Siguiri : le charbon « vendu à prix d’or » !

8 octobre 2020 à 8 08 32 103210

C’est une véritable galère pour les ménages à Siguiri où le charbon de bois (principale source d’énergie pour la cuisine) est vendu à prix d’or ! Dans cette préfecture de la Haute Guinée, un sac de ce précieux combustible se négocie actuellement entre 100 mille et 120 mille francs guinéens. Un prix très élevé et qui pèse lourd sur les maigres économies des familles, quand on sait que le citoyen lambda tire actuellement le diable par la queue dans cette zone aurifère, rapporte un des correspondants de Guineematin.com en Haute Guinée.

Lire

Télimélé : la Place des Martyrs reboisé par Les amis de l’Environnement

5 octobre 2020 à 12 12 27 102710

Elhadj Chérif Abdallah, président de l’Association des Amis de l’Environnement

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à un journaliste de Guineematin, Chérif Abdallah, Président des « Amis de l’Environnement » explique les raisons de choix de son ONG de reboiser Place de Martyrs de Télimélé. Il a profité de l’occasion pour tendre la main aux bonnes volontés pour appuyer les efforts de restauration du couvert végétal de la préfecture de Télimélé et de toute la Guinée.

Lire

Labé : 1 400 candidats dont 300 filles veulent intégrer le corps des conservateurs de la nature

14 septembre 2020 à 16 04 50 09509

Près de 1 400 personnes (dont 300 filles et femmes) ont présenté leurs dossiers de candidature au concours national de recrutement de 1 500 conservateurs de la nature organisé par le Ministère de la Fonction Publique pour le compte du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. Avec ce concours de recrutement à la fonction publique, le gouvernement guinéen a pour ambition, dit-on, d’améliorer la capacité de ses services techniques à protéger et conserver l’écosystème en République de Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Gaoual : le président des éleveurs de Koumbia tire la sonnette d’alarme

8 septembre 2020 à 10 10 54 09549

Selon les statistiques fournies à Guineematin.com, la commune rurale de Koumbia est celle qui regorge plus de bovins, de caprins et d’ovins en République de Guinée. Les résultats du dernier recensement fourni par les services compétents, il y a 84 mille 984 bovins, 12 mille 842 caprins et 3 571 ovins dans cette localité agropastorale. Mais, depuis quelques années, ce bétail ainsi que les éleveurs sont laissés pour compte. Les pâturages se raréfient, les maladies de petits ruminants tuent par milliers les animaux, les conflits éleveurs-agriculteurs sont de plus en plus fréquents. A cela, viennent s’ajouter le manque d’eau et le vol de bétails. Ce qui a pour conséquences, la rareté et la cherté des produits de l’élevage, notamment le lait, le beurre de vache et la viande.

Lire

Kissidougou : voici ce que Moriken Camara trouve à la direction préfectorale de l’Environnement

29 août 2020 à 19 07 26 08268

« Il y a 2 bureaux, 2 fauteuils, 6 chaises, une moto, des étagères, des buffets, des P.V de réunion, des courriers de départ et d’arrivée, des classeurs, agrafeuses, achats, registre de transmission, le tout est en bon état », a énuméré le directeur préfectoral sortant, avant d’ajouter les 6 forêts classées (Mofa, Ouladèn, Selikörô, Sangalabadou, Bambaya et Yardô) que compte la préfecture de Kissidougou…

Lire

Gaoual (Koumbia) : Boubacar Nyampiya Baldé, aventurier, raconte sa conversion en planteur

23 août 2020 à 16 04 04 08048

Boubacar Nyampiya Baldé, planteur

Boubacar Nyampiya Baldé, marié à deux épouses et père de cinq enfants, est un jeune planteur de 35 ans. Il vit dans son village de Nyampiya, relevant du district de Madina-Guilédji dans la commune rurale de Koumbia. Très tôt, ce jeune, est allé en aventure. De la Guinée Bissau au Congo Brazzaville, Baldé, a connu toutes les épreuves de l’aventure avant de se résoudre à rentrer au bercail, s’occuper de ses parents, fonder une famille et développer sa plantation de citronniers de près de 500 plants actuellement.

Lire

Inondations à Siguiri : les victimes appellent à l’aide

19 août 2020 à 18 06 28 08288

Les fortes pluies qui s’abattent sur la Haute Guinée continuent de provoquer des inondations. Deux familles ont été victimes d’importantes inondations dans la journée d’hier, mardi 18 août 2020, au quartier Energie, dans la commune urbaine de Siguiri. Les victimes, qui ont tout perdu, n’ont eu de salut que grâce à l’intervention des voisins, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la région.

Lire

Gaoual (Koumbia) : de très belles récoltes annoncées cette année

19 août 2020 à 7 07 45 08458

A Gaoual, contrairement à la plupart des préfectures du pays, les populations rurales peuvent se frotter les mains pour avoir bénéficié cette année, 2020, d’une pluviométrie abondante et normale. Et à en croire Mamadou Dian Baldé, le responsable en charge des opérations agricoles, qui a reçu un journaliste de Guineematin.com le 13 août dernier, le secteur agricole se porte mieux cette année, malgré l’apparition de la pandémie du coronavirus.

Lire

Mauvaise gouvernance du régime Condé : les routes de Labé dans un piteux état

14 août 2020 à 14 02 30 08308

L’impraticabilité des routes du pays, y compris dans les centres urbains, est un des aspects les plus illustratifs de la mauvaise gouvernance de la Guinée par le régime Alpha Condé. Et, chaque saison hivernale, tout se dégrade ! C’est le cas de la ville de Labé où, en cette période hivernale, les routes sont de plus en plus impraticables. Des corniches Nord et Sud, en passant par les différentes entrées de la ville, les routes sont en piteux état, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est actuellement sur place.

Lire

Eboulement à Siguiri : deux morts dans une mine d’or

14 août 2020 à 10 10 39 08398

L’exploitation artisanale de l’or continue d’endeuiller des familles à Siguiri. Un nouvel éboulement s’est produit dans la journée d’hier, jeudi 13 août 2020, dans une mine d’or située dans la sous-préfecture de Doko. Il a coûté la vie à deux jeunes hommes, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Lire

Protection de l’environnement : le Chef de la section eaux et forêts de Gaoual à Guineematin (entretien)

13 août 2020 à 11 11 26 08268

Le Capitaine Mamadou Baldé est le Chef de section eaux et forêts de la préfecture de Gaoual. Le lundi dernier, 10 août 2020, sous une pluie battante, cet éco garde a pris son bâton de pèlerin pour traverser 60 kilomètres de routes et de pistes rurales pour visiter les sites reboisés par l’Association pour protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual (APEPTG), notamment Wendou Kanta, reboisé en 2019 et Nyampiya en 2020. Visiblement satisfait du travail effectué sur le terrain, l’officier a accordé un entretien à Guineematin.com pour parler non seulement de son constat sur le terrain mais également de l’appui que l’administration forestière entend apporter aux ONG engagées dans la protection de l’environnement dans cette préfecture voisine de Koundara et, comme cette dernière, menacée de l’avancée du désert et des conséquences des changements climatiques.

Lire

Reboisement à Gaoual : l’APEPTG se félicite avec 9 565 plants sur près 8 hectares reboisés

9 août 2020 à 10 10 14 08148

Hier, samedi 8 août 2020, l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme (APEPTG) a bouclé sa campagne de reboisement, lancée le 2 août. Cette dernière journée a fait l’objet d’une grande mobilisation des populations de Guilédji, dans le district de Madina-Guilédji, sous-préfecture de Koubia (Gaoual) où l’APEPTG, avait reçu des autorités un domaine à reboiser d’environ 15 hectares.

Lire

Etat de nos routes : les usagers du tronçon Labé-Tougué tirent le diable par la queue

4 août 2020 à 14 02 04 08048

C’est un secret de polichinelle de dire que les routes guinéennes sont en mauvais état. Si la route nationale Conakry-Mamou focalise les attentions, d’autres voies reliant les capitales régionales et certaines préfectures sont tous aussi défoncées. Dans la région de Labé, les routes reliant le centre ville aux préfectures de Mali, Koubia, Lélouma et de Tougué sont laissées pour compte au grand dam des usagers qui ne savent plus à quel gouvernant se fier. Tel est le constat fait par un reporter de Guineematin.com sur le tronçon Labé-Tougué, un casse-tête pour les populations.

Lire

Environnement : le préfet de Gaoual lance la campagne de reboisement 2020 à Nyampiya (Madina-Guilédji)

3 août 2020 à 20 08 47 08478

Le préfet de Gaoual, Elhadj Souleymane Sow, a présidé hier, dimanche 02 août 2020, la cérémonie de lancement de la campagne de reboisement à Nyampiya, dans le district de Madina-Guilédji. Une initiative de l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual, APEPTG. Outre le préfet, la cérémonie a été rehaussée de la présence d’Elhadj Dansa Kanté, ancien Gouverneur de la région de Boké, du représentant du député uninominal de Gaoual, Honorable M’Bira Mané, du premier Vice-maire de la commune rurale de Koumbia, Mamadou Touré, des Conseillers communaux, des responsables locaux et des citoyens de Madina-Guilédji,

Lire

Campagne de reboisement 2020 à Koumbia : le message du président de l’APEPTG

3 août 2020 à 9 09 35 08358

L’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual a lancé sa campagne de reboisement dans la commune rurale de Koumbia pour la troisième année consécutive. Cette année, c’est la localité de Niampiya, située dans le district de Madina-Guilédji, qui a abrité l’évènement. Une cérémonie qui a été rehaussée de la présence du préfet de Gaoual, Elhadj Souleymane Sow, entouré des cadres et ressortissants de la localité.

Lire

Saison agricole 2020 en Guinée : les paysans attendent encore les engrais de l’Etat

30 juillet 2020 à 9 09 48 07487

Alors que la saison agricole de cette année, marquée par la pandémie de COVID-19, avance à grands enjambées, les paysans guinéens scrutent encore le chemin de l’engrais que l’Etat a pour coutume d’acheminer à l’intérieur du pays pour les agriculteurs. Un engrais qui est d’habitude disponible à partir du mois de mai et vendu à un prix abordable.

Lire

Protection de l’environnement à Kégnéko (Mamou) : l’ADHECO offre 2 000 plants de Mélina au district de Hérico

29 juillet 2020 à 18 06 36 07367

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, le district de Hérico, situé à 7 kilomètres de la commune rurale de Kégnéko, dans la préfecture Mamou, vient de bénéficier de 2000 plants de Mélina. C’est une initiative des fils ressortissants de Hérico, membres de l’Association pour le Développement de Héricocompon (ADHECO).

Lire