Dalaba : des manifestants barricadent le centre ville et apportent leur soutien à Cellou Dalein

Des partisans de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée) de la commune urbaine de Dalaba, ont exprimé leur colère face à la « tentative d’assassinat », du chef de file de l’opposition. Dans la matinée de ce mercredi, 24 octobre 2018, ils ont barricadé la route nationale qui passe par le centre-ville, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les manifestants ont barricadé le passage aux envions de 10 h 30 ce mercredi. Les boutiques et magasins ont aussitôt été fermés. Quelques rares conducteurs de motos circulaient dans les quartiers.

Ce mouvement d’humeur était dirigé par plusieurs responsables de l’UFDG de la préfecture de Dalaba, encadré par la députée Hadja Hawa et Mamadou Saidou Baldé, membre du bureau exécutif du principal parti d’opposition en Guinée.

Selon Mamadou Saidou Baldé, « on a eu une nouvelle hier qui a surpris tout le monde. C’est la tentative d’assassinat de notre président, Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo dans sa voiture, lorsqu’il était sorti de chez lui en allant vers le point de ralliement à la Tannerie. La gendarmerie a bloqué son cortège et lancé du gaz lacrymogène. Ils lui ont tiré dessus. La balle a perforé le pare-brise avant pour sortir de l’autre côte, dernière. Heureusement pour nous, ils n’ont pas atteint leur objectif. Mais, le chauffeur était un peu blessé. C’est ce constat amer que la population guinéenne a aujourd’hui. Ils ont assassiné 96 personnes depuis l’avènement du Professeur Alpha Condé au pouvoir. Ils ont vu que les gens sont toujours motivés pour répondre à l’appel de l’opposition, pour aller manifester. Maintenant, ils veulent éliminer le chef de fil de l’opposition. Cela a fait mal à tout le monde. C’est ce que nous voulons montrer à l’opinion nationale et internationale ».

Quant à la députée, Hadja Hawa, elle dénonce les problèmes qui minent la gouvernance actuelle de notre pays. « Nous sommes là aujourd’hui pour manifester, montrer qu’on en a ras-le-bol, que toute la population guinéenne est fatiguée. Il faut que tout le monde se lève pour montrer à l’opinion nationale et internationale que nous sommes contre l’injustice, l’insécurité, la dictature, la mal-gouvernance. Nous sommes là aujourd’hui jusqu’à 18 h », a-t-elle promis.

Au moment où l’on écrit ces lignes, aucun incident n’a été enregistré pendant que les manifestants continuent de faire le tour de la ville.

Depuis Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS