A part le stade du 28 septembre de Conakry, point d’orgue de la célébration du 60ème anniversaire de l’accession de la Guinée à son indépendance, des jeunes gens ont envahi le rond-point de Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, pour passer des moments de communion. C’est la plateforme Voix Du Peuple, empêchée de célébrer la fête au palais du peuple, qui a initié cette rencontre festive, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Tôt ce matin, plusieurs jeunes, habillés aux couleurs nationales guinéennes, Rouge-jaune-Vert, mais aussi de blanc, symbole de paix, ont pris d’assaut le rond-point de Hamdallaye. Ces nombreux jeunes étaient vénus fêter le 60ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée.

Oumar Sylla

À cette occasion, plusieurs participants ont ténu à exprimer leurs sentiments par rapport au déroulement de la cérémonie. Pour Oumar Sylla, dit Foniké Menguè, membre de la Cellule Balai Citoyen, il faut magnifier l’histoire de la Guinée. « Aujourd’hui, je suis animé d’un sentiment de joie et de fierté. Il y a 60 ans que la Guinée a eu son indépendance. À cette occasion, nous disons aujourd’hui non 60 fois. On est fier de notre histoire parce que la Guinée est le porte flambeau de l’indépendance africaine. Donc, il faut magnifier l’histoire de la Guinée. La Guinée est un pays jeune, il faut encore une prise de conscience pour qu’elle aille davantage de l’avant.

Amara Diawo

De son côté, Amara Diawo, membre de la plateforme Voix Du Peuple Guinée 60  » les jeunes fêtent l’indépendance ‘’, chargé de logistique, se réjouit de voir les jeunes de toutes les ethnies confondues se retrouver autour d’un intérêt qui leur est commun. « Je suis très content aujourd’hui, parce que j’ai vu que les jeunes guinéens de toutes les ethnies confondues peuvent se retrouver autour d’un intérêt national. Cette fête est une occasion pour les guinéens de se rapprocher et défendre leurs causes communes. Je suis très heureux de constater que les jeunes de toutes les communes, que ça soit des Malinké, des Peulh, des Soussous et des Forestiers, célébrer la fête nationale. C’est vraiment joli », estime-t-il.

Mariam Konaté

Mariam Konaté, diplômée en Sociologie, a pris part à la manifestation au rond-point de Hamdallaye. Elle a saisi l’occasion pour demander aux gouvernants de penser aux jeunes, acteurs incontournables du développement de la Guinée, dit-elle. « En célébrant cette fête, je ne manquerai pas de demander au gouvernement de penser aux jeunes. Parce sans les jeunes, le développement de la Guinée sera difficile. Je profite de cette même occasion pour dire aux jeunes d’abandonner le programme de migration illégale, c’est d’emprunter le chemin de la mer où déjà beaucoup de jeunes ont perdu leur vie. Je dirai aussi aux jeunes filles de s’abstenir pour vivre heureuses. Surtout, de ne pas dire qu’elles attendent celui qui va les épouser qui va leur faire tout. Elles n’ont qu’à se mettre au travail », conseille la jeune fille.

Mamadou Laafa Sow pour Guinematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin