Décidément, les dossiers de détournement de fonds publics ne jugent pas avec célérité en Guinée. Et, depuis des mois, celui de détournement de quarante milliards de francs guinéens à l’Office guinéen de la publicité (OGP) où l’ancien Directeur Général, Paul Moussa Diawara et son comptable Inza Bayo sont impliqués, va de renvoi en renvoi.

Appelé à la barre du tribunal correctionnel de Kaloum, dans la matinée de ce mercredi, 14 novembre 2018, le dossier a encore été renvoyé et pour un mois, à la demande des prévenus, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes présent sur les lieux.

C’est à l’audience d’aujourd’hui que les prévenus étaient censés présenter des pièces justificatives. Mais, par la voix de leur avocat, Paul Moussa Diawara et Inza Bayo ont demandé un délai supplémentaire pour produire des pièces pouvant servir à leur défense.
Selon maître Salifou Béavogui, un des membres du collectif des avocats de la défense, des efforts ont été faits mais pour réunir les dossiers. Mais, étant donné que le nouveau directeur de l’OGP est absent du pays et que le Conseil d’administration de la boîte n’a pas donné son aval pour que Paul Moussa Diawara rentre en possession des documents, le renvoi est nécessaire.

Le substitut du procureur, Ousmane Sankhon va s’opposer à cette demande. Selon lui, c’est des manœuvres dilatoires qui sont en train d’être entreprises par les prévenus. D’ailleurs, le représentant du ministère public va demander qu’Inza Bayo soit entendu.

Curieusement, la partie civile va dire au tribunal d’accéder à la demande des prévenus en ce qui concerne le renvoi. Mais, précisera maître Lancinet Sylla, « que ce soit un renvoi ferme ». C’est à dire un tout dernier renvoi.

Ainsi, après un échange chaud entre le procureur et maître Salifou Béavogui, le juge va finir par trancher en faveur des prévenus. Ibrahima Kabélé Bangoura va accéder à la demande de la défense pour renvoyer fermement le dossier au 12 décembre 2018 pour communiquer les pièces qui vont  » sauver la tête  » de Paul Moussa Diawara et Inza Bayo.
Pour rappel, les deux anciens responsables de l’OGP sont poursuivis pour détournement de fonds publics et complicité. Ils sont soupçonnés d’avoir détourné la somme de 39 milliards 669 millions 025 mille francs guinéens.

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin