Affectation des enseignants contractuels : « toutes les anomalies seront rectifiées », rassure le ministre

Après le tollé suscité par les anomalies constatées dans l’arrêté d’affectation des enseignants contractuels qui vont intégrer la fonction publique, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation calme les ardeurs. En tournée à l’intérieur du pays, Guillaume Hawing a rencontré hier, lundi 17 janvier 2022, les enseignants dont les noms ne figurent pas sur la liste des contractuels affectés par son département. Il a reconnu que le travail effectué par les services du ministère n’a pas été bien fait, avant de rassurer qu’il sera repris pour que toutes les anomalies soient corrigées.

 

« Quand je suis venu aux affaires, il m’a été dit que sur le terrain, il y a des enseignants qui travaillent qui ne sont pas pris en charge. Il y a plusieurs qualités d’enseignants qui font cela. Alors, j’ai demandé à ce qu’on nous remonte la situation de tous ces contractuels-là. Le travail a été fait. Il y avait une commission tripartite. Mais nous nous sommes rendus compte qu’il y avait des omissions de noms, nous nous sommes aussi rendus compte que le mouvement n’a pas été bien fait.

 

Un enseignant par exemple qui est à Kindia où il enseigne, après le mouvement, il se retrouve à N’Zérékoré. Donc, nous avons constaté qu’il y a des anomalies. Mais c’est une œuvre humaine, les choses peuvent arriver. Donc, nous avons décidé de rectifier le tir, c’est-à-dire retravailler sur la liste, rétablir ceux qui sont omis et tenir compte du mouvement des enseignants. Toutes les petites anomalies seront rectifiées avant de publier la liste. Donc, restez tranquille, tout va s’arranger », a dit Guillaume Hawing.

Cette déclaration du ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a permis de calmer les ardeurs des enseignants contractuels de Kindia, qui protestaient depuis quelques jours contre leur omission. Ces derniers avaient promis de se faire entendre par tous les moyens jusqu’à ce qu’ils soient rétablis dans leurs droits.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé et Amadou Batouala Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS