Premières pluies à Conakry : Voici la stratégie du maire de Kaloum pour assainir sa commune

Confrontée à une insalubrité chronique (avec des caniveaux bouchés çà et là par les ordures), la ville de Conakry est souvent éprouvée par des inondations en saison hivernale. Et, cette année ne compte pas déroger à cette triste réalité qui agace les populations. Déjà, les premières pluies qui se sont abattues la semaine dernière sur la capitale guinéenne ont fait des dégâts matériels importants. Et, face à cette situation, les autorités des mairies de Conakry affûtent des stratégies d’assainissement pour atténuer (à défaut d’empêcher) les dégâts quand les grosses pluies se déchaîneront sur la ville.

Dans la commune de Kaloum qui abrite pratiquement, le maire Abdoul Gassime Soumah assure que plusieurs stratégies sont en train d’être mises en place pour rendre Kaloum salubre.

« Il faut que vous sachiez que nous sommes en période de pluies et les grandes pluies restent encore. Donc, la politique d’assainissement mise en place ici, d’abord, dès que je suis devenu maire, j’ai pris l’initiative pour faire le curage des caniveaux, parce que je sais que ma commune est souvent victime d’inondation. On a fait le curage des caniveaux et on a entassé les ordures aux abords des routes. Les camions Albayrak sont passés les ramasser. Mais, pour les stratégies, nous comptons sensibiliser à travers les leaders religieux dans les mosquées et églises, nous comptons collaborer avec les PME de ramassage d’ordures. Nous sommes en train de former la police de proximité qui aura pour mission, après la formation de sensibiliser d’abord, de travailler à sanctionner ceux qui salissent les emprises. En leur lançant les reçus de verbalisation qu’ils vont payer à la mairie. La formation a été organisée par Madame la Gouverneure. Elle les a dotés de tenues. Donc, nos mamans n’ont qu’à s’attendre à ce changement. Les gens qui font exprès pour jeter les ordures dans la rue malgré la sensibilisation. Donc, ceux qui font la tête dure seront verbalisés en cas d’infraction. Il y a certaines personnes, vous allez beau les sanctionner, mais elles vont récidiver. Mais, quand tu verbalises quelqu’un en lui retirant de l’argent pour une cause, je pense que la personne va arrêter », a-t-il expliqué.

Selon le maire Abdoul Gassime Soumah, le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation (MATD) a promis d’accompagner les communes dans la mise en œuvre de leurs stratégies d’assainissement. Mais, pour le moment, aucun sou de leur a été donné d’abord. Et, pour le cas de la commune de Kaloum, les comptes ne sont pas encore dégelés. Ce qui risque de compliquer la mise en œuvre des opérations d’assainissement.

Abdoul Gassime Soumah, maire de Kaloum

« Pratiquement, on attend l’assistance au niveau de notre ministère. Le ministère nous a promis de nous assister dans ce sens. On a toujours demandé à notre tutelle qui est le gouvernorat et qui est le MATD aussi, en ce qui concerne le dégèle. Parce que c’est si on a quelque chose dans nos comptes à la banque qu’on peut mieux exercer. Donc, on attend leur assistance. C’est promis qu’on aura quelque chose, mais ça fait un peu de retard alors que les grandes pluies ne connaissent pas ça. Mais, Madame la Gouverneure fait le maximum de son mieux pour nous aider… Je rencontre des difficultés, parce que je suis venu à un moment où les comptes sont gelés. Il fallait trouver des pelles, des bottes, des gangs, des ballets, des bavettes et des brouettes, parce qu’il y a de ces endroits où les machines ne peuvent pas travailler. Mais, Madame la Gouverneure m’a aidé pour ça. Il fallait prendre les jeunes comme toujours. On a besoin de nos propres camions », a-t-il indiqué tout en exhortant les populations de sa juridiction à s’abstenir de jeter les ordures dans les caniveaux et sur la chaussée.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS