Frustrations autour de l’installation des conseils communaux : « l’opposition doit être objective », dit le RPG-AEC

Les problèmes qui entourent l’installation des conseils communaux font réagir le RPG Arc-en-ciel. Le parti au pouvoir trouve injustifiées les critiques de l’opposition qui dénonce la façon dont est mené le processus. L’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, un des responsables du parti, estime que ce processus se fait conformément à la loi et demande aux opposants d’être objectifs, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Longtemps réclamé par l’opposition, le processus d’installation des conseils communaux n’a pas apporté que du sourire aux adversaires du pouvoir. Les opposants s’insurgent contre la façon dont se déroulent les élections des exécutifs des conseils communaux, dénonçant des manœuvres malsaines du pouvoir visant à contrôler les mairies. Et, ces critiques ne laissent pas indifférents les responsables du parti au pouvoir. L’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, député du RPG Arc-en-ciel s’est prononcé sur la question à l’occasion de l’assemblée générale du parti, ce samedi 20 octobre 2018.

Pour lui, les députés de l’opposition sont en partie responsables des problèmes enregistrés pour avoir opté pour la proportionnelle à ces élections locales. « On devait s’attendre à beaucoup de complications parce que si personne n’a le total des conseillers après les élections, ça veut dire qu’il faut passer à un deuxième tour. Ce deuxième tour-là est soumis à la loi de la négociation. Et qui parle de négociation, parle de plusieurs stratégies, parle de plusieurs techniques. Donc, quand l’opposition crie sur tous les toits, vraiment vous de la mouvance, vous ne devez pas vous gênez. Pour quelle raison ?

Nous-mêmes qui sommes de la mouvance, dans beaucoup de nos fiefs, nous avons perdu les élections, la mairie. Parce que les négociations n’ont pas été bien faites. Donc, si l’opposition perd des mairies, pourquoi elle en fait une volonté expresse du Chef de l’Etat pour phagocyter le processus de démocratisation de notre pays ? Quelle est l’importance de ça ? Ils ont perdu, nous avons perdu. Donc, pourquoi placer toujours les choses de mauvais côté et attribuez ça au Chef de l’Etat. Dans un système de démocratie, nous ne pouvons pas à chaque moment mettre toutes les saletés sur le pouvoir en place. Donc, l’opposition n’a qu’à chercher à être objective », a-t-il lancé.

Autre sujet qui préoccupe le député Kamissoko, c’est la grève des enseignants lancée par le SLECG le 03 octobre dernier et qui continue de paralyser certaines écoles du pays. Il trouve de la mauvaise foi dans la démarche du syndicat des enseignants qui réclame un salaire de base mensuel de 8 millions de francs guinéens. « Tous ceux qui sont là, ont des enfants à l’école. Tous ceux qui sont-là, ont des frères qui enseignent, ont des fils qui enseignent. Mais, nous sommes face à une situation. Aujourd’hui la question qu’on se pose, faudrait-t-il sacrifier l’avenir de nos enfants pour la haine politique ? (…)

Cette grève, quand on se met dans la rationalité, vous êtes tous au courant de ce qui se passe dans le monde entier. Les augmentations de salaire, c’est tout juste 3%, 4,5%, 6%, rarement au cours d’une année que l’on passe jusqu’à 10, 15% d’augmentation. C’est la première fois en République de Guinée que des gens se mettent à imposer des trucs au Chef de l’Etat et à son gouvernement pour dire niet, il faut 40%. Mais tous ceux qui sont là, est-ce que vous pouvez évaluer les 40% de salaire sur le budget de notre pays ?

Ça nous amène à faire des ponctions sur certaines dépenses d’investissement pour satisfaire ce programme. Mais cela n’a pas suffi, on demande encore une augmentation de 8 millions comme salaire de base. Mais, qu’est-ce qu’on veut exactement ? Nous invitons les parents d’élèves à ouvrir les yeux et à comprendre les choses », a martelé le député du RPG Arc-en-ciel.

A noter que dans le cadre de sa campagne de sensibilisation pour la paix entamée dans les sièges des partis politiques, l’humoriste Mamadou Thug s’est rendu au siège du RPG Arc-en-ciel ce samedi. Une visite saluée par les cadres et les militants du parti.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS