C’est un dénouement plutôt heureux pour le leader de la section syndicale du Port Autonome de Conakry. Jugé au tribunal de première instance de Kaloum, Cheick Chérif Touré est en ce moment (16 heures 28’) en train d’être raccompagné chez lui par une foule de partisans qui scandent des des slogans favorables au héros du jour, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Poursuivi pour dénonciation calomnieuse et diffamation à l’endroit du chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé et du fils unique de ce dernier, Mohamed Alpha Condé, le syndicaliste s’en est plutôt bien sorti !

Après un débat houleux entre son talentueux avocat, maître Salifou Béavogui et les avocats de la partie civile, aidés du procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum, Cheick Chérif Touré (qui s’est toujours montré imperturbable et déterminé) a sagement attendu le verdict du tribunal.

Et, après concertation, les membres du tribunal sont revenus déclarer le verdict ! Pour ce qui est de la première accusation (dénonciation calomnieuse), le leader syndical a été déclaré « non coupable » ; et, concernant la diffamation du président Condé et de son fils unique, Cheick Chérif Touré a été déclaré « coupable » et condamné à 13 jours de prison ferme et à cinq cent mille francs guinéens (500 000 GNF) d’amende. Et, tout de suite, ses partisans se sont rendus compte que le leader syndical a épuisé ce temps (ou d’ailleurs que le tribunal a préféré le condamner au temps mis en prison…). Ce qui a suscité une explosion de joie qui se poursuit actuellement dans les rues de Kaloum en direction du domicile du héros de ce lundi, 1er octobre 2018…

Il reste à savoir aujourd’hui s’il continuera (et surtout réussira) la lutte contre ce que les travailleurs ont appelé « la vente du Port Autonome de Conakry » par le Gouvernement Alpha Condé aux turques d’Albayrak ?

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo était au TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin