Aïd-el-fitr à Mamou : « évitons de nous frustrer pour une Transition réussie », conseille l’imam

A l’image de leurs coreligionnaires de la Guinée, les fidèles musulmans de Mamou ont célébré la fête marquant la fin du mois saint de Ramadan ce lundi 2 mai 2022. A Gadha Manguin, dans le secteur Roûmirgo, relevant du district de Télico, à 10 kilomètres de la commune de Mamou, les fidèles musulmans étaient fortement mobilisés pour cette célébration. L’imam Thierno Ibrahima Sow a mis l’occasion à profit pour prodiguer de sages conseils aux tenants du pouvoir dans une transition de plus en plus décriée, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est sous une pluie fine que les fidèles musulmans, venus de plusieurs endroits et vêtus de leurs plus beaux habits, se sont retrouvés à Gadha Mangui pour célébrer dans la ferveur la fin du Ramadan.

 L’imam Thierno Ibrahima Sow a invité les fidèles à la cohésion sociale. Il a également invité le CNRD et le gouvernement au sens du partage et à une gestion intelligente de la transition.

« Les musulmans ne sont que des frères. Aucune ethnie n’est supérieure à une autre. Le meilleur d’entre nous est celui qui craint Allah de plus. Aimons-nous les uns les autres. Une nation ne peut avancer sans l’union de ses filles et ses fils. N’acceptons pas d’être divisés. Nous sommes tous des guinéens. Nous avons pris la même direction. Nous invitons les gouvernants d’avoir pitié de la population, de partager les ressources et les potentialités du pays aux guinéens. Nous sommes dans un moment exceptionnel. Le moment de la transition est un moment important. Évitons de nous frustrer pour une transition réussie. La Guinée est très riche. Aucun guinéen ne doit souffrir à cause de la faim. Donnons-nous la main et travaillons pour l’au-delà et pour ce bas monde », a conseillé l’imam.

De son côté, l’émissaire de l’Inspection régionale des affaires religieuses, Elhadj Mamadou Ghourtouby Barry, a invité les fidèles musulmans à la constance et à la sincérité.

« Soyons constants dans la pratique de notre religion. Dieu a créé les hommes et les djinns que pour l’adorer. On ne doit pas adorer Dieu seulement pendant le mois de Ramadan. Nous devons être constants dans les pratiques des actes cultuels avant, pendant, et après le mois saint de Ramadan. Soyons sincères envers Dieu et envers les autorités. La sincérité fait partie du caractère du bon musulman. Prions aussi pour une transition réussie dans notre pays. Prions aussi pour nos autorités à tous les niveaux. Une nation ne peut évoluer sans une bonne direction… Nous vous prions à l’union et à la fraternité pour le bonheur de ce district », a-t-il laissé entendre.

De retour de Roumirgo Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél : 625 69 89 19/657 34 39 39

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS