Le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby continue sa série de rencontre avec les acteurs de la nation. Dans la journée d’hier vendredi 16 février 2018, Gassama Diaby a rendu visite successivement aux agents de la CMIS (Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité) numéro 5 de Kagbélen et aux commissaires de la HAC (Haute Autorité de la Communication), a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le ministre est allé d’abord dans la matinée à Kagbèlen, où il a réconforté les agents de la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS n°5) de Kagbélén, blessés lors des violences postélectorales enregistrées récemment. Kalifa Gassama Diaby a également rappelé aux agents leur devoir régalien en période de manifestation. « Votre mission est de protéger, avec la grande fermeté, mais dans le respect de la loi. Parce que, c’est cette loi que vous représentez et vous êtes les premiers à devoir protéger cette loi », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté a précisé que « le rôle des agents est de protéger nos concitoyens, bien entendu d’être ferme face à ceux qui se mettent hors la loi, mais de le faire dans le respect strict et absolu de la loi ».

Parlant de leurs responsabilités, Gassama Diaby dira aux agents : « une fois sur le terrain, mais croyez moi et c’est une certitude, à chaque fois que vous agissez en dehors de la loi, vous fragilisez les principes de la République et de la nation. Quand nous agissons, réfléchissons aux conséquences de nos actes. Je m’adresse à tous les guinéens, en premier lieu à ceux qui agissent au nom de l’Etat et vous en faites partie. Pour cela, je vous invite à réfléchir à chaque fois que vous êtes tentés de faire quelque chose d’inacceptable. Si nous voulons un Etat de droit, il n’est pas acceptable, parce qu’on porte la tenue, qu’on ne puisse pas répondre de ses actes illégaux devant la justice. L’Etat de droit s’applique à tout le monde. Que nous soyons civils ou agents de force de l’ordre ».

Après la CMIS numéro 5 de Kagbélen, le ministre et sa délégation ont été reçus par les commissaires de la Haute Autorité de la communication (HAC). Pendant une heure, les commissaires et leur hôte ont discuté de la mise en place d’une commission technique et éthique pour surveiller les auteurs de propos incitant à la haine dans les médias traditionnels et les réseaux sociaux.

Cette commission, qui sera mise en place dans les prochains jours, sera chargée de mettre un fichier en place où toutes les personnes coupables d’actes, de propos haineux, seront signalées et, en cas de préjudices graves, seront traduites à la Cour Pénale Internationale (CPI).

Le ministre est annoncé ce weekend dans les villes de Kindia et Kalinko (Dinguiraye) qui ont connus des violences post-électorales.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 84 85 01

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin