Comme beaucoup d’autres personnalités politiques et administratives, le député uninominal de Fria, Dr Sidiki Cissé, a pris part à la cérémonie de relance des activités de l’usine d’alumine de Rusal/Friguia. Des activités qui étaient arrêtées depuis 6 ans. Un événement qui rend tout heureux le député, interrogé par un reporter de Guineematin.com sur la question.

« Je suis heureux, voire très heureux de la reprise des activités de l’usine de Rusal/Friguia qui est plus qu’un symbole pour Fria, mais son âme. Travailleurs, populations et autorités à tous les niveaux sont fiers de cette reprise. Et vous avez observé cette joie à travers la grande mobilisation partout où l’on est passé », a déclaré le parlementaire.

Sur les leçons à tirer de cet arrêt brutal de la première usine d’alumine en terre africaine, l’élu de Fria regrette l’intransigeance syndicale. « Les syndicalistes ont revendiqué, ce qui est tout à fait normal si c’est fait dans les règles. Mais, au lieu de négocier, ils se sont cramponnés alors que la situation ne s’y prêtait pas réellement. C’est comme quelqu’un qui a une poule, au lieu d’avoir chaque jour un œuf, il tue la poule pour manger le tout en une fois. Cela n’a pas été une bonne chose. Trop de revendications ce n’est pas bien pour le travail et pour le travailleur lui-même.

L’autre enseignement, c’est que les autorités et les populations de Fria ont compris qu’il faut réduire la dépendance de la ville par rapport à l’usine. Dès que les activités ont cessé à l’usine, la vie a décliné dans la ville. Fria a changé de visage et plus rien ne marchait correctement. A l’avenir, c’est des choses à éviter forcément, et ici et partout où il y a des activités minières. Il faut développer d’autres choses comme l’agriculture pour soutenir l’économie et l’emploi », estime Dr Sidiki Cissé.

Le député uninominal de Fria en a profité pour adresser un message aux travailleurs de l’usine : « Maintenant que le travail a repris, disons Dieu merci. Nous demandons aux travailleurs de bien entretenir ce fleuron de l’industrie minière de notre pays. C’est d’abord pour eux avant tout. Et c’est pour leurs familles qu’ils ont charge de nourrir et d’entretenir. En dernier ressort c’est pour toutes les populations de Fria et de notre pays. Donc, nous leur demandons de travailler et de bien travailler en tirant les leçons des quatre années de dèche et de calvaire qu’ils ont traversées.

A nos partenaires Russes, nous leur disons merci d’avoir respecté leurs engagements et nous soutenons tout investisseur qui arrive dans notre pays et dans la ville de Fria en particulier. Le président de la République, le Pr Alpha Condé, que nous saluons et remercions très sincèrement pour les gros efforts, a tout dit. Et cela se résume au respect de la loi par chacune des parties en face », a dit l’honorable Sidiki Cissé.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin