Vaccination des 12 à 17 ans contre le Covid-9 : le Gouvernement lance la campagne à Conakry

Dans la matinée de ce lundi, 10 janvier 2022, le Gouvernement guinéen a lancé la campagne de vaccination des jeunes de 12 à 17 ans contre la pandémie de Covid-19. La cérémonie de lancement officiel a été organisée au Lycée 1er Mars de Matam, sous la présidence des ministres de la Santé et de l’Hygiène Publique, Mamadou Péthé Diallo, de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing. À cette rencontre, on notait également la présence de Dr Adama Ouédraogo, chef section santé à l’UNICEF Guinée, du Représentant de l’OMS par intérim en Guinée, Dr Casimir Manengou , du Directeur général de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Pr Fodé Amara Traoré, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Dans son discours de bienvenue, Ibrahima Barry, le Directeur communal de l’Education de Matam, a salué le choix de sa commune pour abriter cette cérémonie, avant de donner l’assurance et la détermination des enseignants et des élèves de Matam d’œuvrer à la réussite de cette campagne de vaccination.

Ibrahima Barry, Directeur communal de l’éducation de Matam

 « Nous faisons notre la responsabilité de vacciner toute la population pour contribuer à vaincre cette maladie planétaire. Vous savez aussi bien que nous que « c’est un corps saint qui abrite un esprit saint ». Les actes que vous avez posés nous rassurent de votre volonté de qualifier la formation de nos enfants, les futurs cadres de demain. En vous souhaitant la bienvenue, permettez-moi de formuler mes souhaits de réussite à cette transition qui permettra à notre pays d’être sur le chemin du développement », a lancé monsieur Barry, qui a insisté sur la nécessité de respecter les gestes barrières pour arriver à bout de cette pandémie.

Au nom des partenaires techniques et financiers engagés dans la lutte contre le Covid-19, le Représentant de l’OMS, Dr Casimir Manengou a réaffirmé la détermination de la Communauté internationale à soutenir la Guinée dans sa lutte contre cette pandémie.

Dr Casimir Monengou, représentant par intérim de l’OMS en Guinée

« Au nom des partenaires de l’initiative COVAX, c’est un honneur pour moi de prendre part à cette cérémonie de lancement de la campagne de vaccination des enfants de la tranche d’âge de 12 à 17 ans contre le Covid-19. La vaccination des enfants des enfants de 12 à 17 ans a été recommandée par les autorités de plusieurs pays pour stopper la circulation du virus responsable du Covid-19. En Guinée, de mars 2020 à maintenant, 115 enfants ont été atteints par le Covid-19 dont 624 en milieu rural », a dit cet expert international.

Il a également rappelé l’engagement des autorités guinéennes à utiliser la vaccination comme l’une des principales stratégies de lutte contre le Covid-19 ; en plus du respect des gestes barrières.

Au nom des partenaires techniques et financiers, Dr Casimir Manengou a réitéré son engagement d’apporter tout  son soutien à la mobilisation des ressources pour permettre au ministère de stopper très rapidement cette pandémie.

De son côté, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, Guillaume Hawing, a appelé les élèves à accepter de se faire vacciner pour augmenter leur immunité contre les différentes maladies, notamment du Covid-19.

Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement Pré universitaire et de l’Alphabétisation

 « La tranche d’âge concernée par cette campagne de vaccination représente plus de 80 % de la population scolaire en Guinée. Et selon un constat crédible, à cause de l’apparition des variants Delta et d’Omicron, le nombre d’enfants atteint du Covid-19, augmente de plus de plus. C’est pourquoi, notre département salue cette initiative de vaccination au sein de la population scolaire. La vaccination présente plusieurs bénéfices. Elle contribue à renforcer votre système immunitaire contre différentes sortes de maladies, notamment contre le Covid-19. Des maladies comme la polio, la variole, rougeole et autres ont été vaincues grâce à la vaccination. La vaccination est le moyen le plus sûr pour empêcher la propagation de cette pandémie », a lancé le ministre Guillaume Having.

Avant de lancer les opérations de vaccination, le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Mamadou Péthé Diallo, a appelé les élèves à donner un véritable succès à cette opération, en acceptant de se faire vacciner et d’encourager leurs amis à faire de même.

Dr Mamadou Péthé Diallo, ministre de la Santé et de l’hygiène publique

« Il y a plusieurs raisons de venir lancer cette campagne de vaccination au lycée du 1er mars. D’abord la présence des différents acteurs qui constituent le fer de lance de cette campagne de vaccination. Vous avez les partenaires techniques et financiers que nous saluons très vivement, les parents et amis de l’école, le personnel d’encadrement et les élèves. La 2ème raison, est relative à l’engagement du Président de la république, le Colonel Mamadi Doumbouya qui a officiellement lancé la campagne accélérée de vaccination contre le Covid-19, à Coyah, nous a demandés tous de nous mobiliser pour vaincre cet ennemi. Ensuite, à partir de ce lieu historique de l’éducation, nous devons tous nous mobiliser et nous préparer au combat contre cet ennemi qui ruine notre économie, qui ruine notre vie commune et qui nous empêche de développer le potentiel économique de notre nation. Je vous assure que cette vaccination est sans danger. Et le département vous donne l’assurance que cette vaccination est saine et sans danger. Et en cas d’effets secondaires, le département est prêt à les gérer », a indiqué le ministre Dr Mamadou Pathé Diallo.

De passage, Dr Diallo, a rappelé le rôle de leadership joué par le Lycée du 1er mars qui faisait rêver les élèves à travers la Guinée. « Moi-même, étant scolarisé à Tougué, je rêvais de venir faire mes études dans ce Lycée.  C’est ici que j’ai passé une partie de mes études secondaires, dans ce milieu tant convoité. Je sais que ce lycée fait toujours rêver à cause de la qualité des études, du niveau de ses élèves et des résultats élogieux récoltés lors des examens. Et je veux que cette campagne connaisse, le même succès », a lancé cet ancien pensionnaire du Lycée 1er mars de Matam.

Après ces discours, les équipes de vaccination ont commencé les opérations qui vont s’étendre à travers le pays. et le vaccin utilisé est la molécule Pfizer, homologuée et reconnue par la communauté scientifique pour son efficacité et le manque d’effets secondaires auprès des utilisateurs.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS