Agriculture : lancement de la maîtrise d’œuvre et de surveillance des travaux du PDRI/GKM

13 janvier 2021 à 19 07 57 01571

Le Projet de développement rural intégré de Gaoual, Koundara et Mali (PDRI/GKM) entre dans sa phase active, un peu plus d’une année après son lancement. Ce mercredi, 13 janvier 2021, l’Unité de gestion du projet et les différents acteurs impliqués ont organisé un atelier de lancement de la maîtrise d’œuvre et de surveillance des travaux du PDRI/GKM. La rencontre s’est déroulée au son siège du projet, à Coléah (Conakry), rapporte un journaliste de Guineelatin.com qui était sur place.

Lire

Gestion foncière en Guinée : atelier de partage des pratiques locales à Conakry

7 janvier 2021 à 18 06 59 01591

Partage des études de cas sur les pratiques locales de gestion foncière dans les quatre régions naturelles de la Guinée. C’est le thème d’un atelier national de deux jours, qui a été lancé ce jeudi, 07 janvier 2021, dans un espace hôtelier de Conakry. Cette rencontre regroupe une quarantaine de participants dont des cadres des Ministères de l’Agriculture, de la Ville et de l’Aménagement, de l’Administration du Territoire et de Décentralisation et des représentants d’ONGs venus des quatre régions de la Guinée, des représentants du secteur privé, ainsi que des partenaires techniques et financiers dudit projet. C’est une initiative de l’ONG ACORD GUINEE, en collaboration avec les départements sectoriels avec l’appui technique et financier de l’Agence Française de Développement (AFD), à travers le comité technique du foncier et du développement (CTFD).

Lire

Les routes menant au pays profond !

30 décembre 2020 à 12 12 26 122612

image d’archive

Par Ibrahima SANOH : Quand on est à Conakry, y vit, écoute la radio et regarde la télévision, on a l’impression que le pays se réduit à sa capitale, que ses autres parties n’existent et qu’il n’y a pas une vie. Quand on décide de sortir de Conakry où tout est régenté, pour aller loin , un peu plus loin afin de rencontrer d’autres gens , de vivre d’autres réalités, on découvre alors que la Guinée est un merveilleux pays et que Conakry ne devrait pas être son centre. En sortant de Conakry, on est frappé par les travaux de construction d’une nouvelle route nationale N°1 de Conakry à Kouroussa. Aussi, on constate l’existence des postes de barrages à la rentrée de certaines villes.

Lire

Tougué: Le CECIDE et International Rivers provoquent la colère des populations riveraines du barrage de Koukoutamba

27 décembre 2020 à 19 07 28 122812

Samba Camara entouré de l’imam de Kouratongo (Thierno Ibrahima Diallo) et du maire de la commune rurale, Amadou Sadio Diallo

Les fils ressortissants et résidents de la préfecture de Tougué sont actuellement fâchés contre le CECIDE et International Rivers, deux organisations de la société civile qui ont publié, samedi, 26 décembre 2020, une note d’information tirant la sonnette d’alarme sur ce qu’elles qualifient de « graves risque pour les populations locales et la Guinée toute entière » que comporte la réalisation du projet hydroélectrique de Koukoutamba.

Lire

Pollution de l’environnement à Manéah (Coyah) : Une fumée, en provenance d’un dépotoir d’ordures, paralyse la circulation et provoque des accidents !

26 décembre 2020 à 9 09 35 123512

C’est une véritable angoisse pour les riverains du pont qui relie le quartier 36 et Kountia (dans la sous-préfecture de Manéah, préfecture de Coyah). Depuis quelques jours, une fumée âcre en provenance du sauvage dépotoir d’ordures qui se trouve du côté droit de ce pont submerge les habitations, brouille la vision, provoque des embouteillages et des accidents sur la chaussée. Egalement, cette fumée à l’air d’affecter dangereusement la santé des riverains de ce dépotoir. Plusieurs d’entre eux (y compris des enfants) sont actuellement enrhumés à cause de l’inhalation continue de cette fumée, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Naissance d’un bébé chimpanzé à Lola : baptême en grande pompe à Bossou

22 décembre 2020 à 15 03 11 121112

Le bébé chimpanzé, né le 14 novembre dernier à Bossou, une sous-préfecture de Lola (Guinée forestière), a été baptisé le dimanche, 20 décembre 2020. Une grande cérémonie a été organisée à cet effet dans la sous-préfecture. Elle a regroupé des délégations venues de Lola, de N’Zérékoré, mais aussi de la Côte d’Ivoire et du Libéria ainsi que de nombreux habitants de Bossou. L’occasion de célébrer la venue de ce nouveau-né dans cette famille de primates menacée de disparition, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à N’Zérékoré.

Lire

Occupation anarchique de la mangrove : « un danger entretenu par certains membres du gouvernement »

3 décembre 2020 à 11 11 36 123612

Comme nous l’annoncions dans un précédent article, le littoral guinéen est fortement agressé par des citoyens qui y construisent des habitations. A Conakry par exemple, une bonne partie de la mangrove est déjà occupée de façon anarchique au vu et au su des autorités. Pourtant, cette situation représente un grand danger pour le pays. Elle menace sérieusement les ressources halieutiques de la Guinée, mais aussi plus de 62 000 emplois dans le domaine de la pêche artisanale, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Gaoual : la situation de Koumbia en chiffre

24 novembre 2020 à 6 06 51 115111

La commune rurale de Koumbia est l’une des huit collectivités de Gaoual. De passage sur place, un reporter de Guineematin.com a récemment rencontré M. Tidiane Diallo, le responsable en charge de l’environnement et Sous-préfet adjoint de Koumbia. En expert de développement communautaire local, monsieur Diallo a ouvert son carnet de notes et parlé de la situation monographique de cette collectivité et ses structures administratives et organisationnelles.

Lire

Envahissement du lit du marigot de Démoudoula : préoccupés, les riverains interpellent les autorités

18 novembre 2020 à 18 06 07 110711

Malgré la démolition des maisons qui y étaient construites et l’interdiction faite par les autorités d’occuper les lieux, le lit du cours d’eau de Démoudoula est de nouveau menacé. Des citoyens sont venus réoccuper les lieux, bloquant le passage de l’eau. Cette situation préoccupe certains riverains de ce marigot, qui commencent déjà à en subir les conséquences. Ils interpellent les autorités sur ce problème, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Siguiri : le charbon « vendu à prix d’or » !

8 octobre 2020 à 8 08 32 103210

C’est une véritable galère pour les ménages à Siguiri où le charbon de bois (principale source d’énergie pour la cuisine) est vendu à prix d’or ! Dans cette préfecture de la Haute Guinée, un sac de ce précieux combustible se négocie actuellement entre 100 mille et 120 mille francs guinéens. Un prix très élevé et qui pèse lourd sur les maigres économies des familles, quand on sait que le citoyen lambda tire actuellement le diable par la queue dans cette zone aurifère, rapporte un des correspondants de Guineematin.com en Haute Guinée.

Lire

Télimélé : la Place des Martyrs reboisé par Les amis de l’Environnement

5 octobre 2020 à 12 12 27 102710

Elhadj Chérif Abdallah, président de l’Association des Amis de l’Environnement

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à un journaliste de Guineematin, Chérif Abdallah, Président des « Amis de l’Environnement » explique les raisons de choix de son ONG de reboiser Place de Martyrs de Télimélé. Il a profité de l’occasion pour tendre la main aux bonnes volontés pour appuyer les efforts de restauration du couvert végétal de la préfecture de Télimélé et de toute la Guinée.

Lire

Labé : 1 400 candidats dont 300 filles veulent intégrer le corps des conservateurs de la nature

14 septembre 2020 à 16 04 50 09509

Près de 1 400 personnes (dont 300 filles et femmes) ont présenté leurs dossiers de candidature au concours national de recrutement de 1 500 conservateurs de la nature organisé par le Ministère de la Fonction Publique pour le compte du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. Avec ce concours de recrutement à la fonction publique, le gouvernement guinéen a pour ambition, dit-on, d’améliorer la capacité de ses services techniques à protéger et conserver l’écosystème en République de Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Gaoual : le président des éleveurs de Koumbia tire la sonnette d’alarme

8 septembre 2020 à 10 10 54 09549

Selon les statistiques fournies à Guineematin.com, la commune rurale de Koumbia est celle qui regorge plus de bovins, de caprins et d’ovins en République de Guinée. Les résultats du dernier recensement fourni par les services compétents, il y a 84 mille 984 bovins, 12 mille 842 caprins et 3 571 ovins dans cette localité agropastorale. Mais, depuis quelques années, ce bétail ainsi que les éleveurs sont laissés pour compte. Les pâturages se raréfient, les maladies de petits ruminants tuent par milliers les animaux, les conflits éleveurs-agriculteurs sont de plus en plus fréquents. A cela, viennent s’ajouter le manque d’eau et le vol de bétails. Ce qui a pour conséquences, la rareté et la cherté des produits de l’élevage, notamment le lait, le beurre de vache et la viande.

Lire

Kissidougou : voici ce que Moriken Camara trouve à la direction préfectorale de l’Environnement

29 août 2020 à 19 07 26 08268

« Il y a 2 bureaux, 2 fauteuils, 6 chaises, une moto, des étagères, des buffets, des P.V de réunion, des courriers de départ et d’arrivée, des classeurs, agrafeuses, achats, registre de transmission, le tout est en bon état », a énuméré le directeur préfectoral sortant, avant d’ajouter les 6 forêts classées (Mofa, Ouladèn, Selikörô, Sangalabadou, Bambaya et Yardô) que compte la préfecture de Kissidougou…

Lire

Gaoual (Koumbia) : Boubacar Nyampiya Baldé, aventurier, raconte sa conversion en planteur

23 août 2020 à 16 04 04 08048

Boubacar Nyampiya Baldé, planteur

Boubacar Nyampiya Baldé, marié à deux épouses et père de cinq enfants, est un jeune planteur de 35 ans. Il vit dans son village de Nyampiya, relevant du district de Madina-Guilédji dans la commune rurale de Koumbia. Très tôt, ce jeune, est allé en aventure. De la Guinée Bissau au Congo Brazzaville, Baldé, a connu toutes les épreuves de l’aventure avant de se résoudre à rentrer au bercail, s’occuper de ses parents, fonder une famille et développer sa plantation de citronniers de près de 500 plants actuellement.

Lire

Inondations à Siguiri : les victimes appellent à l’aide

19 août 2020 à 18 06 28 08288

Les fortes pluies qui s’abattent sur la Haute Guinée continuent de provoquer des inondations. Deux familles ont été victimes d’importantes inondations dans la journée d’hier, mardi 18 août 2020, au quartier Energie, dans la commune urbaine de Siguiri. Les victimes, qui ont tout perdu, n’ont eu de salut que grâce à l’intervention des voisins, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la région.

Lire

Gaoual (Koumbia) : de très belles récoltes annoncées cette année

19 août 2020 à 7 07 45 08458

A Gaoual, contrairement à la plupart des préfectures du pays, les populations rurales peuvent se frotter les mains pour avoir bénéficié cette année, 2020, d’une pluviométrie abondante et normale. Et à en croire Mamadou Dian Baldé, le responsable en charge des opérations agricoles, qui a reçu un journaliste de Guineematin.com le 13 août dernier, le secteur agricole se porte mieux cette année, malgré l’apparition de la pandémie du coronavirus.

Lire