Dans les ménages de Fria, malgré l’approche de la fête, peu de personnes sont préoccupées par l’immolation d’un bélier ce jour comme le recommande l’Islam pour faire le sacrifice d’Abraham. Plusieurs d’entre elles disent avoir peur de s’approcher même du marché de bétail à cause de la flambée des prix, rapporte la correspondante de Guineematin.com sur place.

« Nous savons que pendant la fête de Tabaski, un musulman ayant la possibilité d’immoler une bête doit le faire. Mais, moi, étant à la maison, j’entends des prix qui m’effraient, ça ne me donne même pas le courage d’aller demander. C’est pourquoi, je m’en remets à Dieu et j’attends l’année prochaine, si Dieu le veut bien », a dit Fodé Moussa Camara, citoyen de Fria.

Au point de vente, sis au quartier Sabendè, face au centre de santé, les prix des moutons oscillent aujourd’hui entre huit cent mille et un million neuf cent mille francs guinéens. Et, les rares clients rencontrés sur les lieux se plaignent.

« Je suis venu acheter un mouton pour la fête. Mais, je jure que si tu ne serres pas le cœur, tu ne peux pas acheter un mouton. Les plus petits coûtent 800 000 et les plus gros 1 800 000 Gnf. C’est très cher, vraiment. Mais, je vais m’efforcer à acheter un qui coûte un million puisque je suis venu avec ce montant », s’est lamenté Saidou Bah.

Interrogés par la correspondante locale de Guineematin.com, les vendeurs justifient cette flambée par l’éloignement des lieux d’approvisionnement et le prix d’achat des animaux. « Là où nous allons chercher les moutons est très loin d’ici. Malgré la distance, les éleveurs nous les revendent à un prix exorbitant. Et, pour retourner avec eux ici, on paie 50 000 pour chaque bête. C’est pourquoi c’est un peu cher. Mais, ce n’est pas de notre faute, on vend pour faire des bénéfices ; mais, je vous assure que nous ne gagnons pas beaucoup comme les gens le pensent », s’est justifié Mody Boubacar Diallo.

Face à cette situation, les citoyens demandent l’implication de l’Etat dans l’approvisionnement du marché de bétail à l’approche de la fête de Tabaski pour éviter la hausse des prix.

De Fria, Djénabou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 628 28 67 44/ 657 10 69 95

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin