Un enfant de 14 ans a trouvé la mort, visiblement par suite de noyade, en marge de la célébration de la fête marquant la fin du ramadan à Télimélé. Le drame a eu lieu dans la journée du lundi, 25 mai 2020, à la rivière Apolo, relevant de la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

A l’occasion du lendemain de chaque fête de ramadan, beaucoup de jeunes se rendent dans certaines rivières de la préfecture de Télimélé pour se baigner et faire la fête. Cette année également, malgré l’état d’urgence sanitaire en vigueur dans le pays, certains n’ont pas manqué à cette tradition. C’est le cas de Mamadou Saliou Diallo, 14 ans, qui vivait avec ses parents au quartier Missidé, dans la commune urbaine. Ce jeune, élève et apprenti mécanicien, s’est rendu avec plusieurs de ses amis à la rivière Apolo, située à 3 kilomètres du village de Louguel, dans le district de Soïndé. Et ce fut un aller sans retour pour l’enfant.

Mamadou Sanoussy Diallo, frère de la victime

« Hier, lundi 25 mai, j’étais avec lui jusqu’à 14 heures. Il m’a demandé de lui passer ma moto pour aller à la rivière avec ses amis, je me suis opposé compte tenu de l’interdiction des regroupements. C’est ainsi qu’il m’a contourné pour aller prendre la moto de notre père pour se rendre à la rivière Apolo. Après un moment passé dans l’eau, ses amis ont proposé à ce qu’ils aillent manger et revenir.

Mais, il s’est opposé à cette idée et a préféré finir de se baigner avant d’aller manger. Il a plongé à nouveau dans la rivière et il n’est plus ressorti. Ses amis se sont mis à sa recherche jusqu’à la tombée de la nuit sans pouvoir le retrouver. C’est ainsi qu’ils ont pris ses habits, son téléphone et sa moto pour rentrer au village et informer la famille de sa disparition », témoigne Mamadou Sanoussy Diallo, frère de la victime.

Les parents de l’enfant ont également informé la police et des recherches ont été engagées pour tenter de retrouver le petit. « Nous avons mené des recherches jusqu’à 2 heures du matin sans pouvoir le retrouver et nous sommes rentrés. Ce n’est que mardi matin, à 9 heures, qu’on a pu retrouver la victime, avec l’aide des riverains », ajoute Sanoussy Diallo.

Capitaine Mohamed Lamine Camara

Après la découverte du corps, la police a autorisé la famille de procéder à son inhumation. Mais, le capitaine Mohamed Lamine Camara, en service au commissariat central de Télimélé, précise qu’une enquête est ouverte pour essayer d’en savoir davantage sur les circonstances de sa mort. « Après avoir été informé de ce drame survenu à la rivière Apolo, nous nous sommes rendus sur les lieux. Nous avons découvert un corps qui saignait sur certaines parties de la tête, notamment au niveau des lèvres, du nez et des oreilles.

C’est par le concours des riverains qu’on a pu le sortir de l’eau puisqu’il était coincé au fond d’une roche à une dizaine de mètres de profondeur. En concertation avec les agents de santé dépêchés sur place, nous avons jugé nécessaire de remettre le corps sans vie à sa famille pour l’inhumation. En attendant, les enquêtes se poursuivent pour en savoir un peu plus sur les causes exactes de sa mort », a annoncé l’officier de police.

Selon les témoignages, c’est la première fois qu’un tel drame est enregistré dans cette rivière.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin