Les accidents de la circulation sont connus pour être une préoccupation majeure en Guinée depuis quelques années. Ils sont devenus un véritable fléau, en raison de leur fréquence et du nombre de victimes qu’ils entrainent. Mais cette année, la ville de Kankan présente une nette amélioration dans ce domaine, a appris Guineematin.com, des services de sécurité.

C’est un bilan nettement amélioré, comparé en tout cas à celui de 2016, que le commissariat urbain de Kankan a fourni au correspondant de Guineematin.com dans la ville. Selon les statistiques de la police, 89 cas d’accidents de la circulation ont été recensés en 2017 dans la commune urbaine contre 189 l’année précédente : « On a enregistré 89 cas d’accidents au cours de l’année 2017, dont 7 cas mortels (4 hommes, 2 femmes et 1 mineur) », a indiqué le Colonel Jérôme Kolié, commissaire adjoint. Il ajoute que ces accidents de la route ont fait également 24 blessés graves et 39 blessés légers ainsi que plusieurs dégâts matériels.

Selon le commissaire adjoint, « la réduction du nombre d’accidents de la circulation dans la commune urbaine de Kankan a été rendu possible, grâce au changement des méthodes de travail du commissariat urbain. Si en 2016 le taux de la contravention s’élevait à 4 millions 470 mille francs, la donne a changé en 2017, car le commissariat a rapporté au trésor public de Kankan un montant 10 millions 305 mille francs ».

Et cette rigueur va se poursuivre et s’intensifier en 2018, avec la répression de tous ceux qui ne respecteront pas le code de la route qui prévoit notamment le port obligatoire du casque pour les motards, mais aussi l’organisation de séances de sensibilisation dans les écoles de la ville sur la sécurité routière, prévient le Colonel Jérôme Kolié.

De Kankan, Abdoulaye Nkoya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin