L’ONG Conscience Propre a procédé à une remise de prix à des universités qui ont pris part au concours « Oscar des universités guinéennes 2017 ». La cérémonie s’est tenue dans la soirée d’hier vendredi 24 août 2017, dans un réceptif hôtelier de la capitale. Au-delà des Universités, les organisateurs ont décerné le prix de la meilleure femme entrepreneur de l’Oscar 2017 à la marraine de la cérémonie, Hadja Halimatou Dalein Diallo, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour cette édition, c’est l’Université Koffi Annan de Guinée qui a remporté le premier prix mais également le prix de la meilleure communication, la meilleure prestation folklorique et la meilleure œuvre d’art.

L’Université Nongo de Conakry (UNC) est arrivée deuxième position en raflant le prix de meilleur projet.

L’Institut Supérieur des Sciences de l’Education Guinéenne (ISSEG) est arrivé en troisième position, en décrochant le prix de l’Université la mieux organisée.

Dans son discours de circonstance, Rose Kolié Nieba, coordinatrice de l’ONG Conscience Propre a expliqué au public les étapes qui ont précédé cette remise de prix. Selon elle, c’est après la conférence de presse, suivie d’un carnaval que la compétition a débuté. Une compétition interuniversitaire qui n’a regroupé que des filles. « J’avoue que c’est ma toute première expérience. Je suis très émue d’avoir dirigé ce projet qui est porteur. On comprend après ce concours que la jeune femme est capable et qu’elle peut occuper des postes de responsabilité. Nous avons su qu’il y a des jeunes femmes qui sont dotées de l’intelligence, qui peuvent faire comme les hommes », s’est-elle réjouie.

Parlant des raisons de la désignation de Hadja Halimatou Dalein Diallo comme meilleure femme entrepreneur de l’Oscar 2017, Rose Kolié Nieba dira que c’est son engagement social et son combat pour l’émancipation de la gent féminine qui ont prévalue à ce choix. « Au-delà de son combat dans les actions sociales, elle œuvre aussi dans la promotion féminine. Ce sont les raisons qui ont fait qu’on l’a choisie pour cette année 2017 », a-t-elle expliqué.

Présent à la cérémonie, Sanssy Kaba Diakité le commissaire général de Conakry Capitale Mondiale du Livre, a reçu un prix d’encouragement pour son engagement dans la promotion de la lecture. Comme Hadja Halimatou Dalein, lui aussi a été d’un grand soutien dans la réussite de ce concours de l’Oscar des universités guinéennes, à travers l’octroi des livres dans les différentes phases de la compétition.

«Nous sommes heureux d’accompagner ces jeunes promoteurs des Oscars des universités guinéennes, c’est un espace d’excellence (…). Ce qui m’a marqué lors de ce concours, c’est la qualité des thèmes qui ont été présentés et la façon dont les thèmes ont été travaillés par ces jeunes qui font la licence un et licence deux. J’ai été émerveillé parce qu’ils ont fait de la recherche, ils se sont formés dans la présentation. Nous devons permettre à nos frères et sœurs de participer à des compétences de ce genre », a-t-il souhaité.

Très émue par cette autre distinction, Hadja Halimatou Dalein Diallo a dit être animée d’un sentiment de fierté et de satisfaction. « Je pense que mon engagement par rapport à la population, mes actions sur le terrain ont prévalu à ce choix. Je considère cela comme étant un acte de plus, posé dans le sens de la promotion de la femme. C’est pourquoi je dédie cette distinction à toutes les femmes de Guinée », a-t-elle laissé entendre.

Enfin, la lauréate a dit son souhait d’accompagner cette ONG dans l’aboutissement de ses objectifs qui sont, entre-autres, la lutte contre les inégalités sociales, la lutte contre les mutilations génitales féminines, les mariages précoces et de toutes les violences faites aux femmes.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél.: (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin