Sierra Leone : voici ce que les citoyens attendent de leur prochain président

Comme annoncé précédemment, les Sierra-Léonais votent ce samedi 31 mars 2018 pour élire leur prochain président de la République. Ce second tour de l’élection présidentielle oppose Samura Kamara, candidat du parti au pouvoir et Julius Maada Bio, candidat du principal parti d’opposition du pays. Ce samedi matin, l’affluence était moins importante devant les bureaux de vote que lors du premier tour.

Les électeurs interrogés par l’envoyé spécial de Guineematin.com à Freetown disent attendre beaucoup de leur futur président. Amélioration des conditions de vie, création d’emplois pour les jeunes, développement du pays sont entre autres les préoccupations des citoyens Sierra-Léonais.

Decryptage !

Kémoko Bangoura rencontré devant le bureau de vote numéro 1 de Polling center basé à l’école Annie Walsh : Je salue la sérénité dans laquelle le vote se déroule cette fois-ci. Nous avons pu voter dans le calme et dans de meilleures conditions. Moi personnellement j’ai voté pour mon candidat non pas pour ses beaux yeux mais à cause son programme, à cause de ce qu’il veut pour les Sierra léonais.

Mariam Camara ménagère rencontrée dans un bureau de vote d’Eastern Police : Aussitôt arrivée, aussitôt j’ai voté. Contrairement au premier tour, cette fois les électeurs sont moins nombreux. Je souhaite que le futur président de la République fasse en sorte que nos enfants étudient dans les meilleures conditions. Nous souhaitons que notre futur président développe le pays pour que la misère dans laquelle nous sommes prenne fin.

Mamadou Baïlo Diallo marchand rencontré au 24 Regent Road : les élections se passent dans les meilleures conditions. J’ai voté pour le « palmier » cette fois, le SLPP (parti d’opposition). Nous avons longtemps voté pour l’APC, mais, le soleil est toujours chaud, rien ne marche dans le pays. Nous souhaitons à présent un changement profond dans le pays. Nous souhaitons une amélioration de nos conditions de vie, afin que nous les commerçants, nous puissions écouler nos marchandises en toute liberté. Et ça, nous espérons que ça sera une réalité. Je prie Dieu qu’Il aide le général Maada Bio à accéder au pouvoir, car c’est lui, l’homme de la solution.

Ingenia Camara rencontré au bureau de vote numéro 2 de Polling center basé à l’école Annie Walsh : Développement ! Développement ! Voyez notre pays, voyez notre capitale. Nous manquons de tout ; donc, nous souhaitons qu’une fois élu, notre président de la République s’attèle au développement du pays. Nous souhaitons que le prochain président mette tous les Sierra léonais au même pied d’égalité, qu’il traite tout le monde de la même manière. La démocratie, c’est le choix du peuple. Je souhaite que tous les Sierra Léonais s’associent et aide le prochain président dans la mise en œuvre de son programme de société. Que certains ne disent pas que non, ce n’est pas mon candidat. Une fois au pouvoir, le président n’est plus candidat d’un parti, il devient automatiquement le père de toute la Nation, donc le président de tous les Sierra-Léonais

Alpha Oumar Diallo vendeur de chaussures rencontré dans un bureau de vote à l’école Trinitin : mon premier constat de ces élections est le faible taux de participation. Ça montre que les Sierra-Léonais n’accordent pas beaucoup d’intérêt à la politique. Cependant, je souhaite que le prochain président développe le pays, qu’il accepte de travailler avec tout le monde. Nous souhaitons qu’il aide la jeunesse à avoir du travail surtout.

Propos recueillis et décryptés à Freetown par Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tel. : (00232) 30 63 81 75

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS