assemblée générale du RPG arc-en-ciel s’est ténue ce samedi 26 août 2017, au siège national du parti. La séance a été présidée par l’honorable Saloum Cissé. Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette réunion hebdomadaire : le drame de Dar-Es-Salam ; l’envoi des missionnaires du RPG arc-en-ciel à l’intérieur du pays et les récentes nominations de certains cadres du parti par le président Alpha Condé, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le président de séance a présenté les condoléances du parti aux familles des victimes du drame de Dar-Es-Salam. Selon lui, les militants du RPG arc-en-ciel doivent faire attention car le plus souvent, quand il y a un malheur de ce type, on pointe du doigt le gouvernement. « Le choix du terrain est un acte personnel. Nous savons qu’au niveau de Conakry, nous avons des zones protégées, c’est-à-dire des zones qui sont proscrites pour l’habitation. Et très souvent, dans certains pays comme le Sénégal, vous ne verrez pas d’habitations au bord de la mer, la corniche est sauvegardée. Quand vous allez en Angola, c’est la même chose, les rives sont protégées. Pas d’habitations. Nous attirons votre attention parce que les calamités naturelles sont imprévisibles, ça vient spontanément. Et, l’homme a très peu de moyens pour les gérer, pour ne pas dire pas de moyens (…). Mais, les spéculateurs politiques ne cessent de prendre la balle au rebond, c’est ce qui est regrettable en Guinée », s’est indigné l’honorable Saloum Cissé, premier vice-président de l’Assemblée nationale.

De son côté, Lansana Komara a dit que l’envoi des missions à l’intérieur du pays et dans les communes de Conakry se fera en trois étapes : « une première étape qui se trouve actuellement sur le terrain, une deuxième étape qui est une mission de sensibilisation, qui doit partir un peu après la fête, et une troisième étape qui est une mission technique. Voilà les trois étapes de mission que nous avons dans ces jours pour mobiliser, mettre nos troupes en ordre de bataille afin de gagner les élections qui pointent déjà à l’horizon. En ce qui concerne cette première étape, nous demandons aux responsables à la base de collaborer étroitement avec les missionnaires. Ils ont des projets de statuts, de règlement intérieur et les projets de découpage », a-t-il expliqué.

C’est le troisième point qui a semblé intéressé le plus les cadres du parti au pouvoir et qui a suscité beaucoup d’interventions. Pour l’honorable Djalikatou Diallo, les militants et cadres du RPG arc-en-ciel ne doivent pas se laisser distraire par des « propos malveillants qui circulent sur les réseaux sociaux actuellement. Vous devez féliciter le professeur Alpha Condé pour les nominations qu’il est entrain de faire, pour insuffler un dynamisme nouveau à la gestion du pays. Les nominations relèvent d’un pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat (…). Le professeur Alpha Condé est un policier avisé, il a promu des cadres, il estime qu’il a besoin de ces cadres en ce moment précis au poste où il sait que ces cadres peuvent être utiles au pays », a soutenu la transfuge du PEDN.

Abondant dans le même sens, le ministre conseiller à la présidence Alpha Ibrahima Keïra a dit que quand on est ministre, on est d’abord un homme politique, et quand c’est le contraire, le président doit pouvoir vous remercie. « Ceux qui s’agitent, nous leur demandons d’attendre leur tour, quand ils seront au pouvoir. S’ils veulent, ils n’ont qu’à faire venir les chinois ou-bien les polonais en Guinée. Mais en attendant, le président Alpha Condé a nommé des cadres en tenant compte des règles de l’administration (….). Les intimidations, il faut que ça s’arrête ! Nous sommes derrière notre président et nous voulons qu’il fasse la promotion des hommes qui peuvent faire sa politique. Nous, nous sommes satisfaits de la réhabilitation de nos camarades Bantama Sow, Ibrahima Kourouma et pourquoi pas promouvoir encore des jeunes qui sont ici et qui ont de la valeur et nous allons nous battre pour que cela soit au profit du peuple de Guinée », a-t-il conclu.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin