Avec une faible mobilisation, le 59eme anniversaire de l’indépendance guinéenne a été célébré dans la commune urbaine de Boké, à la place des martyrs, ce lundi 2 octobre 2017, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Aux environs de 10 heures, le drapeau (le rouge-jaune-vert) a été hissé en présence du Gouverneur de la région administrative de Boké, le Général Siba Séverin Lohlamou, qui a assuré, ensuite, le dépôt de la gerbe de fleurs à la mémoire des martyrs.

Dans son discours de circonstance, le tout nouveau Préfet de Boké, Monsieur Aboubacar M’Bopp Camara, a invité ses concitoyens de Kakandé à ne plus revendiquer à travers la rue… le préfet a même menacé toute personne qui créera désormais des histoires à Boké de subir son fouet.

« Aujourd’hui, Boké vit une situation difficile qui mérite une réflexion. C’est vrai que Boké ne mérite pas ce que nous vivons actuellement. Mais, est-ce que pour obtenir ce que nous voulons, il faut passer par les barrages ou par les casses ou par la barbarie ? Je dis non ! Alors, j’invite toutes les couches sociales vivant à Boké, qu’elles soient autochtones, ressortissantes ou personnes ressources, de s’asseoir autour de la table pour réfléchir sur le développement de notre préfecture. Je veux un travail participatif entre les fils de Boké. Que les populations œuvrent dans son sens. Je demande à ceux qui ont des tendances à créer des histoires de baisser les armes. Désormais, je ne tolérerai personne. Quiconque tentera de déstabiliser Boké, il répondra devant la loi. Je suis d’ici et je ne baisserai pas la tête devant mes parents », a insisté le préfet Aboubacar M’Bop Camara.

Bref, plusieurs citoyens qui ont écouté cette communication du préfet, fils de la localité, n’ont pas aimé cette méthode que veut utiliser leur parent. Certains commentateurs pensent qu’il faut continuer à sensibiliser avec des tons apaisés au lieu de se livrer à des menaces qui sont susceptibles d’engendrer d’autres soucis…

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin